Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Almada, Selva] Après l'orage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Almada, Selva] Après l'orage

Message par Sharon le Sam 19 Juil 2014 - 9:50



Titre : Après l'orage.
Auteur : Selva Almada
éditeur : édition Métaillé
Nombre de pages : 136 pages.

Présentation de l’éditeur :

Un garage au milieu de nulle part, dans le nord de l’Argentine. La chaleur est étouffante, les carcasses de voiture rôtissent au soleil, les chiens tournent en rond. Le révérend Pearson et sa fille Leni, seize ans, sont tombés en panne ; ils sont bloqués là, le temps que la voiture soit réparée. El Gringo Brauer s’échine sur le moteur tandis que son jeune protégé Tapioca le ravitaille en bières fraîches et maté. Dans ce huis clos en plein air, le temps est suspendu, entre deux, l’instant est crucial : les personnages se rencontrent, se toisent, s’affrontent. C’est peut-être toute leur vie qui se joue là, sur cette route poussiéreuse, dans ce paysage hostile et désolé, alors que l’orage approche.

Mon avis :

Ce premier roman se lit comme une longue nouvelle, une longue nouvelle réussi. L’auteur parvient à créer un univers, à rendre vivant ses personnages en peu de mots, à faire naître des images. Son roman est cinématographique.
Quatre personnages se retrouvent dans cette station service : le révérend et sa fille, El Gringo et son fils "adoptif" (il ne sait pas qu’il est son fils biologique).  Les deux jeunes gens ont un point commun, l’absence de mère. Si Tapioca a été abandonné, "laissé" dans cet endroit presque désert, le révérend a laissé sa femme derrière lui, des années plus tôt, parce qu’elle et lui n’avaient plus le même idéal religieux.
Ramener les hommes et les femmes vers Dieu, préserver la "pureté" des innocents comme Tapioca, telle est la mission que le révérend s’est assigné. Pourtant, il n’est pas antipathique, cet homme qui a souffert lui aussi dans sa jeunesse, cet homme qui doute, cet homme qui parle aussi, dans ces prêches, du respect que l’on doit à son corps. Il ne parle pas de régime, ou de gym comme certains Bourgeois Bohème, non, il parle des coups que l’on reçoit et que l’on ne doit pas accepté. Un exemple parmi d’autres.
L’orage arrive comme un point d’orgue dans cette confrontation entre deux hommes, deux natures, deux solitudes. Les deux jeunes gens, eux, rêvent d’ailleurs, d’émancipation en dépit de leur jeunesse. Qui trouveront-ils au bout de la route ?
Après l’orage est un premier roman maîtrisé et réussi.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7244
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum