Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Cohen, Valérie] Nos mémoires apprivoisées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Cohen, Valérie] Nos mémoires apprivoisées

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Cohen, Valérie] Nos mémoires apprivoisées

Message par lalyre le Dim 29 Sep 2013 - 11:30

[Cohen, Valérie]
Nos mémoires apprivoisées
Ed.Luce Wilkin 2012
ISBN 978 2 88253 436 1
190 pages

Quatrième de couverture
Septembre 2001. Audrey, vingt ans, est sacrée Miss SDF. Peut-être un nouveau départ pour cette jeune femme qui a tout perdu en fuyant sa mère, adepte des Témoins de Jéhovah. Contrainte de revenir à Nice en compagnie de Claire, une journaliste chargée de réaliser un téléfilm sur sa vie, elle est hébergée par Jacques Goldstein, le père de celle-ci. Ce sexagénaire taciturne, enfant caché qui a échappé de justesse à la déportation en 1944, réagit bizarrement à cette intrusion.
Entre ces deux êtres écorchés vifs naît alors une relation singulière. Une amitié improbable que le hasard ne suffit pas à expliquer. Deux êtres humains réalisent que le bien et le mal peuvent présenter un même visage. Deux mémoires s'apprivoisent doucement autour des fourneaux d'une cuisine pour, qui sait, se créer un avenir commun..

Mon avis
La quatrième de couverture me paraissant assez explicite, je vais essayer de vous parler de mon ressenti. Sur le fond, j’ai été bouleversée par ce que subissent les enfants dans les sectes telle celle de Jéhova, ces enfants privés de tout ce qui ferait leur joie et leur bonheur. Choquée par le refus d’une transfusion sanguine provoquant la mort. J’ai accompagné Audrey avec sa souffrance à l’âme tout au long du roman, Jacques, le vieux monsieur émouvant par son dévouement et sa gentillesse. Une histoire d’amitié, de solitude, de misère et de secte mais un roman frais, chaleureux, prenant, vraiment facile à lire avec des personnages tellement attachants. Je ne veux pas en dire plus sur cette histoire qui m’a accroché, mais je recommande ce livre court mais très fort par les sentiments qu’il renferme, ce qui en fera encore un gros coup de cœur….5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5692
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum