Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Cole, Teju] Open city

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Open city

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Cole, Teju] Open city

Message par Pinky le Dim 28 Sep 2014 - 12:42

OPEN CITY



Roman, édité chez 10/18 en janvier 2014

336 pages

Résumé

Jeune Nigérian interne en psychiatrie, hanté par une rupture, Julius trompe sa solitude en arpentant New York. De rencontres fortuites – professeur de lettres déclinant, cireur haïtien, patients –, en rêveries ou résonnent l'œuvre de Mahler et l'architecture de la ville, ses déambulations dessinent un paysage humain cosmopolite, à la fois déchiré et uni par la question de l'autre.

« Un roman ineffaçable. Qui fait ce que toute littérature devrait faire : rassembler nos pensées et croyances, tout en gommant les frontières... Une œuvre empathique magistrale ! »
The New York Times

Mon ressenti


J’ai eu un peu de mal à rentrer dans ce roman, peut-être pas le bon moment ou tout simplement parce que les personnages ne m’ont pas touchée. L’histoire met un moment à se lancer et ce sont les réflexions du personnage principal qui donnent la trame et la direction de ce livre. Pas toujours simple de le suivre... pourtant j’ai été au bout et j’ai fini par trouver un intérêt pour le finir.

L’auteur aborde un thème que j’aime particulièrement qui est la rencontre à l’autre. En effet, pour souffler et sortir de son travail, Julius part se promener dans New York et découvre ainsi des endroits insolites. Au hasard de ses déambulations, il va discuter avec les personnes qui le croiseront. Mais l’auteur ne s’attache qu’au côté superficiel de la rencontre qui donne le prétexte à Julius de s’interroger sur son passé et son présent, entre envie et ambivalence, crainte et joie…

Entre questionnement et mélancolie, l’histoire va cahin-caha son petit bonhomme de chemin sans vraiment prendre parti dans les débats qui se font jours notamment autour de l’immigration, l’intégration. J’aurai aimé que les choses ne soient pas aussi éparpillées…

A vous de voir
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5886
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum