Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Everett, Percival] Montée aux enfers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Everett, Percival] Montée aux enfers

Message par Frédérique le Dim 29 Juin 2014 - 23:25



Auteur : Everett Percival
Edition: Actes sud
Collection: Babel
ISBN: 978-2-330-03066-7
Nombre de pages: 272

L'auteur:

Ecrivain américain reconnu, Percival Everett est directeur du département de lettres de la Southern California University. Diplômé de philosophie et de littérature, l'auteur aborde dans son oeuvre les questions de l'identité et de la connaissance. Non sans humour, l'auteur est un adepte de la réécriture de mythes anciens et n'hésite pas à développer un univers fantastique pour étayer son discours sur le langage ou le rapport entre individus et société. C'est notamment le cas avec 'Glyphe', paru en 2008. Auteur prolifique et lauréat de nombreux prix aux Etats-Unis, Percival Everett est particulièrement admiré pour son style brillant et corrosif.

Quatrième de couverture:

À Plata, Nouveau-Mexique, Ogden Walker, shérif adjoint du comté, est chargé d’enquêter sur un meurtre dont il apparaît rapidement comme le principal suspect. Problème : c’est lui qui nous raconte l’histoire. Faut-il croire sa version des faits ?

Mon avis:

Pour mon deuxième bouquin de cet auteur, le ton est lancé, dès le départ. Si je pensais retrouver le style et le rythme de 'Blessés', je me suis vite rendue compte que les deux livres n'avaient rien à voir stylistiquement parlant.

Everett nous livre ici un polar, mais un polar que j'ai trouvé déroutant. Déroutant dans un sens positif j'entends. J'entends par là que ceux qui s'attendent à un polar dit 'traditionnel' seront déçus.

Il nous livre ici un polar où dès le départ, il y a quelque chose qui gène chez le protagoniste. Il est relativement peu doué voire carrément mauvais, un peu niais et a pour passion ... la pêche et la confection de mouches. Pas vraiment le héros sexy et torturé que j'aime retrouver dans ce genre de littérature  Laughing .

Ici aussi, la question raciale est très présente, mais amenée de façon subtile toujours, sans jamais rentrer dans le 'caricatural'.

Une histoire bien menée, l'auteur nous donnant juste les indices nécessaires pour voir plus loin, sans en faire trop.

Encore une fois, un style fluide qui permet une lecture très agréable, sans prise de tête, tout en étant à l'opposé de ces romans qui n'apportent aucune réflexion chez le lecteur.

Je donnerais un bon 7,5/10, juste parce que m'attendant à un polar, je n'y ai pas retrouvé ce que j'attends d'un polar en général, mais cela reste un livre vraiment intéressant car on sent que l'auteur s'amuse, joue avec le style et l'histoire, et ça, ça apporte beaucoup à la lecture  Very Happy
avatar
Frédérique
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 127
Age : 35
Localisation : Jette, Belgique
Emploi/loisirs : Traductrice
Genre littéraire préféré : Policiers - Thrillers - Fantasy
Date d'inscription : 15/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Everett, Percival] Montée aux enfers

Message par Sharon le Ven 4 Juil 2014 - 20:53

Mon avis :

Je viens de terminer ce livre, et je suis assez déroutée, pour cette première rencontre avec Perceval Everett.
Il faudrait presque commencer le livre par la fin... et le relire après, à la lumière du dénouement.
L'action se passe dans un trou paumé du Nouveau-Mexique, où il ne se passe quasiment rien, si ce n'est un meurtre particulièrement violent d'une vieille dame et de son chat (qui semble très vite oublié). Le moins que je puisse dire est que les enquêteurs ne sont pas très futés, oubliant les précautions les plus élémentaires dans une enquête. Du coup, cela m'a mise mal à l'aise, comme si tout n'était pas dit, et plus je progressais dans le roman, plus le malaise grandissait. La focalisation sur Odgen Walker oriente forcément le récit : d'un côté, il patauge, de l'autre, les faits troublants s'accumulent, entre combats de chien, trafic de drogue et prostitution.
Une expérience intéressante mais je ne pense pas relire un roman de Perceval Everett de sitôt.

avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7245
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum