Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Petersen, Pia] Instinct primaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur Instinct primaire

50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Petersen, Pia] Instinct primaire

Message par Sharon le Ven 22 Nov 2013 - 22:10


Titre : Instinct primaire.
Auteur : Pia Petersen.
Editeur : Edition Nil.
Nombre de pages : 104 pages.

Mon résumé :

La narratrice écrit une lettre à l’homme qu’elle a aimé, qu’elle aime toujours, et qu’elle a abandonné au pied de l’autel un an plus tôt. Elle veut lui faire comprendre ses choix de vie et d’écriture. Elle s’interroge sur la femme, le féminisme et l’écriture.

Mon avis :

J’ai lu beaucoup d’avis positifs, voire très positifs sur ce livre. Je m’attendais  à éprouver un coup de coeur pour lui. Ce n’est pas le cas. Je l’ai bien aimé, sans plus. Pourquoi ?

La narratrice se veut une femme libre. Libre d’écrire, de se consacrer à la littérature. Mariage et enfants ne font pas partie de son projet de vie. Ceci ne me pose pas de problème, loin de là, j’ai toujours su que le bonheur, l’accomplissement de soi ne passait pas nécessairement par la maternité, quoi qu’en dise une génération de soi-disant féministe. Ce qui me dérange est cette thèse comme quoi un écrivain ne peut aussi être mère, avoir une vie personnelle, jongler entre des obligations mais ne peut exister qu’en se consacrant uniquement à son oeuvre. Elle n’est pas neuve, quoi qu’en dise l’auteur, – voir Simone de Beauvoir, Karen Blixen entre autre, qui soutenaient déjà cette thèse. Et si elle a le désir de voir le monde, de s’ouvrir au monde pour écrire, d’autres désirs ne sont pas incompatibles avec la volonté d’écrire.

Je regrette aussi qu’elle ne retienne que deux domaines d’écriture : l’autofiction et les harlequinades. A mes yeux, cette classification est très réductrice, et laisse de côté maintes auteurs. Je pense à Doris Lessing, qui vient de nous quitter, à Jeanne Benameur, Nancy Huston, et j’en oublie beaucoup.

Au fur et à mesure que je rédige cette critique, je me dis d’ailleurs que je me laisse envahir par les souvenirs négatifs, plutôt que les positifs, ce qui serait très réducteur. Je me rappelle aussi cette sensation d’étouffement qui m’avait saisi lorsque, entourée par des femmes/mariées/mère, elle ne trouve personne pour la comprendre, et toutes pour la plaindre. Et là, elle pousse à s’interroger sur les raisons pour lesquelles une femme se marie, a des enfants. [Note : j'en connais qui sont très fières de dire qu'elles ont mis le grappin sur leur mari très tôt, et que maintenant, elles sont tranquilles. Ah, bon ? Drôle d'idée du bonheur]. On interroge toujours une célibataire sans enfant, on calque sur elle des schémas de pensée pré-établis, et même l’homme qu’elle aimait n’y a pas échappé, lui qui pensait qu’elle voulait forcément le mariage, pour forcément avoir des enfants après. On ne demande jamais pourquoi une femme veut des enfants alors que les femmes sans enfant sont priés de se justifier, ou de trouver une cause à leur "incomplétude".

Puis, comme l’auteur, je ne pense pas que la femme soit meilleure que l’homme, que le monde se porterait mieux si elle le dirigeait. Je ne pense pas non plus que la femme qui a enfanté soit seule capable de générosité. Combien de fois m’a-t-on ressassé qu’une femme devenait "meilleure" quand elle était mère, qu’elle acquérait une meilleure compréhension du monde (pas dans ma famille, je vous rassure tout de suite), et j’ai été heureuse de lire enfin quelqu’un qui ose défendre des thèses bien différentes.

Instinct primaire est un livre qui fait réfléchir, par les thèses qu’il défend. C’est un livre dont j’ai beaucoup parlé autour de moi, et que je compte bien faire découvrir à d’autres lecteurs. A ce titre, il est l’un des livres les plus intéressants que j’ai lus lors de la rentrée littéraire 2013.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7357
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Petersen, Pia] Instinct primaire

Message par louloute le Ven 22 Nov 2013 - 22:36

Merci Sharon pour ta critique  Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10221
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Petersen, Pia] Instinct primaire

Message par bella333 le Dim 15 Déc 2013 - 12:45

L’amour, le vrai, sincère, sans faux semblant, sans conformisme, peut il tout détruire ?

Cette femme « devait » se marier parce que lorsqu’on s’aime c’est ainsi que vont les choses : le mariage puis les enfants. Elle aime cet homme mais refuse de se cantonner dans un rôle d’apparence qui la ferait se perdre. Elle veut l’aimer, point.
Elle voulait l’aimait sans contrat, sans lien de papier pour les unir devant le monde entier. Juste être ensemble. Cela lui convenait jusqu'à ce qu’il se rende compte que la société demande plus. Elle a essayé d’accepter cela. N’a pas réussi.
Le thème de la maternité aussi est abordé. En effet de nos jours une femme qui n’a pas d’enfants est suspecte. Malheureusement je le vois quotidiennement dans mon travail. J’ai vécu avec elle cette scène où plusieurs femmes réunies lui tombent dessus quand elle explique qu’elle ne veut pas d’enfants.
Cette femme aime et l’aime jusqu’au bout. La preuve lorsqu’elle apprend qu’il va se marier elle lui souhaite d’être heureux. N’est ce pas la plus belle preuve d’amour ? Accepter que l’autre soit heureux même si c’est ailleurs ?
D’autres thèmes sont abordés mais je ne vais pas tous les développés. Je vous laisse découvrir le livre.
J’ai dévoré ce livre. Une magnifique lecture pour moi.

_________________
"Verba volant, scripta manent.   "Les paroles s'envolent, les écrits restent
Ma Pàl .
avatar
bella333
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 4451
Age : 33
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Social/ la lecture, la généalogie, les randonnées, les musées...
Genre littéraire préféré : Tout
Date d'inscription : 09/06/2012

http://memelessorciereslisent.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Petersen, Pia] Instinct primaire

Message par Step le Dim 15 Déc 2013 - 20:54

Merci pour vos avis Sharon et Bella, il est bien tentant ce livre,

Je le note.

_________________
 study   "Le gout du bonheur (1) Gabrielle" Marie Laberge study

         

Mes listes et challenges


flower Challenge Partage -Lecture 4/7 flower Challenge Bis-repetita 7/8 flower Challenge suivi d'auteurs illimité  flower
avatar
Step
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6452
Localisation : Fontainebleau
Emploi/loisirs : Lecture, cinéma, animaux, ....
Genre littéraire préféré : Romans contemporains ou non, policiers/thrillers, un peu tout. Pas de BD
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Petersen, Pia] Instinct primaire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum