Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Chase-Riboud, Barbara] La virginienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quel est votre avis sur ce roman ?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Chase-Riboud, Barbara] La virginienne

Message par marie do le Jeu 19 Sep - 19:00


Broché: 368 pages
Editeur : Editions Albin Michel; Édition : Le Grand Livre du Mois (21 janvier 1981)
Résumé du livre :
L’une des plus, grandes histoires d’amour de l’Amérique est aussi l’une des moins  connues et des plus controversées. Thomas Jefferson, le troisième président des États-Unis et l’auteur de la Déclaration d’Indépendance, eut pendant trente-huit ans une maîtresse, la belle et mystérieuse Sally Hemings, qu’il aima et avec laquelle il vécut jusqu’à sa propre mort à l’abri des murs de Monticello, la plantation qu’il possédait en Virginie. Mais ce qui choqua ses contemporains ne fut pas simplement que Jefferson eût une maîtresse. Le vrai scandale vint de ce que Sally Hemings était une esclave quarteronne et de ce que Jefferson engendra avec elle une famille d’esclaves dont de nombreux descendants, connus et inconnus, vivent de nos jours. Cette liaison étrange et passionnée commença dans le Paris de 1787, où Jefferson était ambassadeur de la jeune république américaine auprès de la Cour. Sally n’avait pas alors plus de quinze ans. Du royaume de France, cet extraordinaire récit romantique entraîne le lecteur dans les antichambres du pouvoir à Philadelphie et Washington, puis le fait participer à la vie quotidienne, à la magnificence de Monticello.

J'ai commencé ce roman sans savoir de quoi il retournait (même pas le résumé), j'en suis venu donc, au fil des pages, à me renseigner sur ses protagonistes (tout ça me disait quelque chose ... mais c'était très vague !). On peut regretter alors de ne pas avoir une liseuse ça m'aurait éviter de patauger pendant quelques chapitres !
L'Amérique se forme, elle veut se libérer de l'Angleterre mais se heurte aux états du sud pour libérer ses esclaves noirs.
Thomas Jefferson, 3éme président des États Unis, faisant partie des rédacteurs de la Déclaration d'indépendance, "acheteur" de la Louisiane, est aussi un grand propriétaire terrien du Sud, donc propriétaire d'esclaves qu'il se refuse à affranchir.
Une histoire qui nous décrit l'envers du décor d'"Autant en emporte le vent", la mentalité des gens du Sud, le fossé blancs-noirs, souvent franchis permettant ainsi d'augmenter le "cheptel"!
Un roman qui met l'accent sur les contradictions de l'être humain, l'amour et l'égoïsme qui vont souvent de paire mais encore plus exacerbé quand il s'agit du maitre et de son esclave.

J'ai été un peu déstabilisée par les aller-retour dans le temps, il ne faut pas oublier de lire l'en-tête des chapitres ! Mais un roman très interessant par son côté historique sur l'avant guerre de sécession et les bases de ce qui sera les États Unis d'Amérique.
Ma note : 7,5/10
avatar
marie do
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3806
Age : 51
Localisation : corse
Genre littéraire préféré : Assez varié : thriller, roman historique, contemporain, bd .....
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum