Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Johnson, Craig] Walt Longmire - Tome 7: Tous les démons sont ici.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Johnson, Craig] Walt Longmire - Tome 7: Tous les démons sont ici.

Message par Sharon le Sam 21 Fév 2015 - 23:05


Titre : Tous les démons sont ici.
Auteur : Craig Johnson.
Editeur : Gallmeister.
Nombre de pages : 324.

Présentation de l’éditeur :

Indien Crow d’adoption, Raynaud Shade est considéré comme le plus dangereux sociopathe des États-Unis et représente le cauchemar de tout policier. Finalement interpellé, il avoue avoir enterré un cadavre au beau milieu des Bighorn Mountains, dans le Wyoming, et c’est à Walt Longmire que revient la tâche d’escorter Shade, en plein blizzard, jusqu’au corps. Mais le shérif sous-estime peut-être les dangers d’une telle expédition. Car pour tenter de rétablir la justice, il va devoir braver l’enfer glacial des montagnes et tromper la mort avec, pour seul soutien, un vieil exemplaire de La Divine Comédie de Dante.

Mon avis :


Si, comme moi, vous êtes fan de Craig Johnson et de son personnage Walt Longmire, vous n’aurez que faire de mon avis, vous vous serez déjà précipité chez votre libraire préféré et vous aurez lu cet opus. Si vous ne connaissez pas cette série policière, je ne puis que vous conseiller de combler cette lacune le plus rapidement possible, en lisant toute la série de préférence.

En effet, il me semble plus difficile de savourer pleinement la lecture de ce tome si vous n’avez pas lu les aventures antérieures de Walt. Il revient à l’endroit où il a déjà largement souffert dans Little Bird. Il évoque les blessures reçues dans le passé, et pas aussi cicatrisées qu’il le croit. Le destin le remet sur le chemin de « l’indien blanc« , qui évoquera avec lui le camp des morts. Oui, j’en dis déjà beaucoup, mais faites-moi confiance : Craig Johnson est un adepte de la polysémie.

Walt se passerait bien de l’affaire qu’on lui confie : escorter un dangereux sociopathe, en pleine tempête de neige. Shade est accompagné d’autres détenus, aux casiers judiciaires moins chargés, moins redoutables. Mais ….quel détenu ne serait prêt à tout pour recouvrer sa liberté, surtout si la mort est au bout du chemin ? Presque tous. Aussi, Walt se montre particulièrement méfiant, attentif au moindre détail, réactif aussi. Comme il le dit lui-même : « si on était bon juge de l’homme que l’on avait en face de soi, on avait une chance de survivre. Dans le cas contraire, on devenait la victime qui recevait les honneurs. La question n’est jamais qui est le plus rapide, le plus fort, le plus résistant, mais plutôt qui, au moment où d’autres marqueront une pause, déciderait d’agir en premier. »

Rédiger la suite de mon avis est difficile, parce que j’ai vraiment été profondément émue par ce récit, moi qui ne m’émeus vraiment pas facilement. Dès que Shade s’évade, avec un paquet d’otages avec lui pour faire bonne mesure – il ne faut pas se leurrer, il n’accorde aucune attention à la vie de ceux qui l’entourent, ce sont juste des utilités – Walt Longmire se trouve confronter à un choix : attendre gentiment les renforts, qui peinent à avancer dans cette tempête, ou se lancer seul à la poursuite de Shade. Vous vous doutez bien qu’il choisit la seconde solution, et tant pis pour les difficultés ou les risques encourus. Walt s’engage dans la montagne avec peu de bagages, si ce n’est L’enfer de Dante et son humour. Comme il le dit lui-même : « Je ne pouvais pas mourir – il y avait trop de femmes qui me tueraient. «

La suite du récit est vraiment une confrontation, un face à face avec la nature dans ce qu’elle a de plus âpre. Nous suivons pas à pas Walt sur cette terre et ses légendes, jusqu’à l’affrontement final. Avant ceci, aura été distillé une série de confrontations, comme autant d’obstacles que ce petit Poucet meurtrier qu’est Shade aura laissé sur son chemin. Tous les démons sont ici, dit Walt. Heureusement, ils ne sont pas les seuls à être venus.

Un très beau roman.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7360
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum