Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Roquefort, Alain] Sous le velours, l'épine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

100% 100% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

[Roquefort, Alain] Sous le velours, l'épine

Message par Nisa le Mar 19 Aoû 2014 - 16:48


Titre: Sous le velours, l'épine
Auteur: Alain Roquefort
Édition: Les Nouveaux Auteurs
Collection: Roman
Date de parution: 05/2014
ISBN 2819503594
EAN 978-2819503590
Nombre de pages: 651

Quatrième de couverture:
Ancienne résistante, Rose porte un lourd secret dont elle veut se libérer lors d'une rencontre imprévue un soir de pluie...
Étrange retour dans une époque insouciante qu'une jeune fille gaie et ambitieuse s'apprêtait à embrasser avidement, et qui va soudainement basculer dans la cruauté et la barbarie.
Amours et amitiés, courage et lâcheté, haine et vengeance: tous ces sentiments ont émaillé la longue expérience de cette femme au corps et à la mémoire torturés par la férocité de la guerre. ses pérégrinations chaotiques, ses souffrances morales, l'ont poussée vers une farouche et inexorable obsession de vengeance...

Mon avis:
Je referme à regret ce pavé. J'ai vécu plusieurs jours avec Rose, Xavier, Marius, Eva, Geneviève et les autres. Leur dire au revoir est difficile, le livre est gros mais est passé très vite. J'aurais aimé en savoir plus, ne pas les quitter si vite.
Alain Roquefort raconte avec talent l'histoire de Rose, sur fond d'Histoire. Celle de la Seconde guerre mondiale. J'ai aimé sa façon de raconter la guerre, surtout sous le régime de Vichy. L'auteur débusque les faiblesses de l'Etat Français sans fausse pudeur.
Je vote coup de coeur.

_________________
Mes challenges en cours:      
avatar
Nisa
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 5360
Localisation : sous la couette avec un bon bouquin
Date d'inscription : 18/02/2012

https://nisalectures.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roquefort, Alain] Sous le velours, l'épine

Message par chocolette le Mar 19 Aoû 2014 - 17:03

Et en effet il a l'air passionnant, je le note.
Merci Nisa  Very Happy 
avatar
chocolette
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3784
Age : 66
Localisation : Hainaut.Belgique.
Emploi/loisirs : lecture,promenade,cinéma,mots fléchés.
Genre littéraire préféré : Policier et un peu de tout...pas de SF!
Date d'inscription : 13/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roquefort, Alain] Sous le velours, l'épine

Message par nouka2000 le Mar 19 Aoû 2014 - 20:00

Je le note également, merci Nisa  cheers 
avatar
nouka2000
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1192
Age : 16
Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : je joue du violon / course à pied
Genre littéraire préféré : de tout !!!!
Date d'inscription : 24/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roquefort, Alain] Sous le velours, l'épine

Message par Nisa le Mer 20 Aoû 2014 - 11:17

J'ai hâte d'avoir vos avis  Very Happy 

_________________
Mes challenges en cours:      
avatar
Nisa
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 5360
Localisation : sous la couette avec un bon bouquin
Date d'inscription : 18/02/2012

https://nisalectures.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roquefort, Alain] Sous le velours, l'épine

Message par Zia le Jeu 20 Aoû 2015 - 20:42

Je suis en train de le lire (juste un an après toi).
Je le dévore, et je vois les pages défiler.
J'ai envie de savoir la suite, mais pas envie que cette lecture se termine.

Je vois que, pour l'instant, nos avis se rejoignent, Nisa.
Je reviendrai bientôt te dire si ce livre a été, pour moi aussi, un coup de cœur.
Cela me semble bien parti...
avatar
Zia
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 684
Age : 42
Localisation : Normandie
Genre littéraire préféré : Romans, romans historiques
Date d'inscription : 12/05/2015

http://ziaaz.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roquefort, Alain] Sous le velours, l'épine

Message par Zia le Dim 23 Aoû 2015 - 20:31

Hervé attend sa femme au café de la gare, quand Rose, une vieille dame de 84 ans, l'aborde et lui propose de lui raconter sa vie. Elle lui décrit son enfance heureuse à la campagne, l'insouciance des années d'avant-guerre, sa rencontre avec Xavier qui deviendra son mari, puis les années de privation et de conflit qui les conduiront à s'engager dans la Résistance. Quel est ce lourd secret que Rose dit devoir confier dans cette ultime confession, pour soulager sa conscience ?

***

Lu pour le challenge Partage Lecture 2015/2016.

Ce livre est une pépite.

Avec une qualité d'écriture incontestable, l'auteur balaie avec brio ces années noires qui ont été celles de l'Occupation puis de l'épuration. N'occultant aucune réalité, il dénonce sans fausse pudeur les difficultés rencontrées par les Français, la Milice, la torture, les passe-droits, les règlements de compte arbitraires, les détournements de biens juifs, le retour à la vie des prisonniers des camps de concentration...

Mais avant d'être un livre témoignage richement documenté sur cette époque trouble, ce roman est avant tout une formidable valse de personnages, tous plus intéressants les uns que les autres. On suit Rose, sa famille et ses amis tout au long de l'histoire (et de l'Histoire) et, comme Hervé, on brûle d'apprendre ce que chacun est devenu après la guerre.

J'avoue avoir eu peur de me lancer dans la lecture de ce pavé de plus de 600 pages, sur une période historique qui n'est pas toujours facile à aborder.
Mais l'auteur a bien vite dissipé mes inquiétudes : ses personnages sont si attachants, ses descriptions si précises et agréables, ses passages d'une époque à l'autre si bien orchestrés que les pages défilent sans peine. J'ai retrouvé en lisant ce livre le plaisir que j'avais eu à lire Les piliers de la Terre de Ken Follett : c'est une fresque historique riche et passionnante.

Bref, vous l'aurez compris, cette lecture est un coup de cœur ♥ dont je recommanderai vivement la lecture autour de moi.

« Considère moi comme ton frère. » Une phrase gravée dans ma mémoire comme un serment, un pacte solennel, un lien du sang. Manu, mon frère d'armes, mon frère de cœur,  voilà la place qu'il a conquise dans ma vie. Pour moi, il avait pris tous les risques, sans  réfléchir, sans hésiter. Aujourd'hui, il payait comptant son dévouement. Pourtant, je savais qu'il ne le regrettait pas et qu'il ne le regretterait jamais. Sa générosité et son courage l'avaient conduit au sacrifice.

Une file interminable et silencieuse de prisonniers allemands patientait sur le dernier quai. Encadrés par un impressionnant cordon de militaires français, ces hommes, amaigris et hirsutes, aux uniformes sales et aux chaussures sans lacets, attendaient un train qui les convoierait vers des camps d'internement. Peut-être, et paradoxalement, un de ceux qu'ils avaient eux-mêmes construits et que les Alliés et les FFI avaient libérés. Il en existait plusieurs en Alsace. Sous les insultes et les quolibets d'une population trop longtemps soumise, ces hommes, sûrement soulagés d'en finir avec la guerre, se tenaient immobiles et silencieux, évitant prudemment ces regards remplis d'hostilité.

J'étais tellement impatient de découvrir le futur de son passé, son passé postérieur en quelque sorte ! Les rebondissements de cette histoire taraudaient mon excitation et titillaient mon système nerveux. Néanmoins, Rose avait raison : l'impatience dénature le récit. Il lui fallait du temps pour le mener à son terme sans escamoter les détails importants. [...] A aucun moment, je n'avais ressenti l'ombre d'une hésitation dans ses souvenirs. Rose ouvrait un compartiment secret de son cerveau, comme on ouvre un tiroir dont on a longtemps caché la clé. Le livre de sa vie, méticuleusement conservé à l'intérieur, n'avait jamais été feuilleté. J'étais l'unique lecteur d'un roman inaliénable et sacré.
avatar
Zia
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 684
Age : 42
Localisation : Normandie
Genre littéraire préféré : Romans, romans historiques
Date d'inscription : 12/05/2015

http://ziaaz.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roquefort, Alain] Sous le velours, l'épine

Message par plume44 le Jeu 3 Mar 2016 - 17:25

Lu dans le cadre du challenge partage lecture 2015/2016 :

Un vrai coup de coeur pour ce livre! On ne peut qu'aimer ses personnages surtout Rose si attachante. J'ai aimé suivre son histoire dans l'Histoire malgré les passages de tortures je dirais forcément obligatoire vu le contexte. On avait envie d'en savoir encore plus sur les différents personnages, malgré "l'épaisseur" du livre, j'aurai bien lu encore des pages...A lire pour les passionnés de la période 39-45 et les autres évidemment.
avatar
plume44
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 601
Age : 38
Localisation : nantes
Genre littéraire préféré : à peu près tout!!
Date d'inscription : 22/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roquefort, Alain] Sous le velours, l'épine

Message par Nisa le Mar 17 Mai 2016 - 19:06

Je suis ravie que ce livre vous ait autant plu qu'à moi drunken

Parce que cet auteur habite près de chez moi et que je l'ai contacté pour obtenir un exemplaire dédicacé à offrir (et il est aussi passionnant en "vrai" que derrière sa plume, nous avions discuté plus d'une heure), je me suis permise de lui remonter nos critiques, c'est toujours appréciable pour un auteur Wink

Je vous copie sa réponse drunken :

Alain Roquefort a écrit:Je vous remercie pour les appréciations élogieuses que vous avez faites de mon roman. Sept ans m’ont été nécessaires pour l’écrire. Durant ces années, j’ai vécu avec mes personnages, ils faisaient partie de ma famille, de mes intimes. Quand j’ai apposé le mot « Fin », j’ai ressenti une profonde amertume, je prenais alors conscience qu’une page de ma vie venait de se tourner. Une page seulement, parce que Rose restera toujours blottie au fond de mes pensées.
J’ai beaucoup apprécié l’analyse littéraire que vous avez faite du roman, ainsi que le choix des passages que vous avez reproduits.
Je vous réitère mes remerciements et souhaite longue vie au forum Partage Lecture, la lecture étant un partage indispensable à l’enrichissement de notre belle langue.

_________________
Mes challenges en cours:      
avatar
Nisa
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 5360
Localisation : sous la couette avec un bon bouquin
Date d'inscription : 18/02/2012

https://nisalectures.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roquefort, Alain] Sous le velours, l'épine

Message par plume44 le Mer 18 Mai 2016 - 15:08

Pour moi pas de problème, je pense comme toi que pour un auteur c'est agréable de savoir que son livre est plu.
avatar
plume44
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 601
Age : 38
Localisation : nantes
Genre littéraire préféré : à peu près tout!!
Date d'inscription : 22/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roquefort, Alain] Sous le velours, l'épine

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum