Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Lacoursière, Louise] La Saline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Lacoursière, Louise] La Saline

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Lacoursière, Louise] La Saline

Message par Moulin-à-Vent le Dim 21 Sep 2014 - 0:49


Auteure: Louise Lacoursière
Titre: La Saline
Tome 1: Imposture
Tome 2: Impasse
Tome 3: Impératifs
Romans historiques
Époque concernée: Fin XlXe siècle (1890, 1891, 1892)
Éditeur: Libre Expression
Tome 1: 375 pages
Tome 2: 379 pages
Tome 3: 387 pages
ISBN tome 1: 978-2-7648-0516-9
ISBN tome 2: 978-2-7648-0517-6
ISBN tome 3: 978-2-7648-0518-3

Quatrième de couverture tome 1 "Imposture"

St-Léon-le-Grand 1890. Après ses études en médecine, Antoine Peltier revient dans son village natal. Son mentor, le vieux docteur Lebel, lui confie des patients et la clientèle de La Saline, un hôtel de renommée internationale pour ses cures d'eaux thermales. Antoine y fait la rencontre de Judy, une séduisante et énigmatique américaine. C'est le coup de foudre. Le jeune médecin est un anticonformisme qui n'hésite pas à confronter les préjugés et certaines traditions rurales pour le bien-être de ses malades. Il refuse aussi de se plier aux diktats de l'Église qu'il trouve trop omniprésente...

Quatrième de couverture tome 2 "Impasse"

Saint-Léon-Le-Grand, 1891. Le Dr Antoine Peltier est toujours apprécié des villageois, ainsi que des clients fortunés de l'hôtel La Saline. Il fréquente la timide Mathilde, qui le seconde avec dévouement à son cabinet. Il est toutefois hanté par le souvenir de Judy, la ravissante Bostonnaise, mais jamais il ne lui pardonnera de lui avoir menti sur son statut marital. Judy va tenter le tout pour le tout afin de se réconcilier avec le jeune médecin. Y parviendra-t-elle, alors qu'Antoine vient tout juste de demander la main de Mathilde ? De son côté, Benjamin, l'ami d'enfance d'Antoine, vit dorénavant à Montréal et tente de renier son homosexualité. Les embûches se multiplient. Dans Impasse, le deuxième tome de la trilogie La Saline, on retrouve les attachants personnages d'Imposture et leur vie quotidienne, riche en rebondissements.

Quatrième de couverture tome 3 "Impératifs"

La conclusion d'une saga historique émouvante, avec pour toile de fond la médecine à la fin du XIXe siècle.

Saint-Léon-le-Grand, 1892. À vingt-sept ans, veuf et père d'une fille de six mois, à qui il a de la difficulté à s'attacher, le docteur Antoine Peltier se relève avec peine de la mort de sa femme, Mathilde. L'embauche d'une gouvernante, l'exceptionnelle Michelle Morais, fait jaser, mais celle-ci facilite et égaie la vie d'Antoine. Ses patients lui apportent une raison de vivre et autant de défis à relever. Au moment où Antoine s'y attend le moins, Judy, son premier amour, le consulte ; elle s'est blessée au bras. Le médecin est tenté de revivre cette passion.

Impératifs, troisième et dernier tome de la saga La Saline, promet un dénouement tout à fait inespéré.
Mon appréciation

Coup de coeur pour ce médecin sympathique et progressiste au Québec fin XlXe siècle.
Les personnages et les situations donnent un portrait très vraisemblable de notre Québec en cette fin XlXe siècle. C'est l'ère des grosses familles totalement soumises au clergé. La sexualité n'existe que pour la procréation et l'ignorance est une vertue prônée par la prêtrise. Le pouvoir des prêtres s'étend jusque dans la chambre à coucher. Pour ces religieux, la politique se résume par L'Enfer est rouge (partie libéral) et le ciel est bleu (partie conservateur).
Avec les romans de Gagnon-Thibodeau, Bergeron, Brouillet, Lemelin, Laberge et autres, l'impression d'avoir déjà lu cette histoire est omniprésente mais ne nous empêche pas d'en retirer notre plaisir.
Tout comme pour la noblesse française, la consanguinité était présente, spécialement pour les ruraux de nos campagnes isolées. L'inceste était connue et les enfants sans père existaient.
L'homosexualité était une tare impardonnable et les coupables méritaient la prison. Combien ont fait des enfants comme preuve de leur normalité.
Le clergé a commencé à perdre des plumes lorsque des personnages instruits (médecins, avocats et autres) ont fait leur apparition en apportant une modernité qui dérangeait le statu quo.
Très bonne histoire d'une médecine qui commence à se moderniser.
Ma cote: 7/10
Citations

"L'oreille qu'on imagine compatissante, qu'elle appartienne à un animal ou à un humain, voire à un objet inanimé, joue souvent un rôle thérapeutique."
(Tome 1)

"-... dans mon temps, la vie était plus facile, plus simple. On n'avait pas tous ces journaux qui nous inquiètent avec leurs tristes nouvelles venant de partout dans le monde. On s'occupait de nos affaires, et c'était très bien ainsi."
(Tome 2)

"- À tout problème il y a une solution, et s'il n'y a pas de solution, probablement qu'il n'y a pas de problème."
(Tome 3)

(Louise Lacoursière, "La Saline")
avatar
Moulin-à-Vent
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 1928
Age : 65
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Retraité
Genre littéraire préféré : Roman historique
Date d'inscription : 07/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum