Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[David, Michel] A l'ombre du clocher - Tome 1: les années folles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

à l'ombre du clocher (t.1) les années folles

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[David, Michel] A l'ombre du clocher - Tome 1: les années folles

Message par Pinky le Lun 24 Fév 2014 - 19:38

A L'OMBRE DU CLOCHER (t.1) LES ANNÉES FOLLES



Roman édité chez Hurtubise Editions HMH en mars 2010

575 pages

Résumé

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, le village de Saint-Jacques-de-la-Rive, village comme il existait tant au Québec à cette époque où la vie à la campagne dominait encore le paysage de la province, essaie de retrouver la vie paisible d’avant l’épidémie de grippe espagnole. Dans le petit village, tout se sait. L’église et le magasin général sont des lieux de rencontres entre les paroissiens. Si des liens privilégiés se tissent, certaines animosités aussi s’expriment et divisent le village. Ernest Veilleux dirige un clan alors qu’Eugène Tremblay lui fait face; au centre des petites disputes, le curé, le maire et le député occupent les sièges convoités par chacun des clans qui souhaitent ainsi accroître son influence dans le village. Mais si les pères se détestent toujours autant, les enfants semblent être attirés les uns vers les autres. Par ailleurs, le curé Lussier dirige ses ouailles de main de maître alors que Germain, un peu naïf et peu gâté par la nature, se fait piéger par une jeune orpheline, servant au presbytère, qui cherche un mari. En toile de fond se dessinent les luttes politiques où rouges et bleus se disputent pour obtenir la construction d’un pont promis par le fédéral depuis si longtemps. Bref, un petit monde agité par les passions et les drames où les larmes ne sont jamais bien loin du rire.

Mon ressenti

Ce sont les chroniques d’un petit village Québécois au travers de trois familles. L’ensemble du livre est descriptif d’une époque révolue. Les personnages sont plantés pour que le lecteur puisse s’attacher et suivre pleinement la vie de tous. Le livre fait la part belle aux évènements, à l’histoire plus qu’à ses personnages. A l’instar des familles, des gens, le lecteur peut s’installer dans une chaise et il fera partie du décor de cette saga qui s’étend des années 1900 aux années 1968. Les personnages sont touchants mais manque de profondeur à mon sens. Le village vit et s’éveille aux saisons. La vie est rythmée par le travail de la terre pour les hommes, du quotidien pour les femmes, des naissances et des morts.
Un désaccord et c’est tout le village qui va prendre parti pour ou contre… Quelques tensions sociales et économiques commencent à poindre à l’horizon : le travail en usine, les mesquineries politiques, l’évolution des mœurs….
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5880
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum