Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Veillerot, Pascale] La Chaloupe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Veillerot, Pascale] La Chaloupe

Message par Cassiopée le Mer 11 Fév 2015 - 11:48




La Chaloupe
Auteur : Pascale Veillerot
Éditions : Les 2 encres (Novembre 2014)
Collection : Encres Nomades
Nombre de pages :280
ISBN : 978-2351686874

Quatrième de couverture

Vieille auberge, chargée d’histoire et battue par les vents les plus farouches de La Rochelle, La Chaloupe accueille quelques touristes égarés et abrite trois pensionnaires en mal de gîte et de bonne table : trois « naufragés de la vie » aux destins très différents dont les parcours de vie vont se croiser, se rejoindre et se confondre au sein de la vieille bâtisse. Ils iront jusqu’à faire front et force commune avec Mac Jack Campbell, propriétaire des lieux, pour l’aider à livrer bataille contre une poignée d’élus pour le moins corrompus qui menacent de démolir son bien séculaire. La Chaloupe, c’est une belle leçon de courage et de ténacité, une histoire de lutte à mains nues pour la sauvegarde d’un patrimoine, mais c’est aussi un certain regard sur la complexité des relations humaines, où l’amitié noble tutoie l’amour et la romance sur fond d’humour et de ballades écossaises.

Mon avis

Pour la plupart des conseillers municipaux et des adjoints au maire, c’est un « mangeur de soupe » dont ils ne vont faire qu’une bouchée. Enfin, pas de lui, mais de sa propriété « La Chaloupe » un lieu atypique mais aimé de ses clients. Une auberge avec quelques chambres où se retrouvent une clientèle assez cosmopolite : les dockers qui travaillent sur les quais de la Rochelle côtoient une femme professeur tirée à quatre épingles ou une serveuse venue des pays de l’Est et bien d’autres encore. C’est une vraie galerie de portraits que nous offre l’auteur.
Le propriétaire, Max Jack Campbell, reçoit une visite de la mairie et apprend que « La Chaloupe » va disparaitre au profit des projets de la ville. Il ne sait pas quels recours il peut avoir et se trouve démuni face à tout cela.
Bien sûr à « La Chaloupe », il n’y a pas de connexion internet, l’eau chaude est parfois un peu cpricieuse mais dans ce lieu, il y a autre chose : une chaleur humaine, une « présence », cette maison a une âme….


Et c’est sans doute cet état de faits, cette convivialité unique qui va créer un élan de solidarité autour de cet homme et de sa raison de vivre : son établissement où on mange bien, où on est bien tout simplement.
Pièce de théâtre au départ, le texte a été adapté en roman et l’auteur a bien réussi la reconversion des scènes en un roman étoffé, intéressant par son contenu mais aussi par les relations nouées entre les protagonistes. Certains vont « s’éveiller », « grandir » au contact des autres.
Au-delà de la lutte pour sauver l’auberge, j’ai beaucoup apprécié l’approche des relations humaines que Pascale Veillerot aborde avec doigté, finesse et délicatesse, ses personnages sont attachants et l’ensemble offre une belle lecture.
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8999
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum