Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Cardoso, Lùcio ] Chronique de la maison assassinée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Cardoso, Lùcio ] Chronique de la maison assassinée.

Message par Sara2a le Dim 8 Juin 2014 - 21:23


Auteur: Lùcio Cardoso
Titre: Chronique de la maison assassinée
Editions MÉTAILIÉ 2005
Titre original: «Crônica da casa assassinada », 1979
Nombre de pages: 512 pages
ISBN 2.86424.539.6




Nina est passée comme un tempête sur le domaine des Meneses, tout entiers attachés au maintien des traditions aristocratiques. La lutte entre Nina la séductrice et la famille va être mortelle et à tous fatale. Autour de ce vénéneux désastre, les regards s’épient, haines et soupçons mûrissent, les dénonciations font éclater les scandales.
Tout baigne dans une ambiguïté qui explose en un coup de théâtre final.

Mon avis :

La famille Meneses n’est plus que l’ombre d’elle même. Le domaine autrefois faste et envié est sur son déclin. Valdo, Demétrio et Timotéo derniers descendants de la famille vivent dans la demeure familiale. La maison est sombre dans tous les sens du terme, il semble y planer un voile de mystère et de secrets, un décor parfait pour une tragédie familiale.

Au travers de lettres, témoignages et confessions Lùcio Cardoso va nous emporter dans un tourbillon de voix qui à la fois s’accusent, se dérobent, se confient .

C’est un roman construit comme un puzzle, il faut donc un peu de patience et de recul pour s’approprier cette lecture et se rendre compte de la dimension métaphysique dont est imprégnée le roman. Les personnages de ce huis clos sont antipathiques mais terriblement vrais, Lùcio Cardoso explore leurs âmes avec cruauté mais aussi avec justesse.

L’atmosphère est trouble, pesante. C’est extrêmement bien écrit ( et traduit ), c’est une véritable délectation que cette prose où les métaphores et les descriptions s’enchainent en cascades, prenant souvent le pas sur l’intrigue qui met du temps à se mettre en place . 

J’ai adoré, l’écriture de Lùcio Cardoso qui m’a portée tout le long du roman , on pourrait presque parler« des hauts de Hurlevent au Brésil » et je ne pense pas exagérer. Ce roman est un drame poétique qui me laissera un trace malgré toute la noirceur qui en découle.
avatar
Sara2a
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3057
Age : 47
Localisation : Porto-Vecchio
Genre littéraire préféré : Thrillers, fantastiques et un peu de tout ce qui peut me tomber sous les yeux .
Date d'inscription : 24/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum