Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Okuda, Hideo] les remèdes du docteur Irabu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

et vous ?

0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Okuda, Hideo] les remèdes du docteur Irabu

Message par la grande astrance le Ven 4 Oct 2013 - 15:50


Traduit du japonais par Silvain Chupin
Parution : 17 janvier 2013
288 pages – 20 €


Un homme divorcé et toujours en colère contre son ex-femme se retrouve un beau matin en état d’érection permanente ; une ravissante jeune femme qui rêve de célébrité s’imagine que tous les hommes la suivent dans la rue ; un lycéen redoute tellement de ne pas avoir d’amis qu’il envoie deux cents textos par jour... Tels sont quelques-uns des patients qui viennent –par hasard – consulter le docteur Irabu, un psychiatre obèse et fétichiste des piqûres, au complexe d’Œdipe assez mal résolu, et qui roule dans une magnifique Porsche caca d’oie. Il est assisté de Mayumi, une infirmière aussi sexy que revêche et exhibitionniste...

Cinq histoires – on n’ose dire « cinq leçons de psychanalyse » – qui se transforment en autant d’aventures improbables et hilarantes, et desquelles, pourtant, les patients du docteur Irabu sortent rétablis et reconnaissants. Irabu est-il un parfait idiot, ou un médecin génial ? Bien malin serait celui qui pourrait répondre à cette question.

mon avis
Complétement déjanté, on aime ou on aime pas mais on ne pourra rester indifférent à ce drôle de psychiatre obsédé par la vision des injections qu'administre son infirmière
Le docteur est vulgaire, inconséquent ou fabuleux clinicien ?
Car les résultats ne sont pas si désastreux que l'on pourrait le craindre , il a du bon sens et dédramatise avec pertinence les T.O.C et autres pathologies psychiatriques de notre monde "civilisé"
j'ai surtout aimé le chapitre où il soigne l'ado accro au téléphone portable, une addiction commune à bien des jeunes et qui est là fort bien décrite
A découvrir !
avatar
la grande astrance
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 61
Localisation : isere
Emploi/loisirs : psychomotricienne //le scrabble en ligne- astrance chez Word Biz
Genre littéraire préféré : les auteurs nordiques surtout les policiers
Date d'inscription : 15/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Okuda, Hideo] les remèdes du docteur Irabu

Message par Pinky le Jeu 27 Aoû 2015 - 11:44

Mon ressenti

5 nouvelles pour faire connaissance avec le docteur Irabu, psychiatre de son état. Cinq patients avec des pathologies différentes, qui atterrissent dans son étrange cabinet parce qu’à l’étage supérieur (comprenez l’hôpital), personne ne peut résoudre le problème.

Les patients : le 1er se sent apathique, tout mou, pas d’envie, le 2nd souffre de priapisme, la 3ème de paranoïa, le 4ème un adolescent et son portable, le 5ème souffre de toc.
Le docteur Irabu propose la même thérapie : d’abord une piqûre ensuite nous parlerons. Il s’avère rapidement que ce cher docteur a un petit souci, il aime voir l’aiguille s’enfoncer dans le bras du patient et le liquide s’ingérer. Je ne sais pas ce qu’il propose comme mixture, mais apparemment pas beaucoup d’effet sur le patient. Un placébo sans doute.

C’est un psychiatre qui n’est pas délicat et qui fonce, qui n’hésite pas à nommer ses propres problèmes ou mieux à demander à ses patients de régler les siens… Parfois la provocation a du bon et produit un électrochoc donnant l’impulsion nécessaire pour se sortir de l’impasse dans laquelle on s’est parfois installé. C’est ainsi qu’il les pousse au lieu de cacher, de refouler leurs obsessions, il les pousse au contraire à les explorer, à dépasser les limites de celles-ci. Psychiatre fou ou génie, les patients changent et c’est le principal.

Derrière le côté burlesque des situations parfois, leur côté humoristique au pays de la psyché, l’auteur semble interroger le stress de la société nippone qui génère de plus en plus de pathologies allant du malaise au suicide.
C’est une trilogie et celui-ci est le premier de la série. J’ai adoré les deux premières histoires. J’ai aussi bien ri à certains moments. Un film a été fait à partir de livre mais n’a pas dépassé les frontières du pays.

A découvrir


avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5860
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum