Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Raïs, Condie] C2H4O2 (nouvelles grinçantes et petites méchancetés)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Raïs, Condie] C2H4O2 (nouvelles grinçantes et petites méchancetés)

Message par Nisa le Lun 20 Jan 2014 - 22:10


Titre: C2H4O2 (nouvelles grinçantes et petites méchancetés)
Auteur: Condie Raïs
ISBN 13: 978-1482582666
Pages: 208

Description de l'ouvrage (source Amazon):
Une sociopathe qui tue tous ceux qu’elle touche, un frappadingue qui veut réussir dans le roman sentimental, une stagiaire subissant un harcèlement d’un nouveau genre, une dingue qui pense que John Wayne est toujours vivant, une petite fille inquiétante, un gigolo qui picole comme un trou, une femme humiliée, des philosophes néo-kantiens qui s’étripent et un anthropologue trop naïf… Tels sont les personnages de ces neuf nouvelles dans lesquelles on oublie souvent que boire et fumer nuisent dangereusement à la santé.

Condie Raïs est l'auteur d'un roman, "L'ombre d'un écrivain", paru en juin 2013 et basé sur deux nouvelles de "C2H4O2" : "Harcèlement" et "Pars vite mais ne reviens pas trop tard...".

Mon avis:
J'ai lu ce recueil nouvelle par nouvelle, impossible de tout absorber d'affilé, du reste j'ai failli renoncer plusieurs fois...
Pour chaque nouvelle, j'ai fait au fur et à mesure un petit résumé (personnel) en italique suivi de mon avis sur la nouvelle.
A la fin, je donnerais mon avis global sur le recueil.

Maneater
Dans cette nouvelle, nous suivons une jeune femme qui tue les gens par simple contact.
Après avoir découvert cette ‘propriété «  étonnante et en avoir eu peur enfant, la jeune femme a appris à vivre avec et sélectionne les personnes qu’elle touche.

Nouvelle non politiquement correcte, humour noir de rigueur. Je suis incapable d'apprécier ce personnage qui n'a aucun sens moral.

Pars vite mais ne reviens pas trop tard
Nous suivons Marc (Lévy de son nom), un homme qui s’essaye au roman sentimental mais qui malheureusement se laisse déborder par ses personnages jusqu’à ce que sa voisine, la bizarre Condie Rais prenne les choses en main.
J’ai aimé cet auteur qui n’arrive pas à maîtriser ces personnages. Il faut dire que j’ai une ancienne collègue qui écrit un roman depuis quelques années. Cette collègue me disait il y a à peine quelques jours qu’il fallait qu’elle supprime des passages entiers de son manuscrits car ses personnages faisaient parfois n’importe quoi et qu’elle ne les contrôlait plus ! Je n’ai pas pu m’empêcher de faire le parallèle. Je ne suis pas fan d’une façon générale des auteurs qui s’invitent dans l’histoire en temps que personnage, je ne vois pas ce que ça apporte en plus. D’autant que là, Condie Rais sauve les fesses de Marc Lévy, je trouve ça trop et c’est dommage. J’ai beau comprendre que c’est cynique, je n’ai pas adhéré plus que ça.

Harcèlement
En déménageant, Marc de la nouvelle précédente a laissé la place à une jeune femme. Jeune femme qui se fait embaucher dans une société où son patron commence à lui faire un peu de rentre dedans en lui faisant lire les livres du dénomés Marc. Littérature qu’Isabelle déteste. Elle se confie à sa voisine, Condie Rais qui lui propose de rétorquer avec de la « vraie » littérature et pas n’importe laquelle. S’engage un combat entre le patron et Isabelle à coup de livres.
L’idée de cette nouvelle est originale et elle est très bien écrite. Toutefois, aimant les auteurs démolis par l’auteure (et ne connaissant pas ceux défendus), je n’adhère pas même si je reconnais son talent d’auteure.
J’ai toujours détesté l’idée d’opposer les livres, pour moi il n’y a pas de grande et de petite littérature mais il y a des livres qui font réfléchir, des livres qui divertissent, des livrent qui marquent. Pour moi, chacun a sa place.

Eloge de John Wayne
Comme le titre l’indique, c’est un éloge de John Wayne. Le narrateur défend John Wayne à travers les personnages interprétés par ces derniers et soutient que cet acteur n'est pas mort contrairement à la croyance populaire.
N’ayant vu aucun film de cet acteur et bien que le connaissant de nom, je ne connais rien ni de sa vie, ni de sa carrière, je suis donc passée totalement à côté de cette nouvelle…

La petite fille qui n’aimait pas Noël
Une petite fille est confrontée à une attitude étrange de ses parents qui se sont réfugiés dans la contemplation pour sa mère, dans l’alcool pour son père.
Malgré la plume plutôt agréable à lire, je me suis un peu ennuyée pendant cette nouvelle. Je ne suis pas sûre non plus d’avoir tout compris, du reste en faisant le tour des blogs, je ne suis visiblement pas la seule…

Décadences
Dans cette nouvelle, Paul est embauché par un autre Paul pour être l’amant de sa femme et être son faire valoir intellectuel dans ses petites soirées-intello-drogue-partouze.
Bizarrement, c’est la nouvelle que j’ai préférée jusqu'à présent, il y a un soupçon infime de sentiment humain avec Paul (infime, il s’agit d’une nouvelle de Condie Rais donc n’exagérons pas !).

Prospérine la louve
Pendant la guerre, une jeune fille tombe amoureuse d’un Allemand et tombe enceinte. Elle est tondue et chassée du village. Quelques mois plus tard, elle accouche d’une petite fille mort née et revient se venger dans le village.
Pour le coup, j’ai beaucoup aimé le début que je sentais prometteur. Enfin un peu d’émotion, quelque chose qui me touchait. Raté, c’est tellement rapidement que nous passons aux crimes sauvages. Pourquoi pas sur 300 pages pour mieux expliquer, comprendre et ressentir les émotions qui amènent Prospérine à ça, mais dans une nouvelle, je trouve que ça donne trop de contenu dans trop peu de contenant.

Métaphysique des mails
2 collègues professeurs de philosophie s’envoient des mails d’abord courtois qui s’enveniment très rapidement.
Ah une nouvelle que j’ai aimée (enfin par rapport au reste) et qui dénonce l’hypocrisie entre collègue et confrères. J’ai beaucoup aimé après les mails d’insultes, quand le doyen convie tout le département à un pot et salue la bonne entente de l’équipe.

Unga Bunga !
Un explorateur part à la recherche d’une tribu inconnue à ce jour (enfin en 1892).
Au fil de la lecture, nous verrons que cet homme est très ouvert aux autres cultures et prêt à tous les sacrifices pour cette tribu. Je n’en dis pas plus. Pour le coup, une nouvelle que j’ai appréciée.

Mon avis global:
Ce recueil a de très bonnes critiques sur le net. Après recherche, j'ai vu que Condie Rais l'avait envoyé en éliminant les blogueurs qui aiment certains styles tels que Marc Lévy, la Chik-Lit, etc. Je comprends déjà mieux.
Comme son titre l'indique, c'est un concentré de petites (ou grosses) méchancetés. Elle critique la littérature du genre Marc Lévy car pleine de bons sentiments. J'ai envie de répondre qu'être méchant ne fait pas un bon écrivain non plus et qu'au vu de notre monde actuel, il est plus dur d'être optimiste qu'acerbe.
Je reconnais cependant qu'elle a une plume agréable mais cette auteure n'est pas pour moi. Par contre si vous aimez l'humour vraiment noir, vous devriez aimer Condie Raïs.
De mon côté, malgré le mieux des dernières nouvelles, ça ne rattrape pas mon impression générale d'un recueil que je n'ai pas apprécié.

_________________
Mes challenges en cours:      
avatar
Nisa
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 5535
Localisation : sous la couette avec un bon bouquin
Date d'inscription : 18/02/2012

https://nisalectures.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Raïs, Condie] C2H4O2 (nouvelles grinçantes et petites méchancetés)

Message par louloute le Mar 21 Jan 2014 - 4:30

Merci Nisa pour ces petites critiques    Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10374
Age : 49
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Raïs, Condie] C2H4O2 (nouvelles grinçantes et petites méchancetés)

Message par Step le Lun 27 Jan 2014 - 20:43

Merci Nisa, je pensais le lire...je ne le ferai pas... merci

_________________
 study   "La faiseuse d'anges" Camilla Läckberg                            
                           " La magie de l'hiver"   de Maude Perrier study


         


Mes listes et challenges


flower Challenge Partage -Lecture 6/7 flower Challenge Bis-repetita 8/8 Terminé flower Challenge suivi d'auteurs illimité  flower
avatar
Step
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6599
Localisation : Fontainebleau
Emploi/loisirs : Lecture, cinéma, animaux, ....
Genre littéraire préféré : Romans contemporains ou non, policiers/thrillers, un peu tout. Pas de BD
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Raïs, Condie] C2H4O2 (nouvelles grinçantes et petites méchancetés)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum