Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Howard, Jacobson] J

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Howard, Jacobson] J

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Howard, Jacobson] J

Message par lalyre le Ven 2 Jan - 14:12

[Howard, Jacobson]
J
Calmann-Lévy 2 janvier 2015
301 pages
Quatrième de couverture
Ancré dans un monde post-apocalyptique où le passé est un territoire dangereux, dont on ne parle pas, et où on ne met pas les pieds, J est une histoire d’amour d’une étrangeté incomparable, aussi tendre que terrifiante. Un homme et une femme tombent amoureux. Ni l’un ni l’autre ne savent d’où ils viennent, pas plus qu’ils ne savent où ils vont. Kevern ne sait pas pourquoi son père plaçait toujours deux doigts devant ses lèvres pour prononcer un mot qui commençait par J. Ailinn a grandi sans savoir qui elle était ni d’où elle venait. Lors de leur premier rendez-vous, Kevern embrasse son œil au beurre noir. Il ne demande pas qui l’a frappée : la violence est devenue normale. Ils ne savent pas s’ils sont tombés amoureux de leur propre chef ou si on les a poussés dans les bras l’un de l’autre. Mais qui aurait pu les pousser, et pourquoi ? La vie de chaque personnage de ce roman est hantée par une catastrophe historique, un événement passé enveloppé de suspicion, de déni et de contrition, qu’on désigne à présent comme Ce Qui S’Est Produit, Si Ça S’Est Produit. J est un roman qu’on peut comparer à 1984 ou à Le Meilleur des mondes, tant il donne une nouvelle perspective à la vie. Il ne ressemble à aucun des autres livres de Howard Jacobson.

Mon avis
J’ai trouvé ce roman très difficile à lire, pourquoi ? Et bien parce que sautant de personnages et de faits, il me fallait reprendre les pages précédentes pour comprendre. Il y a aussi les textes en italiques dont je n’ai trouvé aucun lien avec l’histoire, qui je le souligne m’a plu, d’autres textes imprimés en gras me paraît faire partie des réflexions d’un certain professeur, tout cela fut pour moi un embrouillamini assez mystérieux. Je pense que c’est l’histoire d’amour assez fantasque entre Ailinn et Bevern qui fait tout l’intérêt du roman. Cela est mon ressenti, peut-être que l’avis d’un autre lecteur pourra peut-être m’éclairer…..
………………………………
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5703
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum