Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Le Carré, John] La constance du jardinier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quel est votre avis sur "La Constance du jardinier"?

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Le Carré, John] La constance du jardinier

Message par Invité le Jeu 2 Avr 2009 - 14:43

"La constance du jardiner" de John Le Carré, Ed. du Seuil, 2001, 500p.


Mon Résumé:



La firme pharmaceutique KVH met sur le marché un produit pouvant guérir de la tuberculose. Le Dypraxa est testé en Afrique et est présenté comme le médicament miracle. Cependant, il cause des effets secondaires qui sont délibérément occultés par intérêt financier. Les communautés les plus pauvres sont utilisées comme cobayes par ces firmes super-puissantes. Cette même firme camoufle ses erreurs et déforme la réalité scientifique qui accuse le Dypraxa de tuer.

Tessa Quayle enquête sur ce médicament accompagnée du Docteur Blum (docteur africano-belge). Ils sont sauvagement assassinés, mais par qui? L'enquête patine et l'époux de Tessa se lance à la recherche des meurtriers.



Mes impressions:



Le décor est planté très vite et je ne vous dévoile rien (car c'est déjà inscrit sur le 4ième de couverture) en vous disant que Tessa Quayle est retrouvée sauvagement assassinée à bord d'une jeep en plein bush africain. Cette femme n'est rien de moi que l'épouse d'un diplomate britannique en Mission au Kenya. Ça chatouille le protocole d'autant plus que Tessa avait le don de déterrer les cadavres.

Une fois cette découverte établie, je m'attendais à voir l'intrigue pointer son nez et rebondir, rebondir, rebondir... Mais je suis un peu déçue.

Déçue de pas voir la diplomatie anglaise en proie à l'inquiétude de révélations sordides, déçue de pas lire que la firme pharmaceutique va prendre une terrible dégelée financière. Bref, déçue. J'aime quand les grands méchants sont punis.



Bien sur, l'intrigue est pas mal ficelée mais je regrette la longueur de certains passages inutiles. La traque de l'assassin n'est pas à la hauteur de se que j'attendais. J'ai trouvée des ressemblances avec Michael Crichton mais il a ma préférence. Ceci dit, j'ai dans ma PAL un second ouvrage de Le Carré et j'espère pouvoir être plus emballée que par ce jardinier.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Carré, John] La constance du jardinier

Message par Roulae le Lun 20 Avr 2009 - 11:27

Moi je l'ai lu après avoir vu le film. J'ai vraiment apprécié le style et la construction de l'histoire, mais je savais déjà ce qui allait se passer.

Moi aussi je préfère quand les grands méchants sont punis...
Mais c'est encore plus flippant comme ça, selon moi, car c'est proche de ce qui se passe dans la réalité... Et ça, ça fait peur.

J'attends ton autre critique avec impatience!
avatar
Roulae
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 750
Age : 28
Localisation : Marchin, Belgique
Emploi/loisirs : Etudiante/ Danse, lecture
Genre littéraire préféré : Presque tous
Date d'inscription : 09/03/2009

http://roulae.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Carré, John] La constance du jardinier

Message par Sharon le Sam 14 Avr 2012 - 19:36

Mon avis :

J'ai eu du mal à commencer ce livre, puis à le lire, puis à relire le début parce que j'avais tout oublié ou presque. Oui, je sais, ce n'était pas brillant. Pourtant, ce livre est très bien écrit, très soigné, très châtié, comme ses diplomates britanniques qui font tout pour qu'aucun scandale ne vienne compromettre leurs relations commerciales avec les états africains.
Mon soucis est que je pensais constamment à l'excellent roman La quatrième plaie de Patrice Bard (si vous ne l'avez pas lu, je vous le recommande). Celui-ci parle du même sujet, mais pas seulement, avec une force et une justesse qui ne souffrent pas la comparaison.
Bref, je reviens au sujet de mon billet, la constance du jardinier, même si l'écriture de ce billet s'avère aussi ardue que sa lecture. Les points de vue se multiplient, alors que j'aurai aimé que nous ne connaissions que celui de Justin.
La constance du jardinier est le roman d'une absence. Celle de Tessa. Il serait faux de dire que de son vivant, Justin ne l'aimait pas. Son amour était au contraire si absolu qu'il lui vouait une confiance absolue, respectant chacune de ses décisions, ne remettant jamais en cause sa parole. Et l'amour de Tessa ? Absolue lui aussi, puisqu'elle a tout fait pour le protéger. Maintenant qu'elle est morte, il ne se contente pas de cultiver précieusement chaque souvenir qu'il a d'elle, ou de partir à la recherche de ceux qui l'ont connue et aimée. Il veut littéralement comprendre pourquoi elle a été tuée et poursuivre ce qu'elle et son inséparable ami avaient entrepris.
La constance du jardinier, ou le chant d'amour et de mort de Justin à Tessa.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7379
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Le Carré, John] La constance du jardinier

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum