Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Baker, Jo] Une saison à Longbourn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vous avez aimé?

0% 0% 
[ 0 ]
75% 75% 
[ 3 ]
25% 25% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[Baker, Jo] Une saison à Longbourn

Message par bella333 le Sam 19 Avr 2014 - 9:02


Auteur Jo Baker
Traduction Carole Hanna
Editeur Stock
Date de parution 02/04/2014
Collection La Cosmopolite
ISBN 2234075599
EAN 978-2234075597

Quatrième de couverture:

Sur le domaine de Longbourn, vivent Mr et Mrs Bennet et leurs vénérables filles, en âge de se marier.
À l’étage inférieur veillent les domestiques. Personnages fantomatiques dans le célèbre roman de Jane Austen, Orgueil et préjugés, ils deviennent ici des êtres de chair et de sang qui, du matin au soir, astiquent, frottent, pétrissent et vivent au rythme des exigences et des aventures de leurs bien-aimés patrons. Mais ce que les domestiques font dans la cuisine, sans être observés, pendant qu’Elizabeth et Darcy tombent amoureux à l?étage, relève d’eux seuls? Une histoire d’amour peut en cacher une autre, et qui sait quel secret enfoui risque de ressurgir.

Mon avis:

Nous découvrons Sarah une des jeunes femmes de chambres de Longbourn. Au début elle est jeune et pleine d’illusions, de rêve et d’espoir. Elle m’a parut naïve et je me suis dit "elle va se faire avoir dès le début". Je me suis trompée. Elle apprend de ses erreurs et est plus mesurée que je ne l’aurait cru. Elle va même découvrir l’amour.

Nous suivons aussi les autres domestiques de la maison: Mrs Hill , l’intendante et son époux, la jeune Polly, et le nouveau venu James, qui a bien des secrets.

Leur vie n’est pas toujours facile: crevasse, fatigue, froid, dur labeur. Mais cela est aussi important car sans eux pas d’ordre dans Longbourn.

J’ai aimé cette histoire de petites mains qui habituellement oeuvre dans l’ombre et qui ici trouve une place de choix. Nous avons leurs sentiments, leurs ressenties ce qui est rarement le cas. Car pourquoi s’ intéresser aux bonnes; elles ne sont là que pour laver les chemises non? De ce point de vue cette histoires m’a bien plu et j’ai plus d’une fois pesté contre les bourgeois ( Que j’aime dans les livres de type O&P)  qui font comme si elles n’existaient pas, cherchant parfois le nom de leurs domestiques.

L’auteure aime l’univers de Jane Austen et cela ce voit. Elle m’a emmené dans les paysages verdoyant de la campagne anglaise. L’écriture est simple et claire. Les chapitres défilent au rythme d’Orgueil et préjugé . Chaque chapitre commence par un passage de celui-ci et nous permet de nous situer, clin d’oeil sympathique à l’oeuvre de référence  mais l’auteure a réussi a créer son propre univers.

J’ai aimé le coté miroir. Quand un grand dîner à lieu dans O&P , les domestiques le préparent, quand Lizzy revient couverte de bout , les bonnes font tremper le linge.
L’image des Bennet est égratignée dans ce livre. Nous découvrons leurs linges sales! Elisabeth, que j’adore, n’est plus aussi parfaite, Mr Bennet a plus de faille encore ( cela peut déranger certains). Seule Mary tire son épingle du jeu. Elle devient ici une jeune fille avec ses doutes, ses illusions. elle prend une importance qu’elle n’a pas dans Orgueil et préjugés.

Wickam est particulièrement horrible et pervers dans ce livre . Je ne l’aimais pas  et je l’aime encore moins maintenant!

J’ai noté quelques répétitions parfois dans les situations ce qui a pu m’agacer et la dernière partie était un peu longue. Je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages mais il ne m’ont pas déplu non plus. Je les ai parfois trouvé un peu lisse.  Ce n’est pas un coup de coeur mais dans l’ensemble cette lecture a été fort agréable et j’ai passé un bon moment.


Dernière édition par bella333 le Mer 30 Avr 2014 - 21:20, édité 1 fois

_________________
"Verba volant, scripta manent.   "Les paroles s'envolent, les écrits restent
Ma Pàl .
avatar
bella333
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 4451
Age : 33
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Social/ la lecture, la généalogie, les randonnées, les musées...
Genre littéraire préféré : Tout
Date d'inscription : 09/06/2012

http://memelessorciereslisent.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Baker, Jo] Une saison à Longbourn

Message par lalyre le Mer 30 Avr 2014 - 19:34

[Baker, Jo]
Une saison à Longbourn
Stock 2 avril 2014
ISBN 978 2 234 07559 7
390 pages
4ème de couverture
Sur le domaine de Longbourn, vivent Mr et Mrs Bennet et leurs vénérables filles, en âge de se marier.
À l’étage inférieur veillent les domestiques. Personnages fantomatiques dans le célèbre roman de Jane Austen, Orgueil et préjugés, ils deviennent ici des êtres de chair et de sang qui, du matin au soir, astiquent, frottent, pétrissent et vivent au rythme des exigences et des aventures de leurs bien-aimés patrons. Mais ce que les domestiques font dans la cuisine, sans être observés, pendant qu’Elizabeth et Darcy tombent amoureux à l’étage, relève d’eux seuls… Une histoire d’amour peut en cacher une autre, et qui sait quel secret enfoui risque de ressurgir.

Extrait de la note de l’auteur
Les principaux personnages de Longbourn ont une présence fantomatique dans “ Orgueil et préjugés de Jane Austen “ Ils n’existent que pour servir la famille et le roman. Ils délivrent des billets et conduisent les attelages ; ils sortent faire les courses par tous les temps, même quand personne n’ose mettre le pied dehors. Longbourn fouille dans le passé des personnages et les entraine au-delà du dénouement d’Orgueil et préjugés. Cependant, lorsque les deux récits se chevauchent, l’auteur écrit qu’il a organisé les évènements de son roman de façon à suivre le livre de Jane Austen. Quand un plat est servi dans Orgueil et préjugés, il a été préparé dans Longbourn. Quand les demoiselles Bennet participent à un bal dans le roman de Jane Austen, un équipage les attend dans ce roman et ainsi de suite…..

Mon avis
Une belle découverte que ce roman original écrit sous un jour nouveau. Il est certain que raconter la vie des domestiques, normalement des personnages effacés qui tous possèdent leur propre histoire mais qui sont obligés de vivre au même rythme que ceux qu’ils servent nous fait sortir de l’ordinaire. J’ai aimé Sarah, la jeune servante, l’héroïne principale du roman, vivant une belle histoire d’amour et cette reconnaissance du monde de la domesticité, ces gens dont leurs vies sont bien moins futiles que celle de leurs maîtres, ils ont une vision des choses plus sereines que ceux-ci cependant gâtés par la vie dont les seuls soucis sont de marier leurs filles et d’être bien servis. Un roman plaisant rendant hommage aux domestiques. Une saison à Longbourn qui m’a enchantée et parfois émue…..4,5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5836
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Baker, Jo] Une saison à Longbourn

Message par bella333 le Mer 30 Avr 2014 - 20:12

Sujets fusionnés Lalyre tu peux voter Very Happy

_________________
"Verba volant, scripta manent.   "Les paroles s'envolent, les écrits restent
Ma Pàl .
avatar
bella333
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 4451
Age : 33
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Social/ la lecture, la généalogie, les randonnées, les musées...
Genre littéraire préféré : Tout
Date d'inscription : 09/06/2012

http://memelessorciereslisent.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Baker, Jo] Une saison à Longbourn

Message par lalyre le Mer 30 Avr 2014 - 23:19

Merci Bella
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5836
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Baker, Jo] Une saison à Longbourn

Message par seriephile le Mer 28 Mai 2014 - 23:04

Cette lecture m'a replongé dans un univers que j'avais beaucoup aimé, celui d'Orgueils et Préjugés de Jane Austen. Je n'ai pas eu l'impression de relire la même histoire, bien au contraire. Jo Baker a disséminé quelques informations permettant de situer l'histoire dans le contexte du célèbre roman, mais sans en dire trop, car les cinq filles de la famille Bennet ne sont pas les héroïnes de ce livre, ce sont bien leurs serviteurs, personnages très souvent secondaires dans les romans d'époques, mais qui eux aussi ont une vie intéressante, en tout cas pour les auteur(e)s qui, comme Jo Baker, se penchent sur eux et décident de les placer sur le devant de la scène. Ce fut un réel plaisir de faire la connaissance de Mr et Mme Hill, de Sarah, de Polly et du bien mystérieux James. L'auteure ne propose pas des personnages caricaturaux, bien au contraire. Ils ont tous beaucoup de personnalité et une profonde part d'humanité. Pas de méchants ni de gentils, seulement des personnages aux destins différents, que la chaleur du feu de la cuisine réunit.
Jo Baker n'a pas souhaité reprendre les codes d'écritures de Jane Austen, son écriture est plus légère, moins « ampoulée », mais cela n'est pas un problème, nous ne sommes pas dans un copier-coller de l'œuvre de l'auteure anglaise.
Je tiens à remercier les Éditions Stock ainsi que Libfly pour m'avoir permis de découvrir ce titre.
avatar
seriephile
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1211
Age : 33
Localisation : près de la mer
Genre littéraire préféré : presque tous les genres...!
Date d'inscription : 29/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Baker, Jo] Une saison à Longbourn

Message par lili78 le Dim 22 Juin 2014 - 18:48

Une saison à Longbourn est la face cachée d’Orgueil et préjugés. On y découvre le laborieux et pénible travail des domestiques, et on voit également nos personnages bien aimé sous un nouveau jour. C’est un roman très intéressant, car il nous permet de voir les choses dans leur ensemble.
Les personnages sont attachants, Sarah bien sur, mais aussi Mrs Hill qui, malgré ses airs de despote, veille avec amour sur ses brebis.
L’écriture de l’auteure ne m’a malheureusement pas vraiment emballé, et j’ai trouvé certaines longueurs dans le récit.
J’ai apprécié cette lecture mais sans plus.

« Le monde ressemblait à un labyrinthe. Elle avait choisi un côté, puis l’autre, pour découvrir qu’elle avait tourné en rond et était revenue à son point de départ. »
« Pour que quelqu’un se montre digne, il faut qu’on l’ait traité avec respect. Nous sommes le fruit de notre environnement, nous nous construisons à partir des éléments dispersés qui nous entourent.
»
avatar
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2236
Age : 45
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Baker, Jo] Une saison à Longbourn

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum