Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Haddad, Hubert] Opium Poppy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Haddard, Hubert] Opium Poppy

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Haddad, Hubert] Opium Poppy

Message par lalyre le Ven 30 Aoû 2013 - 19:04

[Haddad, Hubert]
Opium Poppy                
     Zulma mai 2011      
ISBN 978 2 84304 566 0                    
171 pages

Quatrième de couverture
Encore et encore, on lui demande comment il s’appelle. La première fois, des gens lui avaient psalmodié tous les prénoms commençant par la lettre A. Sans motif, ils s’étaient arrêtés sur Alam. Pour leur faire plaisir, il avait répété après eux les deux syllabes. C’était au tout début, à Paris. On venait de l’attraper sur un quai de gare, à la descente d’un train…Au fil de cette traque à l’enfant, se dessine l’histoire d’Alam. Celle d’un petit paysan afghan, pris entre la guerre et le trafic d’opium, entre son désir d’apprendre et les intimidations de toute sorte, entre son admiration pour un frère tête brûlée et l’amour éperdu qu’il porte à une trop belle voisine…  Ce surprenant roman à la précipitation dramatique haletante éclaire la folle tragédie des enfants soldats. « Qui aura le courage d’adopter le petit taliban ? » semble nous demander avec une causticité tendre l’auteur d’Opium Poppy

Mon avis
Dans ce roman deux récits s’entremêlent, tout d’abord au présent, c’est le parcours parisien d’Alam lors de sa fuite du centre d’accueil, errant, squattant  trouvant refuge dans un cimetière. Le deuxième récit au passé pour nous conter la terrible errance chaotique de l’adolescent partant  de l’Afghanistan jusque dans la région parisienne. Une enfance massacrée, écrasée sous le poids des injustices, une enfance brimée sous la violence et la tyrannie, prise entre la guerre et le trafic d’opium, ses yeux d’enfant soldat ne reflètent rien d’autre que l’horreur et la peur de mourir sous les bombes et les crépitements des mitrailleuses. Cet enfant affublé d’un sobriquet honteux (L’évanoui) parce que lors de sa circoncision il a perdu connaissance. Peu à peu endurci par les événements qu’il a vécu et devenu insensible aux sentiments, l’amène à des choix terribles qu’il doit faire avec la mitraillette à la main car le destin s’acharne sur lui. Un roman court pour décrire ce qu’on pourrait appeler infanticide car dans ce peuple martyr comme bien d’autres pays, c’est une jeunesse sacrifiée, droguée pour les inciter à prendre les armes. Et comme beaucoup d’autres enfants-soldats, rien ni personne ne saura jamais ce qu’ils sont devenus. Ce qu’on peut retenir de ce récit violent, sombre et cependant réaliste c’est que l’histoire d’Alam se rapproche beaucoup du vécu de nombreux réfugiés. Ce sera encore un gros coup de cœur et je pense lire d’autres écrits de cet auteur…5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5708
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum