Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Mosconi, Patrick] On ne joue pas avec le diable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Mosconi, Patrick] On ne joue pas avec le diable

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Mosconi, Patrick] On ne joue pas avec le diable

Message par lalyre le Lun 2 Fév 2015 - 20:31

[Mosconi, Patrick]

On ne joue pas avec le diable   
    Calmann-Lévy 2 février 2015
276 pages          

Quatrième de couverture
Séduire une belle femme, sérieuse et fidèle, la rendre amoureuse pour, au final, la mettre dans le lit de son chauffeur, cela sans l'avoir touchée, est l'enjeu d'un poker menteur auquel se livre Michaël Turner (48 ans), riche et fascinant homme d'affaires anglo-américain et joueur invétéré, lors de ses virées semestrielles dans les casinos français. Une partie qu'il a toujours gagnée, la confirmation, pour lui, que tout s'achète avec de l'argent ou des illusions. Un jeu cruel et ludique qui, jusqu'à présent, convenait au chauffeur, Rachid (25 ans), content de profiter de l'aubaine et, peut-être, de se venger socialement. Mais voilà que Rachid tombe amoureux d'Elena (23 ans), une jeune hongroise apprentie comédienne. Quand l'agence de location de limousine avec chauffeur pour laquelle il travaille lui annonce que Turner exige sa présence pour une nouvelle tournée des casinos, c'est la panique. Comment refuser sans froisser Turner et sans mécontenter le patron de l'agence ? Rachid finit par confier son problème à Elena qui, très choquée par ce jeu et son arrangement malsain, l'insulte…

Mon avis
Je dévoile un zeste de l’histoire pour la compréhension. J’ai commencé la lecture de ce roman comme un roman rose, cependant arrivée vers la 150ème page, j’ai compris que je me trompais. Car lorsqu’Elena furieuse va intervenir dans cet arrangement entre les deux hommes, c’est alors que tout va changer…….En parallèle avec cette histoire, un journaliste un peu véreux, nous conte son intrusion dans le roman, avec seul prétexte de suivre les faits et gestes de Turner, un homme très riche.

Ceci dit, les rapports ambigus entre les protagonistes, m’ont fait ressentir un certain mal à l’aise, une telle perversité réussissant à faire perdre l’intégrité et cela par l’humiliation (ce thème étant très présent dans le roman). Mais j’ai aimé ce bon roman qui nous emmène vers une fin surprenante….
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5841
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mosconi, Patrick] On ne joue pas avec le diable

Message par louloute le Lun 2 Fév 2015 - 23:07

Merci Lalyre pour ta critique    Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10234
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum