Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Récondo, Léonor (de)] Amours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Récondor, de Léonor] Amours

0% 0% 
[ 0 ]
67% 67% 
[ 2 ]
33% 33% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

[Récondo, Léonor (de)] Amours

Message par lalyre le Dim 11 Jan 2015 - 12:25

[Récondo, de Léonor]
Amours  
Sabine – Wespieser Editions 8 janvier 2015
ISBN 978 2 84805 173 4      
276 pages
   
Quatrième de couverture
Nous sommes en 1908. Léonor de Récondo choisit le huis clos d’une maison bourgeoise, dans un bourg cossu du Cher, pour laisser s’épanouir le sentiment amoureux le plus pur – et le plus inattendu. Victoire est mariée depuis cinq ans avec Anselme de Boisvaillant. Rien ne destinait cette jeune fille de son temps, précipitée dans un mariage arrangé avec un notaire, à prendre en mains sa destinée. Sa détermination se montre pourtant sans faille lorsque la petite bonne de dix-sept ans, Céleste, tombe enceinte : cet enfant sera celui du couple, l’héritier Boisvaillant tant espéré. Comme elle l’a déjà fait dans le passé, la maison aux murs épais s’apprête à enfouir le secret de famille. Mais Victoire n’a pas la fibre maternelle, et le nourrisson dépérit dans le couffin glissé sous le piano dont elle martèle inlassablement les touches. Céleste, mue par son instinct, décide de porter secours à l’enfant à qui elle a donné le jour. Quand une nuit Victoire s’éveille seule, ses pas la conduisent vers la chambre sous les combles… Les barrières sociales et les convenances explosent alors, laissant la place à la ferveur d’un sentiment qui balayera tout.

Mon avis
Je pense qu’au début du XXème siècle ses histoires troubles des maîtres vis-à-vis des bonnes créaient des hontes sociales. C’est avec beaucoup de sensibilité, de spontanéité et de concision que Léonor de Récondo nous révèle la nature profonde des personnages dont certains ont des comportements ancestraux, mettant leur âme à nu. Mais je pense à Céleste, la petite bonne, qui lorsque Anselme s’acharne sur elle, pense à autre chose, à son enfance, l’insouciance de courir, de jouer à se cacher. Elle réalise que sa solitude l’oblige toujours à acquiescer, si elle avait le choix, (mais ce mot n’existe pas dans sa condition) elle aurait dit non, ou hurler de peur et de douleur…Mais Victoire sa maîtresse va lui donner des moments de bonheur,
Spoiler:
elles vont s’aimer à la folie jusqu’au jour ou le curé lui dit qu’elle ira en enfer,
c’est à ce moment que Céleste réalise que cette folie est méprisable, elle veut y mettre fin, mais comment faire ? Un très beau livre avec des thèmes intéressants, la maternité, le viol et l’amour en font un très bon roman que j’ai beaucoup apprécié…4,5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5703
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Récondo, Léonor (de)] Amours

Message par Elyuna le Lun 4 Mai 2015 - 9:51

"Amours" est un livre que je n'aurais jamais du lire, n'étant pas ce que j'achète comme type de livres... Et pourtant il a atterri dans mes mains grâce à une collègue de mon groupe lecture.

J'ai adoré ce livre même si lorsqu'elle nous l'a présenté j'ai compris une grande partie de l'histoire, cela ne m'a absolument pas gâché la lecture.

C'est un livre tout en tendresse dans le style de l'écriture et pourtant tout en violence dans les faits dénoncés et les sentiments des protagonistes ressentis. Ce mélange en fait un livre qui se dévore, en quelques heures, un paquet de mouchoirs à la main de mon côté.

J'ai adoré ces deux femmes fortes et si différentes, Victoire que j'ai moins apprécié tout de même, que j'avais juste envie de secouer mais ne pouvant comprendre ce qu'elle ressentait totalement n'ayant pas connu cette époque des femmes soumises à leurs maris. Céleste m'a beaucoup plus intéressée, femme à la condition modeste puisque servante, puisant de la force je ne sais pas où pour continuer à se lever chaque matin alors même que ses maîtres viennent de lui prendre son enfant.

L'homme principal de l'histoire ne m'a apporté que dégoût et dédain, ne parvenant pas à le comprendre et avoir la moindre once de compassion pour lui.

Sans réellement réussir à expliquer pourquoi, j'ai adoré ce livre, le combat de ces deux femmes, chacune dans son rang autour d'un même petit être sans défense. J'ai espéré une fin qui n'est pas arrivée... Il faut que j'arrête de croire au conte de fées.

Je ne peux que recommander ce livre.
C'est un presque coup de coeur Very Happy

_________________
"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait."
Mark Twain


Very Happy  drunken  Very Happy
avatar
Elyuna
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 4620
Age : 28
Localisation : Grenoble
Emploi/loisirs : Infirmière
Genre littéraire préféré : Un peu de tout.
Date d'inscription : 05/03/2010

http://lecturesdelyuna.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Récondo, Léonor (de)] Amours

Message par Algue le Jeu 28 Mai 2015 - 10:40

On m'avait parlé de ce livre comme d'une variation autour de Madame Bovary. Ce n'est pas faux bien sûr, mais je l'avais alors imaginé plus lent, plus insidieux, moins incarné. Or le livre s'ouvre sur une scène de troussage de domestique (que tous ceux qui éprouvent de l'indulgence pour cette pratique lisent cette ouverture, et nous en reparlerons). La suite est à l'avenant, à la fois plus crue et plus tendre que je ne l'avais imaginée.

J'admire les auteurs contemporains qui parviennent à s'imprégner des mœurs du passé, à ne pas juger leurs personnages à l'aune de nos conventions sociales actuelles. Ici le défi est à moitié relevé : je n'ai pas réussi à ne pas condamner immédiatement Anselme - mon parti pris de lectrice ou ai-je été en cela aidée par l'auteure ?

En tous cas l'histoire est prenante, la langue impeccable et le tout se lit avec grand plaisir. Pas tout à fait un coup de cœur, mais j'ai tout de même été émue aux larmes !

Algue
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 269
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 31/08/2012

http://algue.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Récondo, Léonor (de)] Amours

Message par Petit soleil le Lun 29 Juin 2015 - 20:37

Amours m'a été recommandé par ma libraire. Et lorsqu'elle recommande, je ne suis presque jamais déçue.

Le livre est beau, cette couverture sobre et un peu d'un autre temps donne vite le ton.
Mais ce qui m'a happé, c'est le style de l'auteure. Tellement de précision, chaque mot, chaque terme est pile à sa place. C'est pointu, incisif, et en même temps délicat et bouleversant.

En ce qui concerne l'histoire, j'ai eu plus de mal. Un peu sombre à mon goût, dès qu'il y a de la malveillance de ressens un certain malaise. Mais c'est très personnel et je ne voudrais influencer personne. Car une telle écriture se doit absolument de passer entre toutes les mains.

Coup de chapeau !
avatar
Petit soleil
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 19
Localisation : Suisse
Emploi/loisirs : Lecture, musique, piano
Genre littéraire préféré : Fiction, humour, fantastique
Date d'inscription : 21/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Récondo, Léonor (de)] Amours

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum