Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Zweig, Stefan] Derniers messages

Aller en bas

[Sweig, Stefan] Derniers messages

[Zweig, Stefan] Derniers messages Vote_lcap0%[Zweig, Stefan] Derniers messages Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Zweig, Stefan] Derniers messages Vote_lcap0%[Zweig, Stefan] Derniers messages Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Zweig, Stefan] Derniers messages Vote_lcap0%[Zweig, Stefan] Derniers messages Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Zweig, Stefan] Derniers messages Vote_lcap0%[Zweig, Stefan] Derniers messages Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Zweig, Stefan] Derniers messages Vote_lcap0%[Zweig, Stefan] Derniers messages Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Zweig, Stefan] Derniers messages Vote_lcap0%[Zweig, Stefan] Derniers messages Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

[Zweig, Stefan] Derniers messages Empty [Zweig, Stefan] Derniers messages

Message par zazy le Lun 28 Avr 2014 - 23:49

[Zweig, Stefan] Derniers messages 97828410
Derniers messages
Stefan Zweig
Editions Bartillat
Collection Omnia poche
250 pages
2014
ISBN : 9782841005499


4ème de couverture :

Composée de tant d'éléments différents, Vienne était le terrain idéal d'une culture commune. (…). Cette ville, ce peuple, peuvent comme tous les autres avoir commis des fautes, mais Vienne a eu cet avantage qu'elle n'était pas arrogante, qu'elle ne voulait pas imposer aux autres ses mœurs, sa façon de penser.
La culture viennoise n'était pas une culture conquérante, et c'est pourquoi chaque nouvel hôte se laissait si facilement gagner par elle. Mélanger les éléments différents et créer de cette harmonisation constante un nouvel élément de culture européenne fut le véritable génie de cette ville".
Derniers messages offre dans sa diversité le meilleur de la pensée de Stefan Zweig. Les textes ici rassemblés traitent aussi bien de littérature (Byron, Nietzsche ou Tolstoï) que de l'histoire européenne et du destin de la civilisation. Le traumatisme de la Première Guerre mondiale, le démembrement de l'Empire austro-hongrois, la montée des périls demeurent omniprésents. Ces pages ont des accents qui évoquent Le Monde d'hier, la grande autobiographie de Zweig.


==============

Ces textes ne sont aucunement surannés. Ils brillent par leur justesse et leur actualité.

« L’histoire de demain », si juste, me ramène au livre de  Gwenaëlle Aubry « Partages », les livres d’histoire israéliens et  cisjordaniens. Sa conclusion est d’une simplicité, pourtant si compliquée à mettre en œuvre : « Si celle-ci doit avoir un sens, ce sera de reconnaître nos erreurs et de les vaincre. L’histoire d’hier décrivait notre rechute éternelle, celle de demain décrira notre montée éternelle, ce sera l’histoire de la civilisation humaine. »

Sa démonstration sur « l’histoire, cette poétesse » m’a subjuguée.

Stefan Zweig, européen convaincu, remonte à la Rome antique pour parler de l’Europe : « Si cet édifice avait duré deux ou trois siècles de plus, les racines des peuples se seraient alors mélangées, l’unité de l’Europe, qui est encore aujourd’hui un rêve, serait depuis longtemps une réalité… ». Cette unité européenne que d’aucuns attendent, que d’autres pourfendent, Stefan Zweig en parle comme d’une tour de Babel, jamais inachevée, avec ses flux et reflux et, surtout, d’un moyen efficace de lutter contre les guerres « dans une époque de déchirement national, je veux juste souligner l’élément d’unité, l’Eros mystérieux qui pousse l’humanité depuis toujours par-dessus les différences de langue, de culture, d’idées, vers une unit supérieure. »

On sent son amour pour sa ville de Vienne. Pour lui, cette capitale est un continent à elle toute seule où tout convergeait. Sous sa plume, Vienne est encore plus belle.

Stefan Zweig évoque Tolstoï, Béatrice Cenci, Hugo Von Hofmannsthal et Roger Martin du Gard (Saga des Thibault que j’ai dû lire il y a longtemps et dont je n’ai plus aucun souvenir. Il est dans la bibliothèque maternelle).

Dans le chapitre « 1914 et maintenant » au sujet des risques à venir, nous sommes en 1936, l’auteur démontre que le personnel l’a emporté sur le collectif (ce dont parle également Jean-Claude Guillebaud dans son livre « une autre vie est possible »).

Chaque chapitre est un condensé de profondeur. Un grand auteur, un grand livre que j’ai lu, que je relis avec chaque fois une nouvelle approche. Chaque page est source de réflexion. Derrière les lignes de ce livre, l’ombre d’Hitler, de la seconde guerre mondiale sont omniprésentes.

Je ne peux que parler maladroitement de ce livre, tant est grande ma soif de savoir, de découvertes, tant je me sens petite et futile en lisant ces pages qui ne m’écrasent pas mais m’élèvent.
Je ne veux pas tout dévoiler et vous laisser le plaisir de la lecture de ce très bon livre.
zazy
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 70
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Zweig, Stefan] Derniers messages Empty Re: [Zweig, Stefan] Derniers messages

Message par creuse le Mar 29 Avr 2014 - 9:04

merci zazi pour cet avis. Je suis actuellement dans la lecture  " LE MONDE D'HIER",  dans son autobiographie comme tu le dis si bien


Chaque chapitre est un condensé de profondeur.

ce qui explique que j'avance très lentement dans la lecture  et  une relecture dans quelques mois me tente.

Je note cet ouvrage.
creuse
creuse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2645
Age : 70
Localisation : berry
Genre littéraire préféré : Classiques ,Romans historiques, régionaux, contemporains ,littérature de jeunesse
Date d'inscription : 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

[Zweig, Stefan] Derniers messages Empty Re: [Zweig, Stefan] Derniers messages

Message par zazy le Mar 29 Avr 2014 - 11:42

Je vais continuer un bout de chemin avec lui
zazy
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 70
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Zweig, Stefan] Derniers messages Empty Re: [Zweig, Stefan] Derniers messages

Message par alexielle63 le Mar 29 Avr 2014 - 15:07

C'est un très bon auteur avec une très belle plume. Pour l'instant, je n'ai lu que deux romans de lui mais c'est clair que comme Zazy, je vais faire "un bout de chemin avec lui" !
alexielle63
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6759
Age : 37
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

[Zweig, Stefan] Derniers messages Empty Re: [Zweig, Stefan] Derniers messages

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum