Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Germain, Sylvie] Petites Scènes capitales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Germain, Sylvie] Robert Mitchum ne revient pas

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

[Germain, Sylvie] Petites Scènes capitales

Message par lalyre le Mer 4 Sep 2013 - 19:30

[Germain, Sylvie]
Petites scènes capitales            
    Albin Michel 22 août 2013      
ISBN 978 2 226 24979 1        
247 pages
Quatrième de couverture
« L’amour, ce mot ne finit pas de bégayer en elle, violent et incertain. Sa profondeur, sa vérité ne cessent de lui échapper, depuis l’enfance, depuis toujours, reculant chaque fois qu’elle croit l’approcher au plus près, au plus brûlant. L’amour, un mot hagard. »

Tout en évocations lumineuses, habité par la grâce et la magie d’une écriture à la musicalité parfaite, Petites scènes capitales s’attache au parcours de Lili, née dans l’après-guerre, qui ne sait comment affronter les béances d’une enfance sans mère et les mystères de la disparition. Et si l’énigme de son existence ne cesse de s’approfondir, c’est en scènes aussi fugitives qu’essentielles qu’elle en recrée la trame, en instantanés où la conscience et l’émotion captent l’essence des choses, effroi et éblouissement mêlés.

Mon avis
Lili a cinq ans lorsque sa vie change, jusqu’à ce moment elle a vécu seule avec son père, elle n’a pas connu sa mère, la belle Viviane est venue vivre chez eux avec ses quatre enfants. Elle n’est plus l’enfant unique, elle doit partager son père avec les autres enfants, ne trouvant pas sa place dans la famille reconstituée. Les petites scènes capitales, c’est le mal-être de Lili, petite fille en souffrance, manquant d’affection et affrontant diverses épreuves, qui voudrait connaître les mystères insondables de sa naissance et surtout comment affronter le manque d’une enfance sans mère, le mystère de la disparition de cette dernière. Mais elle grandit, les drames se sont succédés et Lili connaît les premiers émois de l’adolescence, quitte sa famille, essaye de s’en recréer une en compagnie de hippies. Ceci est la base du roman, Lili a vieilli, deviendra t-elle plus sage ? acceptera t-elle son vécu avec ses peines, ses joies, ses déconvenues ?  Car comment vivre avec ses morts, son effarement devant le mal ? Et surtout que veut dire l’amour ? Tout cela fait partie des petites scènes capitales… De la poésie, de la candeur, de l’insouciance, c’est mon ressenti grâce au style de Sylvie Germain qui m’a fascinée et émue par la grâce de son style.


Dernière édition par alexielle63 le Mer 4 Sep 2013 - 20:25, édité 1 fois (Raison : Correction titre)
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5928
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Germain, Sylvie] Petites Scènes capitales

Message par alexielle63 le Mer 4 Sep 2013 - 20:16

Euh... Lalyre : le titre de ta critique et celui de l'image ne correspondent pas : s'agit-il bien de Robert Mitchum ne revient pas ou de Petites Scènes capitales ? merci

EDIT : je pense avoir la réponse : j'ai vu la critique de Robert Mitchum ne revient pas de Jean HATZFELD plus bas donc je modifie le titre ici Wink 
avatar
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6761
Age : 35
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Germain, Sylvie] Petites Scènes capitales

Message par lalyre le Mer 4 Sep 2013 - 23:26

Grand merci Alexielle, je te prie de m'excuser, c'est sans doute la fatigue
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5928
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Germain, Sylvie] Petites Scènes capitales

Message par LOUBHI 49 le Dim 15 Déc 2013 - 16:09

Inspiré par un des ouvrages précédents au style déjà particulier et sensible; "Magnus" et devant le peu de commentaires que "Petites Scènes Capitales" a recueilli dans cette rentrée littéraire de l'automne 2013, c'est avec impatience que j'attendais de m'en faire ma propre lecture.
Impatience bien récompensée par cette nouvelle oeuvre où la note sensible, la qualité d'écriture et les thèmes repris m'ont emportés dans une certaine mélancolie.
Le mystère des origines, de la famille, des hasards et des secrets tus est au coeur de ce très beau roman.
Lili - Barbara, la narratrice est une enfant qui n'a pas connu sa mère, le mystère de cette départ et de ses causes marquera toute sa vie. Cela d'autant plus que son père, homme disert, a refait sa vie très vite et l'a ainsi projetée dans une famille déjà constituée autour de Viviane, sa belle - mère, de demies - sœurs dont des jumelles et d'un demi - frère, tout ce clan étant déjà le fruit de deux unions dont ,elle, Lili - Barbara aura beaucoup de mal à trouver ses marques et repères.Entre inquiétude existentielle, attente d'un père plus aimant et en quête de mère, et de repères, Lili - Barbara va ainsi traverser une époque marquée par de nouveaux drames familiaux, la folie de mai 1968 et se chercher une vocation entre gemmologie, peinture et photo. Sans repère sentimental , hors une expérience dans une communauté crée en 1968, elle va s'improviser comme un témoin particulièrement sensible et avisé dans les multiples joies, travers, tragédie de cette famille recomposée pour laquelle elle ne trouvera jamais sa marque et ses repères.
Mort accidentelle, folie passagère, vocation tardive religieuse, secret de famille, origines troubles, tout se décline dans un style épuré et recherché avec des mots, des phrases et des chapitres courts mais extraordinairement sensibles.
Questions existentielles, quelle est la base d'une famille, ce qui la constitue, recherche de sa vocation, de sa voie, amours et amies trop rares mais sans aucun pathos ou volonté de susciter un malaise chez son lecteur, c'est un très bon livre à lire et à relire au calme et sereinement.

Ma note : 9 / 10.

_________________
Lectures en cours :

- "Pauca Mea " de Victor Hugo.
- "Hiver à Sokcho" d'Elisa Shua Dusapin.
- " Les Mains Lachées" d'Anaïs Llobet.
- "Marguerite" de Jacky Durand".

La pensée du moment :

"Les Hommes sont malheureux parce qu'ils ne réalisent pas les rêves qu'ils ont" Jacques Brel.
avatar
LOUBHI 49
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 2221
Age : 51
Localisation : Angers
Emploi/loisirs : Commercial Régional
Genre littéraire préféré : Historique / Roman Français/Littérature Classique
Date d'inscription : 09/01/2010

http://www.passiondelecteur.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Germain, Sylvie] Petites Scènes capitales

Message par Véronique M. le Ven 26 Juin 2015 - 23:11

J'ai d'abord été attirée par le titre, me demandant ce que l'auteur entendait par "capitales": était-ce dans le sens "essentielles" ou mortelles comme la peine capitale? C'est donc la curiosité qui m'a poussée à ouvrir le livre.

Ce sont ensuite l'histoire et l'écriture de l'auteur qui m'ont conquises. Je me suis régalée et j'ai relu souvent des passages que je trouvais particulièrement réussis. Sylvie Germain travaille beaucoup sur les mots, les enchaînant parfois par assonance, toujours par goût de la précision, par souci du rythme de lecture. Son vocabulaire est riche, original, nous délectant parfois de mots rares.
L'histoire est celle d'une vie, un peu chargée en événements tragiques pour être totalement réaliste (quoique chacun sait que certains jouent parfois d'une malchance extrême...). De longues années séparent parfois les chapitres, c'est un peu comme les souvenirs d'une vie: le temps a effacé le quotidien, ne restent que les moments cruciaux, capitaux (ah ça y est j'ai la réponse à ma question Very Happy ), les sentiments les plus forts, le pire et le meilleur.
Un livre magnifique, un auteur à suivre.
avatar
Véronique M.
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1657
Age : 48
Localisation : 04
Emploi/loisirs : prof d'écoles/ lecture randonnée jeux de société, puzzles
Genre littéraire préféré : un peu de tout, romans en tous genres,biographies, essais mais pas trop la science fiction.
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Germain, Sylvie] Petites Scènes capitales

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum