Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Camoin, Gérard] Fenêtre sur la baie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Camoin, Gérard] Fenêtre sur la baie

Message par Cassiopée le Mer 6 Aoû 2014 - 15:50



Titre : Fenêtre sur la baie
Auteur : Gérard Camoin
Éditions : Les 2 Encres (Février 2014)
Collection : encres libres
Nombre de pages : 116
ISBN : 978-2351686614

Quatrième de couverture

En 2009, l’auteur découvre la Bretagne, tombe amoureux de Douarnenez – de ses lieux, de ses gens, de ses artistes. Il s’y installe peu à peu. Ce recueil de poèmes-récits est pétri de ces rencontres. « J’ai découvert et choisi Douarnenez. Je n’y suis pas né par hasard. Mais j’y mourrai peut-être. »
Du haïku au sonnet, en passant par les vers libres ou la prose, c’est l’œuvre d’un poète portraitiste, d’un « raconteur de rythmes » dont les résonances fraternisent parfois avec celles de poètes de la beat-generation.

Mon avis

Parler d’un recueil de poésies n’est jamais chose aisée.
Comme toute œuvre d’art, le ressenti est en fonction de celui ou celle qui regarde, qui découvre, qui vibre ou pas devant la photographie, le tableau ou les mots…
Gérard Camoin faisait la joie des enfants à la télévision il y a quelques années mais c’est également un scénariste, bibliothécaire et j’en passe…
Passer à l’écriture a été pour lui un moyen de célébrer la Bretagne et les rencontres que lui a offert cette région. Je dirai qu’il a été la voix douce et sensible des lieux et de leurs habitants…

Soixante² poèmes ou haïkus évoquent les éléments, les animaux croisés ici ou là, les milieux et les personnes mais aussi les rêves ….

« Je marche dans la nuit en poursuivant une ombre
Qui s’enfuit devant moi, traînant son manteau sombre
Un soir, las de courir, avare de mes pas,
J’entrerai dans la nuit accroché à son bras. »


L’écriture est agréable, car l’auteur a le verbe poétique mais pas torturé, cela reste abordable, comme il le dit lui-même, par ceux qui n’aiment pas la poésie.
J’ai beaucoup aimé « Trésor de la mer » où il établit une espèce de parallèle entre l’indien et le pêcheur…

Une lecture qui, si elle est accompagnée des bruits, odeurs et paysages de Bretagne, prendra une dimension supplémentaire.
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8808
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum