Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Guarnieri, Luigi] La jeune mariée juive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Guarnieri, Luigi] La jeune mariée juive

Message par lalyre le Ven 18 Oct 2013 - 10:29

[Guarnieri, Luigi]
La jeune mariée juive      
        Actes Sud 2007  
ISBN 978 2 7427 6782 3  
286 pages

Quatrième de couverture
D’un tableau “non fi ni” de Rembrandt, La Jeune Mariée juive – un des derniers chefs-d’oeuvre du peintre dont les personnages, unis par un geste tendrement audacieux, ont suscité bien des interprétations –, Luigi Guarnieri s’empare, en fin connaisseur du XVIIe siècle hollandais, pour construire un roman qui met en miroir deux époques, deux villes, deux histoires. Entre l’Amsterdam des peintres, des médecins et des théologiens, où le personnage d’Ephraïm Paradies évoque à la fois Descartes et Spinoza, et le Paris contemporain, où tente de vivre un jeune écrivain, l’auteur tisse tout un réseau de correspondances : en particulier, une passion amoureuse désespérée et un tableau, refl et et témoin de celle-ci. Entre pathétique et grotesque, Luigi Guarnieri pose des questions essentielles sur la souffrance et la recherche du bonheur, et sur la pérennité d’un sentiment – auquel l’art seul permet de défier le temps
.
Mon avis
Un roman autour d’un tableau inachevé, ou je fus de suite happée par une sorte de livre dans un livre qui font se croiser deux surprenantes histoires d’amour émouvantes à deux époques différentes. L’auteur m’a fait rêver avec ses très belles descriptions d’Amsterdam au temps de Rembrandt et du Paris du XXème siècle, j’ai été surprise en apprenant  la vie des juifs à cette époque. Un roman curieusement construit sur fond historique et cela dans un style parfois grinçant ou drôle, mais aussi dramatique. J’ai apprécié les belles phrases sur les couleurs du ciel et leurs reflets dans l’eau. Ce livre incite à la réflexion sur la souffrance, la passion, la difficulté du pardon et la recherche du bonheur, mais l’art n’est-il pas une forme de bonheur et ne défie t-il pas le temps ? 4,5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5846
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum