Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Malet, Léo] Les eaux troubles de Javel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis :

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Malet, Léo] Les eaux troubles de Javel

Message par JLF le Dim 1 Fév 2015 - 12:20

Les eaux troubles de Javel, par Léo Malet
série Les nouveaux mystères de Paris, tome 10
Edité en 1957 - nombreuses réimpressions chez divers éditeurs
202 pages

   

Présentation de l'éditeur :
Décembre 1957. Paul Demessy, un ancien clochard devenu manœuvre métallurgiste, a disparu de son domicile de la rue de la Saïda. Nestor Burma part à sa recherche. Usines Citroën, Bal Nègre de la rue Blomet, café maure de la rue Payen, pont Mirabeau (ô Guillaume Apollinaire !), tel est l'itinéraire de la promenade que le détective de choc entreprend alors, promenade avec cadavres en guise de bornes kilométriques. Et se mouvant au milieu du mystère, tantôt pour l'éclairer, tantôt pour l'épaissir, trois femmes : Zorga-Tinéa, la voyante qui opère à l'ombre du Vel'd'Hiv ; Wanda, la blonde de la place de Breteuil et la capiteuse Jeanne, qui scandalise si fort les locataires d'une sinistre H.L.M.

Mon avis :
Un des meilleurs titres de la série.
L'intrigue des Burma est souvent un peu confuse, pas cette fois-ci. Demessy a disparu, Burma le recherche, point.
Les qualités habituelles de la série sont là : un style inimitable, des personnages très bien typés, on visite un arrondissement, la petite vie des quartiers, mais en plus de cela le contexte de la guerre d'Algérie est très présent (l'action se déroule en 1957). J'ai bien aimé cet aspect du livre : les conditions de vie des travailleurs nord-africains, la façon avec laquelle ils sont perçus ...
Pour autant il ne s'agit pas d'autre chose que d'un livre policier qui se lit avec plaisir, idéal pour se vider la tête.

J'ai aussi le plaisir d'avoir la première édition, à la présentation délicieusement vintage Smile
avatar
JLF
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 245
Age : 42
Localisation : Saint-Etienne
Emploi/loisirs : Enseignant au CP / la lecture, la BD, le sport, la guitare, la Tintinophilie
Genre littéraire préféré : Histoire, vieux polars, classiques, BD
Date d'inscription : 28/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum