Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Atta, Séfi] L'ombre d'une différence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Atta, Sefi] L'ombre d'une différence

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Atta, Séfi] L'ombre d'une différence

Message par lalyre le Ven 30 Mai 2014 - 15:16

[Atta, Sefi]
L’ombre de la différence
Actes Sud 14 mai 2014
ISBN 978 2 330 03194 7
368 pages

Quatrième de couverture
Soucieuse de son confort et de son indépendance, Deola vit à Londres, tenant ainsi à distance son pays, le Nigeria, et sa famille installée à Lagos. Marquée par une jeunesse ballottée entre deux mondes, elle manoeuvre, dans ses relations professionnelles et amicales, pour éviter de s’exposer, de cristalliser sa différence. Sous ses dehors impassibles, rires, indignations, espoirs, affections et doutes se bousculent en une émouvante effervescence. De retour au Nigeria dans le cadre d’une mission, elle retrouve sa famille, qui commémore le décès de son père, et elle cède à la tentation d’une aventure amoureuse. Cette rencontre, véritable grain de sable dans la vie bien rodée de Deola, l’amène à se libérer du carcan qu’elle s’était imposé, à dépasser son insidieuse frustration pour s’engager dans une voie risquée, mais choisie.
Avec une sobriété ciselée, une tenue remarquable, un humour incisif, une vraie tendresse pour ses personnages et pour les villes de Lagos et de Londres, Sefi Atta explore les questions de l’exil, de la famille, de l’amitié, de la féminité, de l’altérité, restant au plus près du bruissement entêtant de la vie.

Mon avis
Dans ce roman on fait face à la vie des nigérians, on écoute leur musique, on compatit à leurs peines de coeur, on assiste à leurs mariages et adultères et leurs problèmes de travail, on peut imaginer une Afrique que l’on trouve dans la littérature et les médias. Deola ne se sent nulle part chez elle, elle aspire à quelque chose d’un peu différent, elle aimerait vivre une transformation intérieure, n’arrive pas à décider ou elle veut vivre, on la sent distante et désabusée sur sa propre vie. Je n’ai pas trop aimé ce roman malgré la multitude d’intrigues, de personnages accompagnant Deola pendant son cheminement, tous attachants, les conversations frivoles sur un chanteur de rap. Je dirais que c’est la chronique d’une communauté de Nigérians de Lagos ou d’ailleurs, cela écrit d’une belle plume sobre et efficace. Je me suis cependant ennuyée pendant ma lecture mais peut-être que d’autres lecteurs aimeront, qui sait ??
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5847
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum