Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Salter, James] Et rien d'autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et rien d'autre

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 1

[Salter, James] Et rien d'autre

Message par oxalys le Dim 8 Fév 2015 - 20:32


Titre de l'ouvrage : Et rien d'autre
Auteur : James Salter
Éditions : Éditions de l'Olivier
Nombre de pages : 364 pages
Date de sortie : 2014 pour la traduction française

4ème de couverture :

La Seconde Guerre mondiale touche à sa fin. Abord d'un porte-avions, au large du Japon, Philip Bowman rentre aux États-Unis. Il a deux obsessions, qui l'accompagneront tout au long de sa vie : la littérature et la quête de l'amour. Embauché par un éditeur, il découvre un milieu très fermé, fait de maisons indépendantes, et encore dirigées par ceux qui les ont fondées. Bowman s'y sent comme un poisson dans l'eau, et sa réussite s'avère aussi rapide qu'indiscutable. Reste l'amour, ou plutôt cette sorte d'idéal qu'il poursuit, et qui ne cesse de se dérober à lui. L'échec d'un premier mariage, l'éblouissement de la passion physique et le goût amer de la trahison sont quelques-uns des moments de cette chasse au bonheur dont l'issue demeure incertaine.
Ce livre magnifique est comme le testament d'une génération d'écrivains, derniers témoins, sans le savoir, d'un monde promis à la disparition. Parce que l'art est le seul lieu où les contraires coexistent sans se détruire, il noue d'un même geste la soif de vivre de la jeunesse et la mélancolie de l'âge mûr, la frénésie érotique et le besoin d’apaisement, la recherche de la gloire et la conscience aiguë de son insignifiance.

Mon avis :

La 4ème de couverture m'a attirée, car elle me promettait tout ce que j'apprécie dans un roman : le monde de l'édition et des livres, la recherche de l'amour, la découverte d'une période de l'Histoire des États-Unis. 
Malheureusement, je me suis ennuyée dès le départ. Le personnage principal survole sa vie : il ne s'attache à rien, il multiplie les liaisons et n'a aucune profondeur. Le monde de l'édition est traité de manière très superficielle.
J'ai persévéré jusqu'au milieu du livre, mais j'ai dû me résoudre à l'abandonner ce qui m'arrive très rarement.
avatar
oxalys
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 145
Age : 58
Localisation : Suisse
Genre littéraire préféré : Tout, sauf science-fiction et policiers trop hard
Date d'inscription : 08/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum