Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Walter, Jess] De si jolies ruines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Walter, Jess] De si jolies ruines

Message par lili78 le Dim 11 Jan 2015 - 17:23



Walter Jess - De si jolies ruines
Éditions Fleuve – 456 pages

Quatrième de couverture : Porto Vergogna, ce ne sont que douze maisons branlantes nichées dans les plis des falaises, sur la côte des Cinque Terre, au nord de l'Italie. Un village hors du monde, accessible seulement par la mer, où quelques familles s'accrochent à la fuite du temps. Jusqu'au jour de 1962 où une actrice américaine y débarque en déroute. Dee Moray est persuadée qu'elle souffre d'un cancer, et que sa toute jeune carrière, qui devait commencer à Rome sur le tournage de Cléopâtre, avec Liz Taylor, est déjà sur le point de s'achever. Ému par son destin, et ébloui par sa beauté, le jeune tenancier de l'unique hôtel du village en tombe aussitôt amoureux. Mais dans le sillage de la belle débarquent bientôt son insupportable producteur et l'illustre acteur Richard Burton, avec chacun leur raison de lui courir après. Entre appât du gain, amour et culpabilité, une toile de sentiments se tisse autour de la magnifique blonde... C'est le début d'une tempête d'émotions qui va balayer leurs existences et inextricablement lier leurs destins à tous.

Mon avis : De si jolies ruines est un beau roman, qui balade le lecteur d’un bout à l’autre de la planète sur plus de quarante ans.
Tout commence le jour où une actrice, Dee Moray, se croyant mourante débarque dans l’hôtel de Pasquale dans un coin isolé d’Italie. Dee Moray sera l’élément déclencheur qui va chambouler un certain nombre de vie. De 1962, jusqu’à nos jours, tantôt dans le passé, tantôt dans le présent, on suit les protagonistes tout au long de leur existence.
J’ai beaucoup aimé Pasquale, un homme simple et bon, et son hôtel. Les descriptions qu’en fait l’auteur invite au voyage.
J’ai moins aimé les sauts dans le temps, j’ai eu parfois du mal à savoir où je me situais par rapport à maintenant.
Mais au final tout se relie parfaitement dans une conclusion très réussie.

J’ai voté beaucoup apprécié.
avatar
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2240
Age : 45
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Walter, Jess] De si jolies ruines

Message par seriephile le Dim 18 Jan 2015 - 23:01

« De si jolies ruines » fait partie de ces lectures qui vous font voyager. De l'Italie aux Etats-Unis, des années 60 à nos jours, Jess Walter nous propose plusieurs scènes d'action, dont une qui m'a particulièrement plu, de celle qu'on prend plaisir à imaginer. J'ai particulièrement aimé les passages se situant à Porto Vergogna, en Italie, dont les paysages sont surement aussi beaux que celui représenté sur la couverture de ce roman.
J'ai apprécié cette lecture, l'amour en est le fil conducteur, celui qui nous motive, nous fait vivre des moments difficiles, celui qui nous fait traverser l'atlantique, celui qui nous pousse à cacher certaines vérités, en somme, celui qui nous mène par le bout du nez.
J'ai cependant eu du mal à m'attacher aux personnages, même à Pasquale. On retrouve pourtant des célébrités, Michael Deane, Liz Taylor, Richard Burton, mais je ne sais pas si ce n'est pas cela qui m'a posé problème... J'ai découvert l'histoire proposée par Jess Walter sans être profondément touchée, même si les destins croisés de ce roman sont intéressants ils ne m'ont pas transportés.
Une lecture en demi-teinte, pas totalement convaincante mais pourtant agréable.
avatar
seriephile
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1211
Age : 33
Localisation : près de la mer
Genre littéraire préféré : presque tous les genres...!
Date d'inscription : 29/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum