Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Recondo, Leonor (de)] Pietra Viva

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vore avis?

17% 17% 
[ 1 ]
67% 67% 
[ 4 ]
0% 0% 
[ 0 ]
16% 16% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 6

[Recondo, Leonor (de)] Pietra Viva

Message par Cassiopée le Jeu 29 Aoû 2013 - 18:35



Titre : Pietra Viva
Auteur : Léonor de Recondo
Éditeur : Sabine Wespieser (29 août 2013)
Collection : Littérature
240 pages
ISBN: 978-2848051529

Quatrième de couverture

Michelangelo, en ce printemps 1505, quitte Rome bouleversé. Il vient de découvrir sans vie le corps d’Andrea, le jeune moine dont la beauté lumineuse le fascinait. Il part choisir à Carrare les marbres du tombeau que le pape Jules II lui a commandé. Pendant six mois, cet artiste de trente ans déjà, à qui sa pietà a valu gloire et renommée, va vivre au rythme de la carrière, sélectionnant les meilleurs blocs, les négociants, organisant leur transport. Sa capacité à discerner la moindre veine dans la montagne a tôt fait de lui gagner la confiance des tailleurs de pierre. Lors de ses soirées solitaires à l’auberge, avec pour seule compagnie le petit livre de Pétrarque que lui a offert Lorenzo de Medici et la bible d’Andrea, il ne cesse d’interroger le mystère de la mort du moine, tout à son désir impétueux de capturer dans la pierre sa beauté terrestre. Au fil des jours, le sculpteur arrogant et tourmenté, que rien ne doit détourner de son oeuvre, se laisse pourtant approcher : par ses compagnons les carriers, par la folie douce de Cavallino, mais aussi par Michele, un enfant de six ans dont la mère vient de mourir. La naïveté et l’affection du petit garçon feront resurgir les souvenirs les plus enfouis de Michelangelo. Parce qu’enfin il s’abandonne à ses émotions, son séjour à Carrare, au cœur d’une nature exubérante, va marquer une transformation profonde dans son œuvre. Il retrouvera désormais ceux qu’il a aimés dans la matière vive du marbre.

Mon avis


Un format agréable, un papier de qualité, une couverture sobre… Sabine Wespieser choisit de publier peu mais «bien choisi » (un seul livre chaque année fin Août)…. Quel courage dans un monde où les éditeurs (pour certains) multiplient les parutions à cette époque de l'année…

Le roman de Léonor De Récondo va nous emmener sur les traces de Michel-Ange, dans une période de sa vie où il doit sélectionner puis travailler les marbres pour créer le tombeau que le Pape Jules II lui a commandé.
On connaît l’homme sculpteur et peintre de génie, on connaît peut-être moins l’anatomiste, le poète et l’homme aux pensées torturées, se questionnant de façon lancinante sur la religion,
« ….je ne veux pas croire pour simplement ne pas avoir peur. »
son homosexualité, son art et la place de l’art dans la vie des hommes et bien d’autres sujets…

C’est avec une écriture lumineuse, musicale et un style aérien tout en étant « achevé » que Léonor De Récondo m’a fascinée et m’a ainsi donné l’envie de découvrir plus intimement la vie de ce personnage.
Citant des faits réels, en romançant d’autres, l’auteur réussit à nous plonger dans la vie des carriers, dans cette Toscane où la chaleur et la poussière ont leur place, dans les tourments de Michelangelo, dans son esprit sans cesse en ébullition que ce soit pour ses œuvres « ….la force de la pierre était entrée en lui et ne l’avait plus quittée. » , mais aussi pour ses interrogations d’homme de chair et de sang : « La mort fait l’éloge de la vie comme la nuit celle du jour. »

« Retourner ainsi à la sève de la vie et n’être plus qu’un souffle qui danse au-dessus du gouffre. »

Par la grâce d’un enfant, il se réconciliera avec une partie de lui-même, apprivoisant son histoire personnelle en acceptant de se pencher sur plus petit… Il autorisera ce jeune à entrer dans son espace « réservé », glissant sa main dans la sienne….

Artiste au plus profond de son âme, Michel-Ange est angoissé, troublé par ce qu’il ressent de jour comme de nuit. Il a des difficultés à se positionner, à intégrer la relation avec les autres…

Léonor de Recondo dépeint avec justesse, délicatesse et beaucoup de doigté, comme une broderie à points comptés, le cheminement de cet être …
Et comme dans le titre « Pietra Viva » (Pierre Vive) elle parvient à donner vie à son récit….
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8708
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Recondo, Leonor (de)] Pietra Viva

Message par adtraviata le Mer 15 Jan 2014 - 19:28

Après Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants, revoici Michel-Ange sous la plume de Léonor De Récondo, et quel bonheur de retrouver cet homme et cet artiste sous cette plume féminine et épurée… Comment bien parler de ce roman pour lequel j’ai un énorme coup de coeur…

Le point de départ (la commande de son tombeau par Jules II) est historique, véridique et très intéressant, la reconstitution historique du travail de Michel-Ange, de la vie des marbriers de Carrare, des conditions de vie de l’époque dans un petit village italien est évocatrice, sans ostentation, mais sans fard (les femmes meurent en couches, les ouvriers sont blessés au travail, voire écrasés par les blocs de marbre) : tous ces éléments se mêlent harmonieusement à ce qui constitue à mon sens le coeur du récit, qui est la confrontation de l’homme et de l’artiste Michelangelo à ses fantômes, celui du moine Andrea et d’autres, plus anciens…

C’est un roman qui parle du chemin du deuil, de la puissance de créer, de la solitude d’un artiste hors-normes. Un roman sensuel où le parfum, le goût d’une galette (come dans Une rançon…), l’écho d’un rire, le toucher du velours vont se conjuguer pour réveiller les sens, les souvenirs. Le roman d’une amitié improbable entre Michel-Ange, sorte d’ours mal léché (pas vraiment sympathique mais si humain finalement sous le regard humaniste de Léonor De Récondo), et un petit garçon de six ans prénommé Michele qui va aider l’homme meurtri à renouer avec sa propre enfance…

Il y a ainsi des tas de liens plus ou moins évidents, plus ou moins secrets entre les personnages, les moments, les thèmes du roman, habité non seulement du grand sculpteur mais aussi de personnages simples et hauts en couleur comme le petit Michele ou le merveilleux Cavallino. J’ai été extrêmement touchée par de nombreux épisodes et aussi par la magnifique écriture de Léonor De Récondo : son sens de l’épure, son goût des images lumineuses (la lumière de l’été qui accompagne celle des blocs de marbre…), sa simplicité, sa manière de procéder à petites touches, son art du paysage et le langage qu’elle insuffle à la pierre en sculptrice des mots contribuent à faire de Pietra viva un roman vrai, touchant, bouleversant. Un roman parfait, très réussi (différent mais encore plus beau que Rêves oubliés).

C’est la divine surprise de ce début d’année…

"Les tailleurs de pierre riaient de voir cet enfant de la ville, si prompt à les suivre dans la poussière, s’y frotter avac autant de plaisir. Voyant que les adultes ne lui prêtaient pas volontiers leurs ciseaux, il commença à dessiner tout ce qu’il voyait. Et les tailleurs cessèrent de rire tant le talent de l’enfant dépassait l’entendement. Certains prétendirent même que le diable y était pour quelque chose. Mais Michelangelo ne les écoutait déjà plus. Un chemin lumineux et sanguin s’était ouvert en lui et il s’était promis de le suivre toute sa vie.

Sa nourrice portait en elle assez d’amour pour lui faire croire qu’il n’avai rien à craindre et que, si cette voie était la sienne, il ne fallait pas la laisser s’échapper. Pour cela, il devait accomplir une chose : oublier les autres et plonger en lui-même. Ele avait employé ces termes. Et quand, la tête la première, il plongea dans son magma intérieur, il s’aperçut que sa chair était faite de pierre vive. De pietra viva."
(p. 61)

"Parfois, à la simple approche des autres, il sent son âme se salir. Aujourd’hui, il a pourtant consenti avec entrain, presque avec joie, à se rendre chez Toppolino.

Je ne sais plus très bien où j’en suis.

Il a assez d’esprit pour savoir que refuser la rencontre avec autrui, c’est s’appauvrir. Il aimerait se contenter de lui-même et de la compagnie des personnages qui jaillissent de son esprit.

Etre avec moi seul.

Cela suffirait, s’il avait la force de ne jamais imaginer le futur, de ne jamais avoir la nostalgie du passé, de n’être que maintenant et ici-même." (p. 90)
avatar
adtraviata
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 763
Localisation : Tournai (Belgique)
Emploi/loisirs : Enseignante, lecture, musique classique, cinéma, vie associative
Genre littéraire préféré : Littérature contemporaine, anglo-saxons, scandinaves, polars, jeunesse
Date d'inscription : 05/01/2011

http://desmotsetdesnotes.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Recondo, Leonor (de)] Pietra Viva

Message par seriephile le Lun 23 Fév 2015 - 21:59

Léonor de Récondo est musicienne et son livre ressemble à une douce mélodie qui nous emporte en Italie pour nous conter un court passage de la vie de Michaelangelo.

Cet artiste de génie était un homme torturé par le sens de l'esthétisme, ses sculptures en sont l'incarnation même. Ici, pas de mégalomanie ni d'égo démesuré, seule compte les fêlures de cet homme, empreint de doute et de questions. Beaucoup de thèmes sont abordés, liés à l'art et à la beauté, mais aussi au génie créatif, au mal-être et à la solitude, au temps qui passe et à son empreinte sur les souvenirs, à la mort, à l'oubli ou encore à l'éternité, voire même à l'immortalité.

Le point de départ de cette histoire c'est la mort d'un moine, Andréa, particulièrement apprécié pour sa beauté par l'artiste, au moment où ce dernier est commandité par le pape pour la construction de son tombeau.

Nous accompagnions alors Michaelangelo, sans faire de bruit de peur de le déranger, dans son périple à Carrare, lieu de sélection des meilleurs blocs de marbre pour réaliser la commande papale. Au fil des rencontres qu'il y fait, au fil de l'évolution de ses tourments, nous en apprenons plus sur l'homme pour qui la pierre n'a plus de secret, mais finalement peut-être que non, car les réminiscences de la mort de sa mère ajoutées aux événements récents lui font voir les choses avec un regard neuf et enfin le jour se fait : pietra viva!

J'ai été happée par cette lecture courte et pourtant si percutante.
avatar
seriephile
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1211
Age : 33
Localisation : près de la mer
Genre littéraire préféré : presque tous les genres...!
Date d'inscription : 29/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Recondo, Leonor (de)] Pietra Viva

Message par erina92 le Mer 8 Avr 2015 - 19:04

C'est un livre très bien écrit, très évocateur de parfums et d'images. le contexte historique ne manque pas d'intérêt, surtout si on couple cette lecture avec le roman de Matthias Enard.
La relation qui se crée entre l'artiste et le petit Michele, cet alter ego de 6 ans, est assez touchante.
Au delà ce toutes ces qualités, j'ai trouvé que ce roman manquait de rythme, et l'aspect contemplatif est un peu lourd. Je garde l'impression d'un texte assez lisse, sans prise de risque.
avatar
erina92
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 45
Localisation : saint-gilles-pligeaux
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : roman, thé@tre,poésie
Date d'inscription : 14/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Recondo, Leonor (de)] Pietra Viva

Message par lalyre le Dim 24 Mai 2015 - 18:57

Mon avis
C’est l’histoire d’une solitude, la solitude de Michelangelo, un roman émouvant car cet artiste ne vit que pour la pierre ou simplement le marbre dans lequel ses pensées s’abîment faisant renaître des morceaux de sa vie qui ne sont que des réminiscences de son passé. Sculpter devient alors pour lui comme un sauvetage. On peut imaginer cet artiste qui dans sa solitude entend soudain les notes d’une mélodie ou la rencontre de l’idiot du village qui se prend pour un cheval et d’un jeune enfant innocent dont la mère vient de mourir, qui lui prend la main cherchant une mince consolation. Michelangelo pourra sans doute se réconcilier avec lui et s’abandonner à ses émotions sous l’influence des rencontres de ces cœurs simples et retrouvera les êtres qu’il a aimés dans la matière du marbre, ce qui marquera toute son Oeuvre Ce récit sobre avec une écriture magnifique nous envoie dans une histoire universelle ou l’amour, la dignité, le souvenir en font l’aptitude des artistes à s’élever par leur Œuvre.
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5595
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Recondo, Leonor (de)] Pietra Viva

Message par creuse le Jeu 15 Déc 2016 - 19:31

Une amie m'a prêté ce livre. Michelangelo fuit Rome après la mort du jeune moine Andréa et se réfugie dans les carrières de Carrare pour choisir les marbres qu'il utilisera pour réaliser le tombeau que lui a commandé le Pape Jules II.

Cette lecture m'a replongée dans la vie de Michel-Ange, découverte  il y a quelques années grâce à " LA VIE ARDENTE DE MICHEL- ANGE" de  Irving Stone, un roman puissant que l'on lit avec grand plaisir.

Beaucoup de sensibilité dans ce récit, une belle écriture. J'ai beaucoup apprécié ce court moment de la vie de Michel-Ange
avatar
creuse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2401
Age : 67
Localisation : berry
Genre littéraire préféré : Classiques ,Romans historiques, régionaux, contemporains ,littérature de jeunesse
Date d'inscription : 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Recondo, Leonor (de)] Pietra Viva

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum