Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Ghata, Yasmine] La dernière ligne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Ghata, Yasmine] La dernière ligne

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Ghata, Yasmine] La dernière ligne

Message par lalyre le Dim 10 Nov 2013 - 15:54

[Ghata, Yasmine]
La dernière ligne
Fayard septembre 2013
ISBN 978 2 213 67252 6
127 pages

Présentation de l'éditeur
«Mon corps est épuisé, écris pour moi, raconte cette mère oxydée par les mots, érodée par les lettres. Tu as le droit de tout dire.»
Comment obéir à une telle injonction? Suzanne est romancière et fi lle de romancière. Dès l’enfance, les mots ont irrigué ses organes en croissance. Mais au chevet de sa mère mourante, Suzanne ne sait plus si elle écrira encore. Les mots ne lui appartiennent pas, elle les a reçus en héritage, et même les souvenirs d’enfance de sa mère, dans un village des montagnes libanaises, semblent supplanter les siens. Alors monte en Suzanne une inquiétude : et si cet héritage était une dette? Et si, de livre en livre, sa mère n’avait jamais cherché qu’à se débarrasser d’un fardeau qu’elle aurait fi ni par lui transmettre? Or Suzanne a déjà trop écrit pour ignorer qu’une dette contractée en littérature ne peut se solder qu’en littérature.

Petit aperçu du livre
Au moment de ses adieux au monde, des images s’emparèrent de l’esprit de ma mère…….Ainsi commence ce roman-récit, Suzanne la narratrice nous livre des moments de vie avec sa mère qui était une poétesse célèbre, mais dit-elle ; la douleur a chassé les mots comme on chasse des troubadours ambulants. Suzanne n’entend plus le crayon courant sur la page, auparavant le crayon s’arrêtait peu, à l’exception de quelques pauses, car une journée sans café était une journée sans poésie. Suzanne caresse la main de sa mère, elle se sent vide.

Mon avis.
Je n’ai pu m’empêcher de reprendre quelques courts passages du roman tant j'ai éprouvé de l’émotion par ces belles pages écrites avec tendresse, qui efface la tristesse de la perte d’un être cher. Ce livre en lui-même est presqu’un poème par l’écriture fluide et prenante de l’auteure. Un petit livre dont les thèmes principaux sont la relation mère-fille, la souffrance et la mort. Tellement beau à lire que ce sera un coup de cœur. 5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5709
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ghata, Yasmine] La dernière ligne

Message par chocolette le Dim 10 Nov 2013 - 17:15

A te lire on comprend en effet que ce livre t'a touchée, merci Lalyre Smile 
avatar
chocolette
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3784
Age : 66
Localisation : Hainaut.Belgique.
Emploi/loisirs : lecture,promenade,cinéma,mots fléchés.
Genre littéraire préféré : Policier et un peu de tout...pas de SF!
Date d'inscription : 13/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum