Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Tuil, Karine] L'Invention de nos vies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Tuil, Katherine] L'Invention de nos Vies.

75% 75% 
[ 3 ]
25% 25% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[Tuil, Karine] L'Invention de nos vies

Message par LOUBHI 49 le Sam 19 Oct 2013 - 17:02


Éditeur : Grasset.
Nombre de pages : 495.
Date de sortie : Septembre 2013

Quatrième de couverture :

Samir Tahar semble tout avoir : la puissance et la gloire au barreau de New York, la fortune et la célébrité médiatique, un "beau mariage"...
Mais sa réussite repose sur une imposture. Pour se fabriquer une autre identité en Amérique, il a emprunté les origines juives de son meilleur ami samuel, écrivain raté qui sombre lentement dans une banlieue française sous tension. Vingt ans plus tôt, la sublime Nina était restée par pitié aux côtés du plus faible. Mais si c'était à refaire ?
A mi-vie, ces trois comètes se rencontrent à nouveau, et c'est la déflagration....
"Avec le mensonge on peut aller très loin, mais on ne peut jamais en revenir" dit un  proverbe qu'illustre ce roman  d'une puissance et d'une habileté hors du commun, où la petite histoire d'un triangle amoureux percute avec violence la grande Histoire de notre début de siècle.

Avis et commentaires :

Après avoir vu l'auteure sur le plateau de l'émission "La grande Librairie" et de nombreux avis, la plupart positifs, dès que je l'ai vu à la médiathèque, je me suis décidé à le lire.
492 pages plus tard, j'avoue avoir été séduit par l'écriture de Karine Tuil et l'originalité du thème développé. Au carrefour de multiples sujets de civilisation actuels autour de l'identité, du triangle amoureux, la jalousie, des diversités culturelles, de la ségrégation à l'embauche, la structure et le fil conducteur de ce roman tiennent bien la route et le lecteur en haleine.
A la base une amitié de jeunesse entre Samir Tahar, musulman, Samuel, juif et Nina. Très vite l'amitié se transformera en une rivalité entre les deux hommes et la fort belle Nina et cela est le nœud gordien de toute l'histoire, on est tenté de dire même que Nina, perdue entre les deux sera celle qui va perdre le plus à l'issue de ce livre.
Témoignage trouble de l'itinéraire professionnel des deux hommes, entre un jeune homme brillant en droit, un autre se rêvant écrivain de talent. Si le bagage intellectuel et les compétences devraient être autant d'outils d'une carrière internationale brillante, le nom et les racines arabe et musulmane de Samir vont être, à l'heure de l'entrée dans la vie professionnelle, une barrière réelle et ce n'est qu'en changeant son prénom par celui de son ami Samuel, aux consonances plus juives, qu'il va se retrouver embarqué dans la vie dorée et rêvée qu'il espérait, car propulsé par le cercle juif des affaires à Paris puis à New York et mu par une véritable capacité de travail de qualité. Bâtir toute sa vie sur un mensonge sans pouvoir s'en démettre et alors que Samir est adulé, marié avec l'héritière d'une des plus fortunées familles juives des USA ; la très belle Ruth, sa réussite et son mensonge reviennent à la face de Samuel et de Nina qui croupissent dans une relation amoureuse violente et conflictuelle tant la jalousie de Samuel est forte. Alors que l'on pourrait imaginer la mise en place d'un chantage, c'est la volonté d'en vouloir encore plus et de reconquérir Nina qui va marquer le début de la fin de l'impunité de Samir et sa famille originelle,une mère seule et un demi-frère au parcours délétère....
Alors que Nina s'improvise, femme et objet sexuel entretenue par Samir à New York, Samuel ayant perdu son repère avec Nina, plonge dans les tréfonds du désespoir pour enfin se consacre au livre qui va lui apporter célébrité et reconnaissance, sorte de revanche sur Samir.... qui entame lui une descente en enfer, non sur ses mensonges mais sur la faille de son demi-frère et va connaître tout l'aveuglement du système judiciaire américain.
N'attendez pas une happy end ni une fin classique mais au contraire une certaine morale et le constat que les vies rêvées bâties sur des mensonges, des orgueils démesurés, un aveuglement peuvent aussi être source de faillites ou de retour à la liberté, même mesurée et douloureuse.

_________________
Lectures en cours :

- "Pauca Mea " de Victor Hugo.
- "Hiver à Sokcho" d'Elisa Shua Dusapin.
- " Les Mains Lachées" d'Anaïs Llobet.
- "Marguerite" de Jacky Durand".

La pensée du moment :

"Les Hommes sont malheureux parce qu'ils ne réalisent pas les rêves qu'ils ont" Jacques Brel.
avatar
LOUBHI 49
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 2207
Age : 51
Localisation : Angers
Emploi/loisirs : Commercial Régional
Genre littéraire préféré : Historique / Roman Français/Littérature Classique
Date d'inscription : 09/01/2010

http://www.passiondelecteur.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tuil, Karine] L'Invention de nos vies

Message par louloute le Sam 19 Oct 2013 - 18:44

Merci Loubhi pour ta critique  Very Happy  j'en ai entendu parler dans l’émission " Tele-matin "
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10089
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tuil, Karine] L'Invention de nos vies

Message par Sharon le Sam 29 Mar 2014 - 1:20

Mon avis :

L'invention de nos vies est un livre fort, dynamique, un livre où les mots se bousculent, tant les personnages ont à dire. N'allez pas croire cependant que le texte soit brouillon, ou bâclé. Non, il déborde littéralement, et il difficile de le lâcher.
Trois personnages dominent ce livre : Samir, Samuel et Nina. Samir/Samuel : le prénom est presque le même. Est-ce cette ressemblance qui a poussé Samir à endosser en partie l’identité de Samuel, en pillant son histoire ? Ou la volonté de prendre sa revanche sur l’homme qui lui a pris la femme qu’il aimait ?
Réduire ces trois personnages à un trio amoureux serait trop simple. Les médias nous parlent de « parité » : jamais hommes et femmes ne se retrouvent aussi opposés que dans ce roman. Ayant cédé au chantage vingt ans plus tôt, Nina est avec Samuel sans pour autant être en couple avec lui. Elle n’a pas construit sa vie avec lui, n’a pas encore d’enfants alors qu’elle approche de la quarantaine. Elle a abandonné ses études, exerçant un métier (mannequin pour les catalogues de ventes par correspondance) qui n’a pas assouvi ses ambitions. Elle ne vit que dans le regard des hommes, dans le désir des hommes. Et ceux-ci, que ce soit Samuel ou Samir, ne répondent jamais aux siens. Je ne pense pas aller trop loin en disant qu’elle est littéralement réifiée par eux, objet de désir, instrument de vengeance.
Nawel, la mère de Samir, n’est pas mieux loti. Elle fut mariée de force. Devenue veuve, elle est abandonnée par le père de son second fils, et ses deux fils, si différents l’un de l’autre à sa grande souffrance, l’abandonne chacun à leur manière.
A contrario, les hommes ne se préoccupent que d’eux-mêmes, sont prêts à tout pour obtenir ce qu’ils veulent, quitte à se donner bonne conscience, de temps en temps, et sans jamais réellement chercher à comprendre l’autre. La réussite est là – l’échec, la chute aussi.
La fin peut dérouter. Ouverte ? Oui, dans la limite des révélations et des réussites. Leurs vies restent désormais à réinventer.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7239
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tuil, Karine] L'Invention de nos vies

Message par louloute le Sam 29 Mar 2014 - 7:21

Merci Sharon pour ta critique   Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10089
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tuil, Karine] L'Invention de nos vies

Message par fred7469 le Jeu 2 Oct 2014 - 23:52

ce livre est une tornade une bourrasque, il nous bouscule comme il bouscule ses héros (ïnes)
le rythme est tendu, les vies sont tendues, l'écriture est tendue, déchaînée
jusqu'où peut aller la mystification, l'ambition, quel est le prix à payer pour une vie illusoire
J'ai aimé l'écriture de Karine Tuil, nerveuse, impatiente, insatiable
impossible de lâcher ce livre et pourtant le héros, Samir, n'est pas franchement sympathique mais tellement magnétique
Un vrai grand coup de coeur
avatar
fred7469
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 215
Age : 41
Localisation : haute-savoie
Emploi/loisirs : en voie d'amélioration
Genre littéraire préféré : la qualité de l'écriture avant tout
Date d'inscription : 31/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tuil, Karine] L'Invention de nos vies

Message par louloute le Ven 3 Oct 2014 - 6:21

Merci Fred pour ta critique  Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10089
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tuil, Karine] L'Invention de nos vies

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum