Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Polman, Linda] The Crisis Caravan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre opinion sur The Crisis Caravan

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Polman, Linda] The Crisis Caravan

Message par Algue le Mer 25 Fév 2015 - 0:32



Éditions Picador
240 pages
ISBN 978-0312610586

Présentation de l'éditeur

In her controversial, no-holds-barred exposé Linda Polman shows how a vast industry has grown up around humanitarian aid. The Crisis Caravan takes us to war zones around the globe, showing how aid operations and the humanitarian world have become a feature of military strategy. Impassioned, gripping, and even darkly absurd, journalist Linda Polman “gives some powerful examples of unconscionable assistance...a world where aid workers have become enablers of the atrocities they seek to relieve” (The Boston Globe).

Mon avis

OK, ce n’est pas un roman. OK, c’est en anglais, je n’ai pas l’impression qu’une traduction française existe et sans doute la majorité d’entre vous a peu de chances de croiser ce livre dans sa bibliothèque ou sa librairie favorite. Je poste une critique tout de même parce que j’ai lu ce livre en trois jours à peine alors que j’avais plein plein plein de travail, que vraiment le sujet en vaut la peine, et que par définition, tout le monde ici a Internet et peut donc acheter des livres en ligne dans toutes les langues.

The crisis caravan parle de l’aide humanitaire internationale et en particulier de ses effets pervers. Les ONG, un monde de bisounours ? Que nenni ! Elles sont nombreuses, de plus en plus nombreuses et donc en compétition les unes contre les autres. En compétition pour les contrats (qui va être mandaté par l’ONU pour s’occuper de la reconstruction de tel village bombardé ?), en compétition auprès des donateurs privés (c’est pourquoi vous, qui donnez 10 euros par an à une ONG, recevez des lettres d’information, des cadeaux, des relances … qui coûtent bien plus cher que votre don), en compétition auprès des média (qui aura son image au JT) et même … en compétition auprès des bénéficiaires, car les ONG foncent souvent toutes en même temps dans la même zone et s’y marchent sur les pieds.

L’auteur n’y va pas de main-morte dans sa critique d’un milieu loin d’être aussi exemplaire qu’on pourrait l’espérer. Elle dénonce le gaspillage et la désorganisation qui résultent de cette multiplicité de structures, mais surtout elle s’interroge sur la pertinence de l’aide internationale. Elle explique comment, dans plusieurs situations, des chefs de guerre manipulent sans scrupule les organisations humanitaires en provoquant des situations de crise pour les attirer sur le terrain, où l’aide qu’elles apportent est alors largement détournée au profit des combattants. Les ONG doivent-elles rester coûte que coûte ? Ou se rendent-elles complices des exactions commises par ceux qu’elles nourrissent en sachant pertinemment qu’ils sont des meurtriers ?

Évidemment il n’y a pas une réponse universelle à cette question, mais je suis d’accord avec l’auteur sur le fait qu’elle mérite d’être posée. A notre échelle, en tant que donateur, nous pouvons aussi agir. D’abord en demandant des comptes aux ONG à qui nous faisons des dons : en les incitant à évaluer leur action sur le terrain, plutôt que de se satisfaire des images du JT une semaine après les catastrophes. En leur donnant les moyens d’une telle évaluation et une liberté d’action de long terme. Pour cela, un bon moyen est de donner régulièrement et ne pas flécher l’argent sur le projet urgent et supermédiatisé du moment.

Bref, un livre qui changera votre vision de la solidarité, de la guerre et de l'Afrique !

Algue
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 280
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 31/08/2012

http://algue.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum