Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Noon, Jeff] Descendre en marche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Descendre en marche

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Noon, Jeff] Descendre en marche

Message par Histoires Singulières le Dim 8 Juin 2014 - 17:32

Titre : Descendre en marche

Auteur : Jeff Noon
Jeff Noon est né en 1957. Cet auteur, culte en Angleterre, notamment pour Vurt, construit une oeuvre singulière alliant expériences littéraires et incursions dans les territoires de l'imaginaire. Il joue avec les perceptions, brouille les sens, et nous attire de l'autre côté du miroir.

Editions La Volte, 2012
parution en anglais en 2002
traduction française par Marie Surgers




Nombre de pages : 310

Genre : Science-fiction --- Post-Apocalyptique

Quatrième de couverture :

---Si vous lisez cette phrase, c'est que vous êtes en vie.---
Photos, livres, panneaux, musique, plus rien n'a de sens. Le bruit ronge tous les signaux.
Ils sont quatre, chargés de "Lucidité", la drogue miracle, quatre inconnus réunis par le hasard, sillonnant l'Angleterre malade en quête d'indices, dans une voiture mourante. Parmi eux, Marlène rassemble jour après jour des fragments de réalité dans son journal. Réalité qui se dérobe, aux reflets trompeurs et redoutés.

Mon avis :
Ce livre est vraiment étrange. Il nous fait vivre les sensations du personnage central qui est drogué comme tous les survivants de ce monde post-apocalyptique. Si tous les jours, on ne prend pas une drogue nommée 'Lucidité', on sombre dans la folie. Cette folie consiste à ne plus pouvoir lire ni avoir le sens du réel. Dans ce monde "futur" tout est vraiment complexe, il ne faut surtout pas se regarder dans une glace ni voir son reflet, ne pas être photographié.
Jamais dans le livre, on ne sait le pourquoi du comment de ce qui est arrivé à l'humanité. On sait uniquement ce que le personnage principal "Marlène" écrit dans son journal et le gros problème c'est que justement, cette pauvre Marlène n'a plus tout à fait sa raison.
Ce livre est très bien écrit, il y a de très belles tournures de phrases mais tout est décousu comme dans le cerveau d'un malade mental ou d'un drogué... et c'est justement le but de l'auteur.
Belle très belle écriture à mon goût mais lecture désagréable pour moi. Quand on lit ce livre, on a l'impression de perdre par instant la raison tout comme Marlène.
Lire un livre doit être une chose agréable, pour moi, cette lecture a été une torture.


Voici quelques passages afin de vous faire une petite idée de ce livre très spécial :

- (p.18) -
Ceci est l'histoire.
J'ai décidé de recommencer du début. Je vais repartir de ce dont je suis sûre, les évènements d'aujourd'hui, de la nuit juste écoulée. Bien des fois, déjà, j'ai fait la même chose, et chaque fois, toujours, c'est la confusion qui l'emporte. J'arrive à évoquer des détails épars, des émotions, des humeurs globales ; mais quelque chose se perd en chemin. Le bruit est une main sombre, une douce emprise, lent poison, maladie, il ne relâche jamais son étreinte sur moi. Pourtant j'ai des moments de lucidité comme celui-ci, la douleur subite d'un souvenir, entier, vibrant ; ce que j'entrevois doit être retenu immédiatement ou perdu à jamais.

- (p.33) -
Ma montre a été jetée il y a longtemps, et à présent les jours s'écoulent en périodes vagues ; à peu près, passé, fin de matinée, presque, environ, début de soirée, etc. Seule la prise du médicament structure nos vies.

- (p.37) -
<<Vous imaginez-vous cela, Marlène ? Que tous les visages qui ont jamais regardé dans ce miroir y sont conservés, vivants, séduits.>> Les yeux mi-clos, il faisait bouger le verre de gauche à droite. <<La première fois que j'ai regardé dans le miroir, voici bien des années, j'étais un jeune homme. Et toujours je reviens, pour regarder de nouveau. J'ai vu les images d'une foule d'inconnus. Mais je n'ai jamais vu revenir mon visage jeune. Non, jamais.>>

- (p.159) -
Peacock a raconté une histoire étrange. Il nous a parlé du jour où il s'est suicidé.
avatar
Histoires Singulières
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 304
Age : 57
Localisation : Sud-Est
Genre littéraire préféré : Suivant l'humeur du moment...toujours plusieurs livres en cours
Date d'inscription : 09/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Noon, Jeff] Descendre en marche

Message par Invité le Dim 8 Juin 2014 - 19:42

Merci Histoire Singulière pour cette critique très instructive d'un auteur qui m'était totalement inconnu.
Excellente idée de mettre des morceaux choisis ! cheers 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Noon, Jeff] Descendre en marche

Message par Histoires Singulières le Lun 9 Juin 2014 - 20:29

Oui, je trouve que mettre quelques passages choisis permet de donner une meilleure idée du livre, de son style d'écriture et surtout de l'atmosphère qu'il dégage... Bon, dans cet ouvrage, c'est particulier car le narrateur est malade et drogué donc les propos sont souvent décousus...
avatar
Histoires Singulières
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 304
Age : 57
Localisation : Sud-Est
Genre littéraire préféré : Suivant l'humeur du moment...toujours plusieurs livres en cours
Date d'inscription : 09/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Noon, Jeff] Descendre en marche

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum