Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Gaskell, Elisabeth] Lisette Leigh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur Lisette Leigh

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Gaskell, Elisabeth] Lisette Leigh

Message par Sharon le Lun 23 Juin 2014 - 9:28


Titre : Lisette Leigh
Auteur : Elisabeth Gaskell
Editeur : Numeriklivres
Nombre de pages : 48 pages.

Présentation de l'éditeur :

Dans la campagne anglaise du 19e siècle, une famille de paysan est en deuil. Anne Leigh pleure la mort de son époux. Au lendemain de l'enterrement, elle décide de partir pour Manchester avec ces deux fils dans le but de retrouver sa fille, Lisette, bannie de la famille. Malgré la honte et le déshonneur dans une société anglaise particulièrement rigide, Anne mettra tout en œuvre pour se rapprocher de sa fille tandis que le fils ainé rencontrera le grand amour.

Mon avis :
Cette courte nouvelle d'Elisabeth Gaskell dresse le portrait d'une famille dans l'Angleterre victorienne. Tous les membres de la famille sont soumis au père, qui décide de tout pour tous. Aussi, sa mort est presque une libération pour sa veuve : elle va pouvoir enfin partir à la recherche de Lisette, sa fille chérie, bannie pour être tombée enceinte sans être mariée. On ne badine pas avec l'honneur des filles, et il ne viendrait à l'idée de personne de blâmer le vil séducteur. Non ! Tout est la faute des filles - et pour lire actuellement un roman de Patricia Wenthworth, je me rends compte qu'en cent ans, la situation n'a guère évolué au Royaume-Uni.
Anne Leigh ne s'épargne rien pour retrouver sa fille, et a des avis très tranché, très progressiste sur la morale. Ainsi, l'un de ses fils tombe amoureux d'une douce, belle et généreuse jeune fille, il craint sa réaction quand elle découvrira le sort de Lisette. Le point de vue de sa mère est sans appel : "Si elle est aussi bonne que tu dis, elle a pitié des malheureuses comme Lisette. Si elle n’en a pas pitié, c’est une Pharisienne, et tu n’as pas besoin d’elle."
Le dénouement montre d'un côté une évolution positive, une réussite pour madame Leigh, qui voit sa persévérance récompensée, de l'autre il n'a garde aussi le destin tragique de ses femmes et de ses enfants mis au ban de la société, laissé pour compte. Toutes les vies n'ont pas la même valeur. Elisabeth Gaskell s'emploie à nous démontrer le contraire.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7510
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum