Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Garcin, Christian] Des femmes disparaissent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

vos avis

0% 0% 
[ 0 ]
20% 20% 
[ 1 ]
20% 20% 
[ 1 ]
60% 60% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 5

[Garcin, Christian] Des femmes disparaissent

Message par joëlle le Lun 2 Mar 2015 - 10:08



Titre : Des femmes disparaissent
Auteur :Christian GARCIN
Éditions : Points
Nombre de pages : 208
ISBN : 978-2-7578-3298-1
Date de parution: première édition 2011, réédité septembre 2014

Quatrième de couverture

Ce soir de juillet, dans un bar enfumé de Guangzhou, le détective privé Zuo Luo se sent soudain vieux et triste. Tout a commencé avec le souvenir de la belle et douce Sesuko. Submergé par une vague de mélancolie, l’imperturbable Zuo Luo se surprend à remuer un passé aussi lumineux que douloureux. Et pour redonner un sens à son existence, il décide d’enquêter sur les trois femmes qui ont marqué sa vie.

Mon avis

J'aimerai qu'il soit plus nombreux, les hommes comme Zhu Wenguang alias Zuo Luo, ou encore Zorro. Par l'intermédiaire de son ami "Bec de canard", des jeunes femmes achetées puis maltraitées par leur mari font appel à lui. Il va les chercher pour les ramener vers leur famille, qui hélas sont bien souvent à l'origine de ses ventes.
Zuo Luo possède un physique de sumo, le chignon en moins, il est taciturne et c'est un combattant rusé et invulnérable.
Nostalgie, tristesse… et il se souvient des trois femmes qui ont marquées sa vie. Zhen Leyun, un doux souvenir d'enfance, dont la famille fut massacrée, Yatsunari Sesuko, belle jeune femme, cloîtrée dans un temple bouddhiste, et son seul véritable amour, Yang Cuicui.
Il va partir à leur recherche, et nous allons avec lui à New-York, puis au Japon.
Très étonnante que l'écriture de Garcin. Il entre dans le cerveau de son héros, et pendant une action, les pensées sont souvent très loin ailleurs … Nous vagabondons avec Zuo Luo sans perdre le fil de son action! Pendant cette enquête atypique, du 7 juillet au 4 août, Zhu raconte des légendes, des histoires, brèves, authentiques ou édifiantes, avec des accompagnements musicaux.
Une fois le rythme pris, la lecture est agréable et fluide.
Un très bon moment de lecture.
Merci à Partage lecture et aux éditions Points pour ce partenariat.

_________________
Ma PAL

Mes lectures communes:

Mes challenges:  
"Suivi d' auteurs"
avatar
joëlle
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 4421
Localisation : Gard
Date d'inscription : 30/09/2013

http://leslecturesdejoelle.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Garcin, Christian] Des femmes disparaissent

Message par creuse le Lun 2 Mar 2015 - 10:35

merci Joëlle, pour ton avis, mon panier  s'allonge study
avatar
creuse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2451
Age : 68
Localisation : berry
Genre littéraire préféré : Classiques ,Romans historiques, régionaux, contemporains ,littérature de jeunesse
Date d'inscription : 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Garcin, Christian] Des femmes disparaissent

Message par Step le Jeu 5 Mar 2015 - 17:36

Lu dans le cadre du partenariat avec Partage-Lecture et les éditions Points que je remercie.

"- Une fille! marmotta le médecin.
En entendant cette nouvelle, l'homme resta hébété un moment puis se mit à pleurer et à se lamenter comme une femme, tout en répétant:
- Zhou Jinhua ! Zhou Jinhua ! Espèce de bonne à rien ! Cette fois tu viens de me donner le coup de grâce !
L'homme se releva et entra en chancelant dans la salle d'accouchement. Il en ressortit au bout d'un moment avec un paquet dans les bras et resta debout sur le seuil.
- Docteur, si vous me trouvez preneur...
-Ôte-toi ça de la tête et emmène-la à la maison, dit le médecin furieux. Quand elle aura dix-huit ans, tu la vendras 10000 yuans.
(Mo Yan, la mélopée de l'ail paradisiaque")


Ainsi commence l'histoire qui nous est contée, le sort des femmes en chine bien défini, vendues très jeunes et maltraitées par des hommes toujours insatisfaits de la "marchandise".

Heureusement que Zhu-Wenguang existe, autrement dit "Zuo-Luo" ou "Zorro" pour sauver les malheureuses, aidé par son fidèle Tsogol Dordjé, surnommé "Bec-de-canard", il vole au secours des maltraitées pour les rendre à leurs parents.... qui n'en veulent pas toujours!!!!

Un soir de mélancolie Zuo-Luo après quelques bières avec Bec-de-canard décide d'enquêter sur les trois femmes qui ont compté pour lui, parmi les dizaines de femmes sauvées... Que sont t-elles devenues ?

C'est ainsi que le récit nous mène de la Chine au Japon en passant par New-York, et presqu'en Hongrie, puisque par amour pour une de ces protégées, "cuicui",  Zorro va apprendre quelques rudiments de Hongroie qu'il ne maitrise absolument pas, surtout "l'accusatif, le nominatif, le datif, l'inessif, l'illatif, l'élatif, le superessif, le déblatif, le délatif, l'adessif, l'allatif, l'ablatif, le transformatif, le terminatif, l'inchoatif, l'instrumental-sociatif, le futur périphrastique, l'injonctif ou l'infinitif conjugué, dont l'utilisation s'avère nécessaire"

C'est une Chine traditionnelle qui nous est décrite, rythmée par des contes musicaux, des descriptions amusantes qui atténuent le côté dramatique des histoires successives de ces trois femmes, une réincarnation d'un méchant maffieux en chien galeux, et d'autres détails amusants.

Malheureusement les différents récits de Zuo-Luo sont déroutants par leur manque de chronologie. Et c'est dans les dernières pages qu'une certaine douceur s'installe en terminant sur une note optimiste.

J'ai moyennement aimé ce livre trop décousu à mon avis.

_________________
 study   "Le gout du bonheur (1) Gabrielle" Marie Laberge study

         

Mes listes et challenges


flower Challenge Partage -Lecture 4/7 flower Challenge Bis-repetita 7/8 flower Challenge suivi d'auteurs illimité  flower
avatar
Step
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6452
Localisation : Fontainebleau
Emploi/loisirs : Lecture, cinéma, animaux, ....
Genre littéraire préféré : Romans contemporains ou non, policiers/thrillers, un peu tout. Pas de BD
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Garcin, Christian] Des femmes disparaissent

Message par Mevlânâ le Ven 13 Mar 2015 - 13:29

Merci aux Edition points et à Partagelecture pour ce nouveau partenariat.

Je dois dire que je suis un peu déçue par ma lecture. J’ai eu du mal à me remettre à chaque fois à la lecture du livre et j’ai donc eu du mal à le finir.
Pour moi, l’histoire est trop emberlificotée. Il y a des croisements de récits entre le passé et le présent et dans le présent lui-même, ainsi que des sous-histoires dans l’histoire (le moine et son disciple). Du coup, je suis un peu perdue dans tout ça. L’histoire en elle-même est intéressante - un justicier, un « zorro » qui part à la rescousse de femmes vendues et souvent maltraitées -- mais le fil de l’action entremêlé d’ellipses nous noie complètement. Dieu sait pourtant que j’ai « survécu » et apprécié le classique chinois « Au bord de l’eau » avec ses milliers de personnages et ses histoires rocambolesques et que je suis habituée au rythme lent de certaines histoires chinoises.
J’ai eu l’impression aussi de tourner en rond. Une fois que Zuo Luo cherche l’ex-yakusa, on bascule dans une autre histoire. On se rend compte alors que tous les personnages sont liés, leurs histoires s’entremêlent et que ça nous arrange rudement bien dans la quête du justicier. Un peu trop évident à mon goût.

J’ai voté moyennement apprécié.

_________________
Lecture en cours :



Mes listes et mon challenge 2012/2013 (17/17) et le Challenge Libido Sciendi

"Tout est impossible jusqu'à ce que quelqu'un le fasse" Nelson Mandela
avatar
Mevlânâ
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2649
Age : 32
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi/loisirs : Kinésiologue, maître Reiki
Date d'inscription : 05/02/2012

http://www.kinesiologue-reiki-69.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Garcin, Christian] Des femmes disparaissent

Message par Servisse le Sam 14 Mar 2015 - 18:29

D'abord, merci à Partage Lecture et aux éditions Point pour ce partenariat. Smile

J’ai terminé ma lecture, et j’ai du mal à dire si j’ai aimé ou non ce livre. Au début, j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire et à comprendre ce qui se passait par moments. Je dirais que le principal frein a été la présence de nombreux noms qui m’a un peu déstabilisé.

J’aurais aimé avoir une description plus claire et plus approfondie de Wenguang, car au final on ne sait pas grand-chose sur lui et je pense que j’ai eu du mal à m’attacher.

Il me semble aussi qu’il manque quelques éléments pour que l’on puisse entrer en Chine, ressentir l’atmosphère du pays, entrer dans l’ambiance. Je m'attendais en effet à être plus imprégné dans une ambiance particulière. Par moments cela est plutôt réussi mais de manière générale je trouve qu’il y aurait eu plus à exploiter de ce côté-là.

Il y a tout de même certains éléments que j’ai appréciés : j’ai aimé les moments où on a accès au côté plus « humain » de Zhu Wenguang, notamment lorsqu’on nous raconte ses souvenirs, qu’on a accès à sa personnalité.

Les dernières parties du livre sont celles qui m’ont le plus plu. Je les ai trouvées plus riches et mieux racontées.

L’ensemble est un peu trop décousu à mon goût, et je me suis perdu à plusieurs reprises. J’ai apprécié la lecture de certains passages, mais de manière générale, ce livre ne m’a pas marqué.
Je vote donc "Moyennement apprécié"
avatar
Servisse
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 132
Localisation : -
Date d'inscription : 19/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Garcin, Christian] Des femmes disparaissent

Message par Sharon le Lun 16 Mar 2015 - 0:51

Mon avis :
Existe-il, en Chine, des hommes comme Zuo Luo et son ami Bec-de-Canard ? Je ne sais pas, mais je l'espère.
A l'heure où l'on se pose la question de l'égalité homme/femme, des différences entre les deux, des différences de salaire aussi entre hommes et femmes, ce roman résout le problème de façon très crue dès la dédicace : la femme a une valeur monétaire, elle rapportera une certaine somme d'argent à ses parents, qui seront bien heureux finalement d'avoir eu une fille. Le mariage, ou la réification de la femme.
Que font-ils de cet argent ? Nous ne le savons pas. Que deviennent ces femmes ? Nous le savons pour plusieurs d'entre elles, celles que Zuo Luo secourt, elles sont au main de paysans brutaux et ne trouvent le salut que dans la fuite : à condition que leur mari de les rattrapent pas ! Et si ce roman se termine par une note d’espoir, il en aura fallu, des chemins détournés, pour y parvenir.
Christian Garcin est un grand maître de la narration : il enchâsse des récits secondaires dans son récit principal. Ses récits peuvent être de deux types, soit ils sont extérieurs à l’histoire, et nous en apprennent un peu plus sur la culture dans laquelle baignent les personnages, soit ils sont intérieurs à l’histoire. Ainsi, le lecteur saura avant le terrible Daijiro ce qu’il est advenu de la douce Sesuko.
L’auteur n’hésite pas non plus à bousculer l’espace, nous entraînant jusqu’aux Etats-Unis pour suivre une piste. Il n’abandonne jamais ses personnages non plus, même quand on peut croire que l’on connaît tout de leur vie. Je pense à Leyun, dont nous ne connaîtrons le douloureux destin que dans les tous derniers chapitres. Cette souplesse narrative, ce jeu avec le cadre spatio-temporel, Christian Garcin l’utilise également dans son tout dernier roman, Selon Christian.
Il n’hésite pas non plus à mélanger les genres : roman historique, sur l’évolution de la Chine aux XXe siècle et le sort réservé aux intellectuels ou aux paysans riches, roman réaliste sur la condition féminine (et la violence subie), (faux) roman policier, roman fantastique, avec des personnages qui semblent suivre Zuo Luo d’un lieu à un autre, et une audacieuse réincarnation. La dernière fantaisie n’est d’ailleurs pas des moindres, puisque le héros de ce roman est devenu personnage d’une série le mettant en scène, en une plaisante mise en abîme.
En dépit de ses procédés d’écriture variés, le récit reste étonnamment fluide et plaisant à lire. J’ai passé un très agréable moment en compagnie de ses personnages, et je ne peux que vous recommander la lecture de ce roman.
Un grand merci au forum Partage-Lecture et aux éditions Points pour ce partenariat.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7357
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Garcin, Christian] Des femmes disparaissent

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum