Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Alexakis, Vassilis] Talgo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Alexakis, Vassilis] Talgo

Message par Sharon le Lun 2 Mar 2015 - 18:38


Titre : Talgo
Auteur Vassilis Alexakis
Edition : Stock
Nombre de pages : 200 pages.

Présentation de l’éditeur :

Éléni, une jeune Athénienne, évoque la fin de sa liaison avec Grigoris – un Grec installé à Paris -, leur première rencontre, leurs retrouvailles à Barcelone, puis encore cette rupture dont elle ne parvient pas à guérir. Le veut-elle vraiment ?  » Ma souffrance est le dernier lien qui subsiste entre nous.  » écrit-elle.

Mon avis :

Il est difficile de classer ce roman, ce qui fait son charme. Roman épistolaire ? Jamais Eleni ne fera lire à son ancien amant la longue lettre, très vite transformée en manuscrit, qu’elle lui destine. Roman d’amour ? Il est celui d’une femme qui aime toujours son amant, alors qu’il a choisi la rupture, et pas de la manière la plus élégante qui soit (envoyer une lettre est toujours plus facile qu’un affrontement). Roman sur la Grèce ? Elle est toujours là, bien présente, même si le titre du livre est une allusion au train de nuit qui emmène Eleni vers Barcelone, vers son amant pour quelques jours avec lui. Eleni écrit à l’homme qu’elle aime pour combler le vide de sa vie et revivre leur histoire en l’écrivant. Ni son mari Kostas, ni son fils, ni son art (elle est danseuse) ne parviennent à combler ce vide.
A travers le souvenir de cet amour, et le rêve d’une quatrième partie possible, comme un soulagement puisqu’il signifierait la poursuite de  leur histoire, Eleni raconte son histoire, sa jeunesse, son art et son parcours amoureux, d’un mariage à l’autre. Elle raconte aussi l’histoire de la Grèce, la dictature de la junte militaire, les conséquences pour ceux qui ne la soutiennent pas ouvertement. Elle raconte aussi l’histoire de son amant, qui a choisi une voie plus radicale (comme l’auteur) en quittant son pays pour la France. Il aurait pu revenir en Grèce, y poursuivre sa carrière universitaire. Pour son bien, le bien de ses enfants, de bien de son couple (sa femme, Françoise la bien nommée, n’a jamais appris le grec), le bien de sa carrière, il a choisi de rester en France et de prendre la nationalité française. Il voyage cependant beaucoup : la vie d’universitaire reconnue a ses avantages.
Le triangle amoureux mari/femme/maîtresse est plus complexe ici. Le mari d’Eleni sait, il a la pudeur de ne rien reprocher à sa femme, de souffrir en silence – et si j’ose dire, en privé. Françoise, l’épouse de Gregori, est plus explosive, plus prompte à soupçonner cette jeune danseuse grecque qui téléphone à toute heure du jour et de la nuit. Et Gregori ? Il est le seul, finalement, dont le lecteur n’aura pas les pensées, ni les sentiments en ce qui concerne son histoire. Il a choisi la facilité en prenant une femme amoureuse comme maîtresse, il la choisit encore en rompant (au profit d’une femme plus discrète ? Lui est inapte, par contre, à brouiller les pistes).
Talgo est un roman apaisé sur une histoire d’amour qui n’est plus. Il nous parle aussi de la Grèce, sur le point d’entrer dans la CEE, et de la corruption qui régnait déjà dans le pays.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7509
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum