Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Musso, Valentin] Le murmure de l'ogre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

votre avis

33% 33% 
[ 1 ]
67% 67% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

[Musso, Valentin] Le murmure de l'ogre

Message par lili78 le Mer 17 Sep 2014 - 19:54



Musso Valentin - Le murmure de l’ogre
Points Thriller – 498 pages

Biographie : Né en 1977, Valentin Musso (frère de Guillaume) est agrégé de lettres et enseigne la littérature dans les Alpes-Maritimes. Il est l’auteur de La Ronde des innocents (2010) et Les Cendres froides (2011). Le Murmure de l’Ogre est son troisième roman.

Résumé : Nice, 1922. Deux prostituées sont assassinées, le crâne rasé et le corps recouvert d’étranges symboles. Bientôt, ce sont des enfants qui disparaissent et qui sont retrouvés égorgés aux quatre coins de la ville dans une mise en scène macabre.
Louis Forestier, un commissaire des brigades mobiles créées par Clemenceau, se lance sur les traces de celui que les journaux ont surnommé l’« Ogre ». Il est épaulé par Frédéric Berthellon, un spécialiste des pathologies mentales de l’hôpital Sainte-Anne venu exprès de Paris, et par Raphaël Mathesson, un richissime érudit, aviateur à ses heures perdues. Très vite, ils découvrent que le tueur observe un rituel inspiré de récits de l’Antiquité sur la descente des mortels dans le monde des Enfers. L’affaire prend une dimension nouvelle quand le fils d’un millionnaire américain est enlevé par le tueur. Le compte à rebours commence : des ruelles miséreuses du vieux Nice aux luxueuses villas des hivernants, chaque indice est interprété pour tenter de saisir les motivations de l’Ogre, et de remonter sa piste.


Mon avis : Au début j’ai été surprise par le rythme lent de l’enquête, puis je me suis dit mais Damned nous sommes en 1922 ! J’avais oublié ce léger détail. oops
Du coup, l’enquête devient beaucoup plus intéressante, ce sont les débuts de la police judiciaire : la recherche d’indice, les empreintes… C’est là je crois, la particularité de ce roman, en plus les personnages sont attachants et Raphaël est particulièrement original.
Petit à petit on rentre dans la tête de l’Ogre, et on devine son passé.
J’ai beaucoup apprécié ce roman et j’espère retrouver cette panoplie de personnages dans de nouvelles enquêtes.

Oh ! et j'ai oublié de vous dire que la fin est toute à fait surprenante...


avatar
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2240
Age : 45
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Musso, Valentin] Le murmure de l'ogre

Message par Sharon le Mer 5 Aoû 2015 - 15:07

Mon avis :

Ce livre est un roman historique, mais il n’est pas un pensum ennuyeux, dans lequel un auteur nous rase littéralement avec ses connaissances en oubliant d’écrire une intrigue (j'ai quelques titres en tête). Non ! Nous sommes plongées littéralement dans cette France de l’après-guerre, avec aussi beaucoup d’étonnement. Le XXIe siècle n’a pas inventé les serial killers, ils étaient simplement pas médiatisés, pas connus, peu identifiables. Imaginez une série actuelle sans ADN, sans profiler. Inimaginable pour un scénariste ! Et pourtant, les policiers, les juges ont longtemps travaillé ainsi. Regardez à nouveau la série Les brigades du Tigre, ou lisez ce roman, qui n’est pas sans les évoquer.
Deux prostitués ont été assassinés, deux enfants ont été kidnappés et assassinés à leur tour, avec une « logique » sous-jacente, que détecte Louis, vaillant enquêteur à Nice. Il est marié, il a un fils, il a fait la guerre, comme son ami Frédéric, médecin à Sainte-Anne, qui se remet mal de l’agression qu’un de ses patients lui a fait subir. Aider son ami est une bonne chose, du moins, je le dis du bout des lèvres : il n’est jamais simple d’évaluer la « folie » d’un homme, encore moins de l’empêcher d’agir. « Le drame, conclut Frédéric, c’est que le seul moyen que nous ayons de l’arrêter est d’attendre qu’il agisse à nouveau. » Je ne saurai mieux dire.
S’il est un personnage qui apporte une bouffée d’oxygène, c’est Raphaël. Riche, cultivé, gay (et envisageant le mariage), il est un aviateur émérite et ne manque pas d’humour : "Si je mourais dans mon lit, vous seriez encore capable de me reprocher mon intrépidité …." dit-il à sa gouvernante, toujours inquiète pour son maître, qu’elle connaît sans doute depuis qu’il est tout petit.
Bien que le roman mesure 442 pages, le rythme est vraiment enlevé, nous sommes avec les policiers dans leur course contre la montre pour identifier le coupable et sauver le troisième enfant qu’il a enlevé… à moins qu’il n’y en ait plus d’un. Il faut, toujours, se méfier des apparences, même si l’auteur se garde bien de sombrer dans les clichés, ce que j’avais craint un instant. Ainsi, parfois, nous sommes dans la tête du tueur, ou plutôt dans son passé, ce qui nous permet de découvrir comment il s’est construit, ou plutôt comment sa personnalité s’est désagrégée petit à petit, face aux épreuves qu’il a endurées. Attention ! Jamais un des personnages ne justifie l’horreur de ses actes par le passé de cet homme, comprendre ne signifie pas excuser, et le chemin est long qui mène (ou pas) à la connaissance.
Je ne peux que vous recommander chaudement cette plongée dans le Nice des années 20.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7377
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Musso, Valentin] Le murmure de l'ogre

Message par vally le Mer 12 Aoû 2015 - 18:00

Je viens de terminer ce livre, et c'est un coup de coeur !
Dès le début de la lecture, j'ai su tout de suite que c'était une valeur sûre ce thriller !
Déjà, Nice (je suis une fan du Sud), en 1922 (ça fait déjà un peu peur ce retour en arrière aussi grand).
L'écriture de l'auteur est actuelle (pas de vieux mots anciens), mais il n'y a pas non plus d'anachronisme (en tout cas rien ne m'a sauté aux yeux).

Histoire palpitante, déchirante.
Comment une enfance gâchée et violente a pu rendre un homme.

J'aime beaucoup la façon d'écrire de l'auteur. Les personnages sont complets, attachants, bien décrits.

On entre aussitôt dans le monde des prostituées, dans l'entre deux guerres, dans le monde de la violence, mais aussi de la richesse, du luxe, dans le monde des policiers ... Le lecteur suit de près l'enquête avec les inspecteurs, qui est bien menée, jusqu'au bout.

Très bon polar !

Ma note : 18.75/20
avatar
vally
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2033
Age : 30
Localisation : moselle
Emploi/loisirs : secrétaire médicale
Genre littéraire préféré : policier !
Date d'inscription : 17/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Musso, Valentin] Le murmure de l'ogre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum