Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Lessing, Doris] Un enfant de l’amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre Avis sur "Un enfant de l'amour" de Doris Lessing

0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Lessing, Doris] Un enfant de l’amour

Message par Invité le Sam 07 Mar 2009, 8:29 am



Auteur : Doris Lessing
Editions : J’ai lu
Nombre de pages : 191
ISBN : 978-2-290-00733-4

Prix Nobel de Littérature 2007

Quatrième de couverture :


James Reid est un jeune homme romantique dont le principal défaut est d'avoir trop rêvé sa vie avant qu'elle ne commence véritablement.
Durant l'été 1939, il embarque pour l'Inde avec son régiment et, lors d'une escale au Cap, croit trouver en Daphné, jeune femme mariée, le grand amour qu'il attendait. A la fin de la guerre, il apprend que de cette liaison passionnée est né un enfant qui ne se sait pas illégitime. James va alors tout entreprendre pour rencontrer son fils.

Mes impressions :

Malgré une écriture fluide, légère et limpide, j’avoue être un peu déçue par ce livre.
Le résumé et le titre me paraissaient prometteurs mais j’ai trouvé le contenu un peu léger en émotions.
Les dernières pages sont les plus touchantes et la fin douloureuse mais sans plus…
L’histoire est plus proche d’un récit de guerre que d’une histoire d’amour et d’une histoire filiale. Il y a beaucoup de descriptions assez explicites et révélatrices, concernant la vie de « soldats » qui n’ont pas vraiment connu la guerre,

James vit et à vécu sur des illusions et il ne sera jamais vraiment au contact de la réalité, de sa réalité. Il a passé à côté de sa vraie vie…jusqu’à l’obsession.

Personnellement je trouve que tout va trop vite dans ce roman, il n’y a pas de chapitre et ce petit livre se lit très vite, je n’en garderai pas un souvenir ineffaçable.
Peut être suis-je déçue car je m’attendais à autre chose, c'est-à-dire à une histoire plus profondément racontée….

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lessing, Doris] Un enfant de l’amour

Message par zazy le Lun 28 Avr 2014, 11:00 pm

Quand ça ne va pas, je prends un livre de Doris Lessing. J’aime retrouver sa plume.
Le titre du livre et le thème pourraient faire penser à un roman de B.C.. C’est sans compter sur la plume et les mots de Doris Lessing.
J’y retrouve certaines thématiques de l’auteur : l’idéalisation (et non l’idéalisme) confrontée à la réalité, la confrontation de milieux sociaux différents, la démission masculine.

James, issu d’un milieu modeste, taiseux, est pris en charge par Donald qui lui sert de pygmalion. Grâce à lui, il s’ouvre à la politique et à littérature et Kipling ne le lâchera plus.

Arrive la mobilisation et le voici parti en Inde sur un bateau de croisière réarmé pour une traversée qui n’aura rien d’idyllique. Doris Lessing ne nous épargne aucun détail sanitaire pour nous faire ressentir l’état mental et physique de ces hommes à leur arrivée au Cap où ils font escales. Accueillis par les « bonnes familles » qui les reçoivent chez eux pour les remettre sur pied, James Reid tombe foudroyé d’amour pour une jeune anglaise mariée. Une brève idylle nait entre eux puis c’est le départ pour L’inde où il mourra d’ennui coincé derrière un bureau au lieu de guerroyer tel un chevalier des temps modernes.
Là aussi, la plume de Doris Lessing dépeint avec une grande habilité l’ennui, la chaleur, les anglaises couperosées, les colons tous puissants.
L’ennui étant source de tous les vices, James s’enferme dans une douce rêverie et écrit des lettres à sa dulcinée, lettres restées sans réponse directe.

Et cet « enfant de l’amour » qu’en est-il ? Et bien oui, il existe. Une semaine d’un tête-à-tête amoureux et torride a laissé un fruit : un petit garçon que James idéalise.

Tout ceci fera que le jeune homme ne vivra jamais sa vraie vie. Bien sûr, il se mariera, mais restera toujours prisonnier des filets qu’il s’est tressé dans la mémoire et le cœur. Il sera incapable de rebondir. Toujours à attendre à rêver sa vie plutôt que de la vivre ; il en résulte une vie d’ennui et de frustration.

Oui, j’ai aimé ce livre de Doris Lessing qui fouille l’âme humaine dans ses lâchetés et ses compromis.
avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum