Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Wharton, Edith] Le temps de l'innocence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Wharton, Edith] Le temps de l'innocence

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Wharton, Edith] Le temps de l'innocence

Message par lalyre le Jeu 6 Nov 2014 - 19:56

[Wharton, Edith]
Le temps de l’innocence
J’ai lu juin 2013
05/11/2014
ISBN 978 2 290 33890 2
308 pages
Quatrième de couverture
Newland Archer, symbole de toute une société imbue d'elle-même, devient, sous la plume d'Edith Wharton, l'incarnation d'un espoir avorté. A la veille de ses fiançailles avec la chaste May Welland, appartenant comme lui à la plus haute caste new-yorkaise des années 1870, il rencontre Ellen Olenska, comtesse désargentée, sensuelle et éprise de liberté. Mais il ne trahira jamais ses principes ; sa passion le condamne donc à une vie d'amertume. Dans ce conflit entre l'individu et le groupe, Wharton maîtrise à merveille l'art de la suggestion. Sans frasques, subtilement, sur un ton qui mêle ironie et observation clinique, la romancière invite le lecteur à relire le thème de l'innocence sous un jour nouveau et le surprend sans cesse, jusque dans l'ultime ressort dramatique par lequel elle ramène au premier plan le souvenir de May, signifiant ainsi que Le Temps de l'innocence est révolu et qu'une ère de liberté est désormais envisageable.

Mon avis
Un roman de mœurs qui m’a paru très long à lire et le récit nous fait suivre un homme tiraillé entre deux femmes. C’est aussi l’atmosphère de New York de la fin du XXème siècle et ses petits bourgeois bien décrits. Un léger suspense et les thèmes (passion, solitude et amour frustré) auraient pu m’accrocher. Non vraiment ces dialogues insipides, aucune intrigue intéressante dans ce milieu de nouveaux riches, je ne me suis attachée à aucun des personnages et je n’ai ressenti qu’un manque d’intérêt tout au long de ma lecture dont évidemment je ne retiendrai rien….
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5836
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum