Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Raab, Thomas] Metzger sort de son trou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Raab, Thomas] Metzger sort de son trou

Message par Cassiopée le Dim 2 Mar 2014 - 22:40



Titre : Metzger sort de son trou
Auteur : Raab Thomas
Traduit de l’allemand (Autriche) par Corinna Gepner
Éditeur : Carnets Nord (8 novembre 2013)
Roman noir
310 pages
ISBN-13: 978-2355360749

Quatrième de couverture

Willibald Adrian Metzger, restaurateur de meubles anciens, n a pas vraiment le profil du héros. Il ne boit pas de café, s évanouit quand il sent de la fumée de cigarette, n a ni voiture ni téléphone portable et a un faible pour les femmes plus âgées. Moqué pour son nom de famille (le « charcutier ») et pour sa timidité, il traverse la vie pour ainsi dire enfermé dans son atelier avec sa bouteille de rouge. Pourtant lorsqu en traversant un parc enneigé, il tombe sur le cadavre d un homme éborgné, le pacifique Willibald n a d autre choix que de se mettre à enquêter, d autant que la victime ne lui est pas inconnue : Felix Dobermann, son bourreau du temps de la cour de récré.

Mon avis


Il boit, il est plutôt « enveloppé », pas toujours rapide dans ses raisonnements et malgré ce portrait peu attirant (heureusement il restaure des meubles anciens et cela laisse à imaginer un homme méticuleux ce qui n’équilibre pas tout mais atténue un peu…), je sais déjà que j’aurai grand plaisir à le retrouver dès que les autres livres seront traduits (félicitations à Corinna Gepner qui a retranscrit à merveille ce personnage atypiques aux réflexions profondes) et édités en français.

Nous sommes donc dans le polar autrichien. Est-ce un nouveau genre ? Je ne pense pas. Ce qui l’est, c’est le brave homme qui va être le centre de l’histoire alors qu’il n’a rien demandé.
Il restaure des meubles anciens, a pour amie intime la divine bouteille, vit de rituels et d’habitudes jusqu’au jour où il se trouve nez à nez avec un cadavre qu’il connaît. Et là, de fil en aiguille (ou plutôt de petits papiers en crottes de chien), il va se retrouver à rencontrer ses ex camarades de lycée, ceux qui n’étaient pas tendres avec lui et dont il n’avait plus entendu parler. Sentant que quelqu’un tire les ficelles, il va malgré tout se « laisser  faire » tout en menant son propre raisonnement pour comprendre ce qu’on lui veut et surtout « pourquoi lui »…

Au-delà de l’intrigue en elle-même qui demeure intéressante mais pas forcément très surprenante, c’est l’écriture de l’auteur qui est purement jouissive. Mêlant habilement humour « Metzger est un défécateur pensant. C’est aux toilettes qu’il trouve la clarté, c’est là qu’il s’apaise et qu’il prend des décisions », remarques philosophiques « Savoir qu’on doit partir et savoir aussi que les empreintes de pas qu’on laisse sont des traces qui serviront à d’autres. », raisonnement de la marionnette ou de l’exécutant (Metzger) et du marionnettiste ou du cerveau (la personne qui tire les ficelles), l’auteur pèse chaque mot et ce livre se savoure car chaque phrase est importante. Les noms des différents individus à consonance autrichienne ne sont pas faciles à retenir mais on s’en sort ! Les « développements mentaux » de Willibald Adrian Metzger prennent des chemins tortueux. Son cerveau est organisé en « tiroirs » et il a parfois besoin de plus de temps que le commun des mortels pour réfléchir, oser faire du charme à une femme ou agir tout simplement. Un peu comme un diésel, une fois qu’il est lancé, c’est tout bon ! Et surtout, c’est un homme qui ne renonce pas. Non pas qu’il soit particulièrement courageux mais là, « on » est venu le chercher et il entend bien aller jusqu’au bout pour comprendre.
Les autres protagonistes, plutôt masculins dans l’ensemble, sont pour la plupart d’anciens condisciples ayant « vieilli ». En quelques lignes chacun est placé dans son présent, relié au passé, permettant au lecteur d’avoir une idée de leur évolution malgré une part d’ombre qu’il faudra extirper du noir pour tout cerner.
Il n’y a pas d’actions expéditives et de rythme effréné, tout avance au rythme de Metzger et ce n’est pas un rapide ….. mais il est dans la vie comme au travail : consciencieux et appliqué. Alors, il décortique, examine chaque fait, spécule sur les raisons qui poussent les hommes à agir de telle ou telle façon. Avoir été le souffre-douleur des autres lui a sans doute donné un recul sur les actes et un regard plus acéré.
Metzger est sorti de son trou pour notre plus grand bonheur mais aussi parce l’homme n’est pas fait pour vivre seul.
« Pourtant nous avons besoin les uns des autres, nous avons besoin de l’encouragement et du rejet, de la haine et de l’amour. Tous seuls, nous sommes des pièces de puzzle égarées. Seuls, nous sommes insignifiants. »

Une ambiance feutrée, un roman qui prend son temps mais pas de lassitude, de longueurs tant l’humour grinçant, l’ironie décalée apportent le sourire et offrent une bouffée de fraîcheur par leur aspect original.
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8988
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Raab, Thomas] Metzger sort de son trou

Message par louloute le Dim 2 Mar 2014 - 23:13

Merci Cassiopée pour ta critique   Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10221
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum