Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Aspe, Pieter] La quatrième forme de Satan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Aspe, Pieter] La quatrième forme de Satan

Message par Sharon le Sam 14 Sep 2013 - 17:53



Titre : La quatrième forme de Satan.
Auteur : Pieter Aspe
Editeur : Le livre de poche.
Nombre de pages : 336 pages.

Présentation de l’éditeur :

Pas de répit pour le commissaire Van In. Qu’arrive-t-il au flic le moins fréquentable de la Belgique, sur le point de devenir père, quand s’abattent sur lui crimes déguisés en suicides, attentat à la sortie de la messe, secte satanique et trafic de drogue ? Rien qui puisse le mettre de bonne humeur…

Mon avis :

Ce polar ne plaira pas à tout le monde. Peu importe, il me plaît. Il nous emmène dans un tourbillon de noirceur. Alors que la vie de Van In est sur le point de connaître un grand bouleversement – la naissance de son enfant est imminente – et que Versavel, son adjoint, est à nouveau heureux, voilà qu’une enquête sur un suicide le mène dans les méandres de ce que l’âme humaine a de plus noir. Et je vous fais grâce de deux gros ennuis qui surgissent dans son existence, et suffisent à lui mettre les nerfs en pelote : il doit collaborer avec la gendarmerie et accepter qu’une journaliste, jeune et jolie, suive son équipe pendant une semaine.

Van In se heurte ici au poids de la religion en Belgique. Et si le catholicisme ne séduit plus, n’effraie plus, d’aucun se tourne vers des cultes à son exact opposé. A une rare exception près, Van In ne croisera sur son parcours que des religieux (ses) qui illustrent le pire de la religion catholique, comme dans les romans de Ken Bruen ou d’Elise Fontenaille. Et je ne vous parle même pas de confidences que j’ai recueillies dans la "vraie vie". A mes yeux, le trait n’est pas du tout forcé, même si les conséquences sont atroces.

Autre puissance critiquée : la médecine, spécialement la psychiatrie. La guérison du malade ? Le diagnostique ? Pour le docteur Coleyn, il semble être fait en fonction du porte-monnaie du client – là aussi, les conséquences sont dramatiques. Van In ne met pas tous les médecins dans le même sac, et pour un Coleyn, il y a des chirurgiens comme D’Hondt qui font l’impossible et plus encore pour leurs patients.

Je me plongerai bientôt dans le tome suivant.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7377
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum