Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Servan-Schreider, Daniel] on peut se dire au revoir plusieurs fois

Aller en bas

on peut se dire au revoir plusieurs fois

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Servan-Schreider, Daniel] on peut se dire au revoir plusieurs fois

Message par Pinky le Mar 12 Aoû 2014 - 10:07

ON PEUT SE DIRE AU REVOIR PLUSIEURS FOIS



Témoignage
, édité chez Pocket en juin 2012

125 pages

Résumé


Le livre-testament de David Servan-Schreiber. « Tôt ou tard, il allait revenir. Je connaissais les pronostics de mon cancer. Je pouvais retarder l’échéance, gagner des années, presque l’oublier, mais cette fois c'était "the Big One", comme disent les Californiens qui redoutent un tremblement de terre dévastateur. Cette rechute m’a amené à me poser les questions les plus graves, peut-être les plus importantes de ma vie : si je suis rattrapé par la maladie alors que je pense, mange, bouge, respire et vis anticancer, alors que reste-t-il d’Anticancer ? C’est pour répondre à cette question que j’écris aujourd’hui. Ce livre est aussi l’occasion, pour moi, de dire au revoir à tous ceux qui ont apprécié mes livres précédents ou qui sont venus m’écouter. Quoiqu’il arrive, j’ai le ferme espoir que cet au revoir ne sera pas le dernier. On peut se dire au revoir plusieurs fois. »

Mon ressenti


J’ai été très touchée par ce livre écrit avec humilité, respect et amour. Daniel se sait condamner, aussi plutôt que de faire le bilan de ce qu’il n’a pas fait, il fait le point sur ce que la vie lui a apporté et les rencontres déterminantes qu’il a faites. Sans fioriture et misérabilisme, il explique petit à petit, comment la maladie gagne du terrain et surtout comment il continue à tenir la barre, à rester en lien avec les uns et les autres.

Je ne sais pas si le courage tient de ces vertus qu’il développe et qu’il nomme, en tout cas, Daniel montre au travers de ce témoignage toute son humanité, sa grandeur d’âme, sa bonté et sa bienveillance. J’ai pleuré avec lui non pas parce que c’était pénible, dur… mais parce qu’il m’a touchée par ses paroles et la vie qui parfois se montre injuste à nos yeux.

Je salue ce geste et je pense à ses deux enfants (au moment de l’écriture de ce livre, sa femme était enceinte et il avait un petit de 3 ans) et à sa dame. Merci à toi Daniel parce qu’il m’arrive d’accompagner des familles dont un membre va mourir prochainement, pour m’avoir donné des pistes de réflexions pour soutenir et accompagner.

C’est un texte simple, clair, une analyse pertinente d’une situation particulière qui donne une autre façon d’aborder la fin de vie et une grande leçon d’espoir.

A découvrir absolument
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6187
Age : 55
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum