Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Guéno, Jean-Pierre] Paroles de Poilus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Guéno, Jean-Pierre] Paroles de Poilus

Message par nouka2000 le Lun 29 Déc 2014 - 14:08



Titre : Paroles de poilus (édition intégrale)
Auteur : Jean Pierre Guéno et Yves Laplume
Illustration : Jérôme Pecnard
Date de parution : 28/10/2003
Editeur : Tallandier
Format : 24cm x 29cm
Nombre de pages : 224


Le Mot de l'éditeur : « Paroles de poilus » a été l’un des phénomènes éditoriaux de l’année 1998. À l’occasion du soixante-dixième anniversaire de l’Armistice, Radio France et Tallandier avaient lancé un appel au public afin de récolter des lettres de poilus. Une sélection des plus émouvantes d’entre-elles a été publiée en format de poche (par Librio) et en album, sous une forme partielle, chez Tallandier. Aujourd’hui, cet ouvrage, devenu un incontournable du genre, est enfin proposé au public dans sa forme intégrale : une nouvelle édition augmentée de 70 pages. Ce livre se veut d’abord un hommage aux combattants de 14-18, en recueillant leurs paroles, émouvantes ou cruelles, sombres ou enjouées. Ces jeunes hommes, tout juste sortis de l’adolescence, allaient plonger en enfer. Instants de vies en situations extrêmes, mais aussi documents de première importance sur la vie au front, sur les moments cruciaux de la guerre vus par ceux qui la firent et la subirent, ces lettres nous racontent la Grande Guerre par des chemins de traverse, qui sont toujours les plus passionnants. Elles disent aussi un monde qui est en train de disparaître. La mise en contexte des lettres suit le rythme des saisons : printemps (lettres d’espoir), été (lettres d’amour), automne (lettres de tristesse), hiver (difficultés du quotidien). Elle valorise la beauté des documents et des manuscrits originaux. Chaque lettre est présentée sur une double page, dans un environnement d’objets familiers, de photos d’époque, qui font du livre un album de famille, plein de souvenirs et de nostalgie.

Mon avis : La première guerre mondiale étant une période de l'histoire qui m'intéresse particulièrement, c'est donc très heureuse que j'ai déniché cet album à la bibliothèque. En effet, j'ai beaucoup apprécié ce livre qui, je trouve rend un beau hommage à nos chers  poilus.

Malheureusement, je trouve que le découpage choisi, en saison n'est pas très explicite. Je trouve que les illustrations et les photos sont vraiment magnifiques,  c'est un choix judicieux car cela crée un environnement mélancolique et nostalgique même si certaines photographies montrent l'horreur de la guerre. En revanche, je trouve dommage que les lettres ne soit pas lisibles sur la double page, on est obligé d'aller à la fin du livre pour lire la lettre en question, ce qui est gênant pour la lecture.

Grâce à cet album j'ai beaucoup appris. J'ai compris pas mal de choses sur la violence des combats évidement, mais aussi sur le déroulement de la guerre, les injustices subient par certains soldat ainsi que l'activité de la propagande pendant cette terrible guerre.

Les lettres des soldats sont vraiment poignantes et émouvantes. Elles sont parfois le reflet de leur souffrance et de leur déchirement mais en général elles ne le sont pas car les soldats ne voulaient pas inquiéter leur famille. En lisant ces lettres je suis passée par tous les sentiments : la tristesse, la révolte, le dégoût, la colère...

Une lettre qui m'a particulièrement touché :

«  Ma bien chère Lucie, Quand cette lettre te parviendra, je serai mort fusillé.

Voici pourquoi : Le 27 novembre, vers 5 heures du soir, après un violent bombardement de deux heures, dans une tranchée de première ligne, et alors que nous finissions la soupe, des Allemands se sont amenés dans la tranchée, m'ont fait prisonnier avec deux autres camarades. J'ai profité d'un moment de bousculade pour m'échapper des mains des Allemands. J'ai suivi mes camarades, et ensuite, j'ai été accusé d'abandon de poste en présence de l'ennemi.

Nous sommes passés vingt-quatre hier soir au Conseil de Guerre. Six ont été condamnés à mort dont moi. Je ne suis pas plus coupable que les autres, mais il faut un exemple. Mon portefeuille te parviendra et ce qu'il y a dedans.

Je te fais mes derniers adieux à la hâte, les larmes aux yeux, l'âme en peine. Je te demande à genoux humblement pardon pour toute la peine que je vais te causer et l'embarras dans lequel je vais te mettre...
Ma petite Lucie, encore une fois, pardon.

Je vais me confesser à l'instant, et j'espère te revoir dans un monde meilleur. Je meurs innocent du crime d'abandon de poste qui m'est reproché. Si au lieu de m'échapper des Allemands, j'étais resté prisonnier, j'aurais encore la vie sauve. C'est la fatalité

Ma dernière pensée, à toi, jusqu'au bout. Henri Floch »

Malgré une mise en page pas très pratique, je conseille cet album instructif à toute les personnes qui s’intéressent à cette sombre partie de l'histoire.
avatar
nouka2000
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1192
Age : 16
Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : je joue du violon / course à pied
Genre littéraire préféré : de tout !!!!
Date d'inscription : 24/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum