Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Birgisson, Bergsveinn] La lettre à Helga

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis ?

33% 33% 
[ 2 ]
17% 17% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 6

[Birgisson, Bergsveinn] La lettre à Helga

Message par Alizaryn le Lun 30 Sep 2013 - 18:44

Titre : La lettre à Helga
Auteur : Bergsveinn Birgisson (Islande)
Editeur : Zulma (22 août 2013)
Nombre de pages : 131



Présentation de l'éditeur
« Mon neveu Marteinn est venu me chercher à la maison de retraite. Je vais passer le plus clair de l’été dans une chambre avec vue plongeante sur la ferme que vous habitiez jadis, Hallgrímur et toi. » Ainsi commence la réponse – combien tardive – de Bjarni Gíslason de Kolkustadir à sa chère Helga, la seule femme qu’il aima, aussi brièvement qu’ardemment, d’un amour impossible.

Et c’est tout un monde qui se ravive : entre son élevage de moutons, les pêches solitaires, et sa charge de contrôleur du fourrage, on découvre l’âpre existence qui fut la sienne tout au long d’un monologue saisissant de vigueur. Car Bjarni Gíslason de Kolkustadir est un homme simple, taillé dans la lave, pétri de poésie et d'attention émerveillée à la nature sauvage.

Ce beau et puissant roman se lit d’une traite, tant on est troublé par l’étrange confession amoureuse d’un éleveur de brebis islandais, d’un homme qui s’est lui-même spolié de l’amour de sa vie. Bergsveinn Birgisson est né en 1971. Titulaire d’un doctorat en littérature médiévale scandinave, il porte la mémoire des histoires que lui racontait son grand-père, lui-même fermier et pêcheur dans le nord-ouest de l’Islande.

Immense succès dans les pays scandinaves ainsi qu’en Allemagne, La Lettre à Helga est enfin traduit en français.


Mon avis

Ce roman très court est une superbe lettre d'amour, hommage à une passion qui s'est déroulée de manière aussi brève qu'intense, et qui se poursuit longtemps, pourtant, dans le coeur de celui qui l'écrit. J'ai été très touchée par la puissance des sentiments du narrateur. Même si la passion a commencé par la chair, on comprend dès les premières lignes que les sentiments évoqués par le narrateur vont loin, loin au-delà du désir.
Certains passages sont très poétiques, tandis que d'autres sont carrément crus, voire dérangeants, mais en même temps, ils traduisent avec encore plus de force l'intensité des sentiments. Ce roman reste néanmoins une jolie ode à l'amour, et aux choses qu'il vaut mieux se dire, tant qu'il est encore temps...
avatar
Alizaryn
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 464
Age : 31
Localisation : Bruxelles, Belgique
Emploi/loisirs : Enseignante - Cinéma, photo, scrapbooking, voyages
Genre littéraire préféré : Romans (de tout, sauf la SF), livres sur l'histoire ou la philo...
Date d'inscription : 20/02/2013

http://www.mybooksaremyhome.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Birgisson, Bergsveinn] La lettre à Helga

Message par lalyre le Lun 30 Sep 2013 - 19:06

Hum encore un livre qui donne envie merci Alizaryn pour ce partage
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5940
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Birgisson, Bergsveinn] La lettre à Helga

Message par chocolette le Lun 7 Oct 2013 - 23:44

Merci pour ton avis Alizaryn Smile 
avatar
chocolette
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3784
Age : 66
Localisation : Hainaut.Belgique.
Emploi/loisirs : lecture,promenade,cinéma,mots fléchés.
Genre littéraire préféré : Policier et un peu de tout...pas de SF!
Date d'inscription : 13/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Birgisson, Bergsveinn] La lettre à Helga

Message par adtraviata le Lun 18 Nov 2013 - 20:21

J'avais en tête "lettre d'amour d'un vieil homme à un amour de jeunesse" et voilà que, dès le début, Bjarni évoque un amour très charnel, en parle d'une manière très précise, d'un érotisme assez cru ! J'avoue qu'il m'a fallu dépasser un rien cette première surprise pour me laisser conduire en Islande le temps d'une lettre. Comme Mina, la forme épistolaire m'a paru un peu artificielle parfois, mais pas à la fin, bizarrement, alors que cette lettre se termine sur une pirouette un peu facile (ou c'est moi qui suis difficile ?)

Cela dit, cette lettre m'a beaucoup plu, j'ai beaucoup aimé ce voyage en Islande dans les années 40-50, cette ode à la terre des ancêtres, aux légendes anciennes qui nourrissent la vie de Bjarni, son ancrage dans l'héritage des anciens, son amour passionné pour les moutons et autres animaux dont il est chargé de contrôler l'approvisionnement en fourrage. Cette passion va évidemment de pair avec les images et les réalités de sa relation avec Helga, et elle explique sans doute aussi qu'il n'ait jamais quitté Unnur tout en étant profondément malheureux avec elle. Des contradictions, des questions que Bjarni ne cesse de se poser ou d'essayer de comprendre tout au long du livre.

L'évocation de la société islandaise du temps de l'occupation américaine m'a aussi beaucoup intéressée, tout comme la vision politique de Bjarni, marquée au coin du bon sens et de la fréquentation de la terre.

L'humour est une belle composante, attendrissante, de ce court roman : le voyage vers les nord, l'oubli puis le retour vers le sud avec le corps d'une vieille femme fumée vaut son pesant de laine de mouton islandais ! Et même si la fin utilise une vieille ficelle d'écriture, il n'empêche qu'elle est pleine d'émotions et qu'elle rend ce vieil homme éminemment humain et digne.

Pas un coup de coeur, mais une belle découverte islandaise, due une fois de plus aux éditions Zulma !
avatar
adtraviata
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 763
Localisation : Tournai (Belgique)
Emploi/loisirs : Enseignante, lecture, musique classique, cinéma, vie associative
Genre littéraire préféré : Littérature contemporaine, anglo-saxons, scandinaves, polars, jeunesse
Date d'inscription : 05/01/2011

http://desmotsetdesnotes.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Birgisson, Bergsveinn] La lettre à Helga

Message par Le motard le Ven 22 Nov 2013 - 21:25

Un livre curieux, mélange compliqué entre une histoire d'amour très physique, peut être exacerbée par la dureté du pays et le rapport quasi charnel entre le protagoniste et ses bêtes (qui va très loin d'ailleurs) et des réflexions sur l'évolution de la culture paysanne Islandaise frappée de plein fouet par l'irruption de la modernité, on pourrait presque dire la mondialisation, et l'arrivée des Américains. Quelques très beaux passages, à certains moments extraordinairement cocasses, et l'évocation d'une vie à la fois simple et dure rythment ce roman. Ce n'est pas le meilleur roman que j'ai lu sur ce pays mais la description de la relation amoureuse du personnage principal est vraiment extraordinaire de force et sensualité dans le sens le plus primaire du terme et rien que pour cela ce roman vaut le détour.

Le motard
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Masculin
Nombre de messages : 252
Age : 61
Localisation : 92
Emploi/loisirs : aquarelle, moto, sport
Genre littéraire préféré : roman, policiers, BD
Date d'inscription : 02/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Birgisson, Bergsveinn] La lettre à Helga

Message par Sharon le Ven 29 Nov 2013 - 0:55

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé ce livre, même s’il manque un petit quelque chose pour qu’il soit un coup de coeur.
Ce livre est une lettre d’amour, une réponse tardive à la femme aimée, de la part d’un homme qui n’a pas voulu la suivre.
Cet amour n’a rien d’éthéré ou d’inabouti. Il fut sensuel, charnel, et quand Bjarni évoque Helga, ce n’est pas sa belle âme qu’il regrette, mais ses hanches et ses seins. Il m’a fait penser – et les rapprochements en littérature sont parfois étranges – au boulanger de Marcel Pagnol évoquant le souvenir de la belle boulangère partie.
D’ailleurs, l’Islande dont parle Bjarni est très éloigné des romans urbains d’Indridason ou de Thorarinsson, à l’exception des retours en arrière de La femme en vert. Nous découvrons une Islande rurale, où l’on s’occupe des moutons, des modifications à apporter -ou non) à leur race, du fourrage. On utilise des techniques certes étranges, archaïques diront certains, elles ont cependant fait leur preuve. L’isolement, en hiver, lors de tempête, est bien réel et provoque des situations dont on ne sait si l’on doit en rire ou en pleurer.
Dans cette petite communauté, rythmée par les saisons, les cancans vont bon train, vivre sous le regard des autres est parfois difficile. Pourtant, Bjarni n’imaginera pas vivre loin de son village, de sa campagne, de ses traditions. Sensible à la nature, hostile à l’influence de la ville et des modes étrangères, il peut être sensible au vol d’une bergeronnette – il faut admettre aussi que les oiseaux sont un bon prétexte pour acheter des jumelles… En outre, certaines pratiques, certaines techniques, l’emploi de termes crus – il appelle toujours un chat un chat – peuvent heurter des lecteurs amateurs de textes aseptisés, désinfectés, garanti sans aspérités. L’Islande est rude, sa langue et ses sagas aussi.
En effet, les villageois ont beau être coupés du monde, ils ne le sont pas de la littérature. Bjarni est d’ailleurs chargé des achats de livres, et connaît les sagas islandaises, qu’il cite à bon escient. Seule Unnur, sa femme, n’est pas réceptive, elle n’a pas besoin de livres pour vivre (me rappelant en cela les paroles du père dans La Place).
Unnur. Si cette lettre à Helga est centrée sur leur amour, j’aurai aimé savoir ce qui a amené Bjarni à se marier avec Unnur, une femme dure envers les autres, plus encore envers elle-même. L’a-t-il aimé, et si oui, comment son amour s’est-il éteint ? A Unnur, le dur quotidien et les souffrances dans sa chair. A Helga, la lettre d’amour, souvenirs de brefs moments heureux.
Ce roman islandais est l’une des plus belles découvertes de cette rentrée littéraire.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7524
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Birgisson, Bergsveinn] La lettre à Helga

Message par louloute le Ven 29 Nov 2013 - 7:33

Merci Sharon et les autres pour vos critiques  Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10393
Age : 49
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Birgisson, Bergsveinn] La lettre à Helga

Message par Cassiopée le Dim 1 Déc 2013 - 20:24

Mon avis

Henry de Montherlant a écrit que :
« Il est bien connu que les plus belles lettres d’amour sont celles qui n’ont pas été écrites [….]. »
Après lecture de ce texte, on pourra rajouter que ce sont également celles qui n’ont pas été lues….

Ce court roman est le cri d’amour d’un vieil homme pour la femme qu’il n’a jamais cessé d’aimer. Il revient sur sa vie, analyse ses choix. On s’aperçoit que le principal était :
« Vous êtes toutes les deux la seule religion que j’aie jamais eue. J’ai compris aussi que Dieu qui est aux cieux doit être en partie fabriqué par l’homme. »

Bjarni est rugueux de l’extérieur, « brut de décoffrage » dans ses actes parfois ; mais à travers les mots choisis avec soin, il exprime une tendresse indéfinissable, une finesse de sentiments belle à lire. Ce n’est pas imbibé de romantisme et de mièvrerie inutiles, c’est un parler franc (bravo à la traductrice), un phrasé où les mots glissent comme dans un long poème.

Aimer l’autre, c’est parfois savoir s’oublier pour lui laisser accomplir son destin.
Quelquefois, ne pas vivre une passion permet de ne pas la déflorer comme si l’instant magique et puissant de la rencontre devait rester unique.

Je ne sais pas jusqu’à quel point Bjarni a choisi. De temps à autre, la vie, la destinée, le hasard, appelez ça comme vous voudrez, le fait pour nous, et on n’a pas d’autre solution que de continuer à avancer…. C’est ce qu’il a fait cahin-caha.

Le style épistolaire est une forme d’écriture que j’aime et ce livre, par son genre et son contenu est un coup de cœur.
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 9142
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Birgisson, Bergsveinn] La lettre à Helga

Message par Yunali le Dim 15 Déc 2013 - 18:06

Il faisait partie d'une sélection pour un comité de lecture à ma bibliothèque.
Je n'ai malheureusement pas pu le lire car il était toujours sorti par un(e) autre lecteur(trice)...
Mais heureusement il a suscité une forte émotion de la part de tous ceux l'ayant lu et ma bibliothèque l'a acquis.
Vos avis enthousiastes me donnent encore plus envie de le découvrir! Je vais le réserver pour le lire dès que possible, il a l'air vraiment formidable.
avatar
Yunali
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1170
Age : 33
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 18/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Birgisson, Bergsveinn] La lettre à Helga

Message par marief le Ven 8 Aoû 2014 - 20:47

Un coup de coeur pour ce livre touchant,plein de tendresse.J ai trouvé certains passages un peu crus mais qui s expliquent par le caractère rustre de cet homme.Ce qui m a le plus attachée au livre,c est la façon dont il montre la difficulté de se déraciner même par amour.

marief
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 48
Age : 62
Localisation : BELGIQUE
Genre littéraire préféré : romans
Date d'inscription : 20/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Birgisson, Bergsveinn] La lettre à Helga

Message par creuse le Mar 7 Oct 2014 - 13:07

J'ai beaucoup apprécié ce livre une belle découverte que cet auteur Islandais. Rien à ajouter à vos très belles critiques, lectrices et lecteur Very Happy
avatar
creuse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2477
Age : 68
Localisation : berry
Genre littéraire préféré : Classiques ,Romans historiques, régionaux, contemporains ,littérature de jeunesse
Date d'inscription : 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Birgisson, Bergsveinn] La lettre à Helga

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum