Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Van Cauwelaert, Didier] L'éducation d'une fée

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur ce livre

38% 38% 
[ 8 ]
38% 38% 
[ 8 ]
14% 14% 
[ 3 ]
5% 5% 
[ 1 ]
5% 5% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 21

Re: [Van Cauwelaert, Didier] L'éducation d'une fée

Message par virgule le Mer 12 Fév 2014 - 19:32

Pinky a écrit:j'ai trouvé au contraire intéressant ce que Nicolas autorise à Raoul autour du deuil de son père. Ce n'est pas facile pour un enfant de se dire que son parent est mort et de pouvoir en parler aussi librement. Faire pousser des fleurs ou des aromates, est une belle manière de parler du processus de la vie.

Oui, c'est vrai. Si on considère ça comme ça, ce n'est pas négatif.
Cela permet à l'enfant de voir que la vie est un éternel recommencement, que tout se transforme.
Cela colle assez bien avec le culte des arbres, le fait de les soigner, de placer des fourches sous les branches de ceux qui penchent, etc.

Mais pourquoi avoir voulu "adopter" une enfant décédée pour en faire sa petite sœur ?
Et mettre la plaque funéraire dans la chambre de Raoul ?

Cet auteur est surprenant.
Mais c'est peut-être ce qui fait son originalité, après tout.
avatar
virgule
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2458
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Van Cauwelaert, Didier] L'éducation d'une fée

Message par Pinky le Mer 12 Fév 2014 - 20:22

virgule a écrit:
Pinky a écrit:j'ai trouvé au contraire intéressant ce que Nicolas autorise à Raoul autour du deuil de son père. Ce n'est pas facile pour un enfant de se dire que son parent est mort et de pouvoir en parler aussi librement. Faire pousser des fleurs ou des aromates, est une belle manière de parler du processus de la vie.

Oui, c'est vrai. Si on considère ça comme ça, ce n'est pas négatif.
Cela permet à l'enfant de voir que la vie est un éternel recommencement, que tout se transforme.
Cela colle assez bien avec le culte des arbres, le fait de les soigner, de placer des fourches sous les branches de ceux qui penchent, etc.

Mais pourquoi avoir voulu "adopter" une enfant décédée pour en faire sa petite sœur ?
Et mettre la plaque funéraire dans la chambre de Raoul ?

Cet auteur est surprenant.
Mais c'est peut-être ce qui fait son originalité, après tout.

pour moi, l'idée, est que quelle que soit notre famille ou notre statut, on ne peut pas être seul(e), nous sommes toujours reliés à quelqu'un, à une famille même si la vie parfois en décide autrement... L'adoption d'une petite sœur décédée, c'est à mon sens simplement la rattacher à une racine, à un clan... tout comme Nicolas a adopté affectivement Raoul sans être son père. Se rattacher à que ce soit pour Nicolas ou Raoul a beaucoup de sens dans ce qu'ils traversent tous les deux...
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5880
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Van Cauwelaert, Didier] L'éducation d'une fée

Message par Saphyr le Jeu 28 Aoû 2014 - 20:53

Un charmant petit conte, frais et léger, aux personnages attachants. Une écriture facile et énergique. De l'humour et de la lucidité.
Même si ce n'est pas un coup de cœur, j'ai dévoré ce livre avec grand plaisir.

Ma note : 7/10
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 38
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Van Cauwelaert, Didier] L'éducation d'une fée

Message par bella333 le Lun 10 Nov 2014 - 21:22


Un jour Nicolas Rochet tombe amoureux de deux personnes en même temps. Ce jour là il sait qu’ils les aimera toute sa vie. D’ ailleurs il épouse la première et devient le père de la seconde. Mais quatre ans et demi plus tard tout est remis en question quand Ingrid le quitte parce qu’elle l’aime trop. Il ne comprend pas, cherche des réponses.

Son fils Raoul, lui cherche une fée qui pourrait exaucée ses voeux mais ce n’est pas si simple car d’après son père une fée ça s’éduque.

Un univers contemporain qui se transforme en un lieu féerique c’est possible grâce à l’écriture de Didier Van Cauwelaert. Il nous montre que la magie, le rêve peuvent rendre le quotidien plus beau même lors des orages de la vie.

Nicolas Rockel est un inventeur de jeux moyen qui voit sa vie bouleversée lorsqu’il rencontre Ingrid et Raoul. Il fait tout pour préservé ce bonheur. Le jour où elle le quitte il fait la connaissance de César ( Sézar) jeune immigrée kurde, caissière à la supérette du coin. Et si c’était elle la fée qui pourrait tout changer?

Je me suis attachée au petit Raoul, 8 ans, lunettes sur le nez et avec des problèmes de croissance . Il veut faire le grand mais a du mal à quitter l’enfance et les contes de fée de son père .

Par contre je n’ai pas aimé Ingrid qui malgré l’ explication de ses actes ne m’a pas convaincue. Je la trouve égoïste surtout en comparaison à César qui est incroyable dans son rôle de fée et qui le prend très à coeur.

L’écriture de Didier Van Cauwelaert nous entraîne dans ce conte moderne avec délicatesse et tendresse. On alterne avec le point de vue de Nicolas et César. Les chapitres se déroulent facilement. J’ai passé un beau moment avec ce livre qui nous montre qu’en quelques mots on peut mettre de la magie dans son quotidien.

_________________
"Verba volant, scripta manent.   "Les paroles s'envolent, les écrits restent
Ma Pàl .
avatar
bella333
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 4478
Age : 33
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Social/ la lecture, la généalogie, les randonnées, les musées...
Genre littéraire préféré : Tout
Date d'inscription : 09/06/2012

http://memelessorciereslisent.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Van Cauwelaert, Didier] L'éducation d'une fée

Message par Véronique M. le Dim 10 Avr 2016 - 21:49

Un livre agréable et optimiste, un bon moment de lecture.
avatar
Véronique M.
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1657
Age : 48
Localisation : 04
Emploi/loisirs : prof d'écoles/ lecture randonnée jeux de société, puzzles
Genre littéraire préféré : un peu de tout, romans en tous genres,biographies, essais mais pas trop la science fiction.
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Van Cauwelaert, Didier] L'éducation d'une fée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum