Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Mathys, Ayana] Les douze tribus d'Hattie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
67% 67% 
[ 2 ]
33% 33% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

[Mathys, Ayana] Les douze tribus d'Hattie

Message par Alizaryn le Mer 11 Mar 2015 - 19:56



Titre : Les douze tribus d'Hattie
Auteur : Ayana Mathis (États-Unis)
Traducteur : François Happe
Langue originale : Anglais (première publication en 2013)
Éditeur : Gallmeister
Publication en VF : 2014
320 pages

Présentation de l'éditeur :

Les Douze Tribus d'Hattie, paru en décembre 2012 aux États-Unis, a été le succès surprise de l'année 2013 avec plus de 250 000 exemplaires vendus. En cours de traduction dans plus de seize pays, encensé par la critique, ce premier roman est considéré comme l'une des plus brillantes entrées en littérature de ces dernières années aux États-Unis.
Ce premier roman a gagné le Prix des lecteurs de la ville de Vincennes décerné dans le cadre de la 7ème édition du festival America en septembre 2014. Il est également le finaliste du Grand Prix des lectrices de ELLE 2015.

Mon avis :

J'ai adoré ce roman !

Chaque chapitre est focalisé sur un ou deux des douze enfants et petits enfants d’Hattie, et raconte un moment important de leur vie. Ce qui relie ces tranches de vies, c'est Hattie, présente dans chacun de ces récits, qui permettent chacun de mieux comprendre ce personnage si complexe. Mais ces récits abordent aussi des thèmes plus vastes : la maternité, l'identité, la ségrégation aux États-Unis sur près d'un demi-siècle.

J’ai trouvé ce roman vraiment émouvant car l’écriture est sobre. Chaque phrase a été travaillée de façon a révéler les sentiments des personnages sans que de longues explications ne soient nécessaires. Les évènements relatés ne sont jamais mélodramatiques, et malgré le thème délicat (le racisme), le roman ne verse ni dans la bien-pensance, ni dans la mièvrerie.

Certaines histoires m'ont un peu moins touchées que d'autres, mais j'ai vraiment beaucoup aimé lire ce roman, comme un puzzle dont le sens est révélé au fur et à mesure que les morceaux sont assemblés.

C'est une très belle lecture que je recommande à tout le monde !
avatar
Alizaryn
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 464
Age : 30
Localisation : Bruxelles, Belgique
Emploi/loisirs : Enseignante - Cinéma, photo, scrapbooking, voyages
Genre littéraire préféré : Romans (de tout, sauf la SF), livres sur l'histoire ou la philo...
Date d'inscription : 20/02/2013

http://www.mybooksaremyhome.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathys, Ayana] Les douze tribus d'Hattie

Message par marie do le Mer 7 Oct 2015 - 19:17

Hattie à 17 ans, elle a des jumeaux, des bébés, ils sont très malades.
Elle a quitté sa Géorgie natale quand elle s'est mariée avec August et à rejoint Philadelphie.
Nous sommes en 1924 au États Unis, ils sont noirs et pauvres.
Hattie aura 11 enfants et une petite fille qui seront ses "tribus". A travers eux, ce roman traverse le XXéme siècle.

Ce roman est construit comme des nouvelles qui se suivent et dont le fil conducteur est Hattie, une mère autoritaire, tenant à bout de bras sa nombreuse famille, en oubliant, peut être, de montrer à ses enfants qu'elle les aime.

Chaque chapitre est construit indépendamment de l'autre, c'est assez déroutant.
A peine s'attache-t-on à un personnage que l'on passe à un autre et on ne sait pas ce qu'il devient.
"Grâce" à tous ces enfants on peut faire le tour de beaucoup de malheurs : la pédophilie, la maladie mentale, l'alcoolisme ...  sans oublier le mal être d'Hattie, tout ça sur fond de ségrégation raciale.
Inutile de préciser que ce n'est pas un roman joyeux, la misère succède aux malheurs assez rapidement, même le confort matériel n'amène aucune joie.
Mais cela reste un roman puissant malgré sa noirceur.
Je regrette de n'avoir réussi à m'attacher à aucun des personnages, même Hattie, qui m'avait happée dès les premières pages, m'a abandonnée sur le bord de la route. Je me suis perdue dans les méandres de ses différentes grossesses. Dès qu'un des enfants réussissait à me faire revenir dans ce roman ... le chapitre était terminé !
Que sont-ils tous devenus ? le roman s'arrête dans les années 80 sur Hattie.

J'aurais aimé connaitre mieux tous ces enfant et leurs parents.
Il faudra, sans doute, que je relise ce roman dans de meilleurs conditions, le fait qu'il n'existe qu'en version "papier" m'a obligée à en lire un autre en parallèle  (bon, il y a pire comme "obligation"), je ne suis pas resté connectée avec cette famille, dommage, mais il ne faut pas passer à coté de roman ! Merci aux Éditions Gallmeister et à Partage Lecture, encore une belle découverte !
avatar
marie do
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3757
Age : 51
Localisation : corse
Genre littéraire préféré : Assez varié : thriller, roman historique, contemporain, bd .....
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathys, Ayana] Les douze tribus d'Hattie

Message par louloute le Mer 7 Oct 2015 - 19:32

Merci Alizaryn et Marie Do pour vos critiques   Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10076
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathys, Ayana] Les douze tribus d'Hattie

Message par Pinky le Dim 11 Oct 2015 - 9:42

Mon ressenti

C’est au travers la vie de ses enfants, que le lecteur découvre Hattie, une jeune femme, une jeune maman plein d’espoir et d’envie… 12 enfants dans la vie d’une femme ce n’est pas rien, c’est une vrai tribu. Une tribu qui va essaimer au fur et à mesure. Chaque enfant a son portrait, son chapitre qui lui est consacré. Dans les yeux de ces jeunes adultes ou adultes tout court, c’est la vie de famille, la vie de couple, la vie des noirs en Amérique, la vie au quotidien… et ses nombreuses questions qu’elle met sur le chemin de chacun d’entre nous.

Nous ne choisissons pas notre famille, nous y naissons, nous y vivons et grandissons au travers de celle-ci. Nous y prenons des modèles, y faisons des expériences, y puisons la force d’avancer et de se dépasser. C’est aussi là que nous pouvons nous enchaîner, développer des mécanismes plus violents ou mettre en place des habitudes ou certaines pathologies.

Fauchée en plein vol, Hattie ne se remettra jamais de sa première épreuve en tant que mère, femme ainsi que August son mari. Pris l’un et l’autre dans la tourmente, ils vont s’éloigner petit à petit, tout en vivant sous le même toit mais sans partage, sans amour avec pour seul mot d’ordre  : trimer pour survivre, nourrir ses bouches toujours plus nombreuses et affamées, récurer, tenir coûte que coûte, avancer… pour elle ; essayer de travailler, ramener un peu d’argent, boire, jouer, vivre des plaisirs, oublier et rentrer à la maison pour lui. Un portrait d’homme et de femme sans concession construit autour de la souffrance, la peine… des images de parents rappelant parfois Zola, Hugo…

On dit d’elle, qu’elle est dure, froide… je la trouve fragile, touchante dans ses hésitations, dans ses recherches de soi, dans ses maladresses. Le moins que l’on puisse dire, si la vie les a réuni pour le meilleur, elle a laissé ancré en eux de profondes cicatrices qui les ont maintenues ensemble pour le pire. Un crédo qui aura de nombreuses répercussions sur leurs enfants.

Avec une écriture ciselée, l’auteure nous donne à voir au travers une famille, l’évolution d’un pan de l’histoire américaine dans ses mentalités, ses valeurs. Au travers de ces portraits sombres mais jamais sans misérabilisme, émouvants, l’auteur aborde de nombreux sujets forts : l’homosexualité, la religion, les pulsions interdites, l'abandon, l'adoption, la maladie, la guerre, l’adultère, la violence...

Un grand merci aux éditions Gallmeister et à l'équipe du forum, pour ce cadeau.
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5801
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathys, Ayana] Les douze tribus d'Hattie

Message par Pistou 117 le Mar 13 Oct 2015 - 20:30

Je remercie vivement Partage Lecture et les éditions Gallmeister de m'avoir permis de découvrir Les douze tribus d'Hattie.

Dans un premier temps, je tiens à dire que j'ai beaucoup aimé la couverture.  C'est la première fois que je tiens dans mes mains un livre des éditions Gallmeister et sincèrement, je pense que c'est un très bel objet. Le dessin de couverture est très chouette, j'adore la couleur, le dessin est superbe. Le papier dont sont faits la jaquette et la couverture est agréable au toucher. Doux même. C'est très sympa.

Le sujet, tel que présenté sur le quatrième de couverture m'a beaucoup attirée. Raconter  l'histoire d'un pays à travers celle d'une famille, à mon avis, c'est la façon la plus intéressante d'aborder l'Histoire, avec un grand "H".
J'adore ce genre de roman. En plus, pour celui-ci, les critiques sont dithyrambiques.

Ceci doit expliquer que je sois un peu déçue. Parce que, en fait, l'histoire de l'Amérique du XXème siècle qui m'était promise, je ne l'ai pas bien trouvée dans ce roman. La ségrégation est évoquée, ainsi que la guerre du Vietnam ; à part cela... rien. Dites-moi si je me trompe... ?

Heureusement, l'auteur fait preuve d'un grand talent. Ses personnages sont extrêmement crédibles, criants de vérité.  Sa façon de décrire leurs sentiments, leurs états d'âme, est très touchante et très particulière. Je les ai tous aimés, tous compris, ressentis, même, avec leurs faiblesses et leurs forces. De ce point de vue, ce roman est magnifique.  Le premier chapitre, qui voit Hattie débarquer de Géorgie et découvrir la différence de traitement envers les noirs à Philadelphie m'a touchée en plein coeur.

J'ai également adoré les prénoms des enfants. Même si cela peut être considéré comme secondaire, j'ai trouvé qu'ils apportent une musique, un effet particulier au roman. Philadelphia, Jubilee, Bell, et ... Six. Il faut oser. Je me demande encore pourquoi ce prénom. La raison pourrait être qu'il est le sixième né, mais rien n'est moins sûr.

Je suis pourtant restée sur ma faim. J'aurais voulu en savoir plus. Que devient Floyd, qui se compare lui même à Judas ? Finit-il par assumer et vivre son homosexualité ? Aucune idée. Les chapitres sont trop courts : quel est le destin d'Ella ? Je n'en ai rien su. Idem pour Ruthie, Billups, Franklin. Que deviennent-ils ? J'ai eu droit a des fragments de leur vie, mais rien de plus.  Ca m'a vraiment frustrée. Je sais que c'est intentionnel, mais de mon point de vue, c'est regrettable. Une suite, serait-elle prévue ?

D'autre part, quelle tristesse se dégage de ce roman ! En effet, tous les enfants d'Hattie dont j'ai appris suffisamment sont malheureux... La maladie, la souffrance, la pauvreté, la recherche de soi (aucune chance de se trouver pour eux semble-t-il), la pédophilie, la guerre, la séparation semblent être leur lot commun. Cette lecture pourrait laisser penser que les enfants issus d'une famille nombreuse noire aux USA n'ont aucune chance d'accéder au bonheur. N'est-ce pas un peu caricatural ?

Quant au titre, je ne l'ai pas bien compris. Un enfant égale une tribu. Pourquoi ? Cela m'échappe. D'autant plus que, m'a-t-il semblé, la plupart d'entre eux n'ont pas eu, eux-mêmes, d'enfants... donc pas de tribus. Bizarre...

Donc, un avis mitigé pour ce roman. J'ai énormément apprécié le style de l'auteur (et du traducteur), sa sensibilité, le texte est magnifique. Mais je trouve qu'il ne tient pas ses promesses. Enfin, les promesses que j'avais cru deviner. Vraiment, j'aimerais une suite.
avatar
Pistou 117
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2650
Age : 52
Localisation : LILLE
Genre littéraire préféré : De tout, partout...
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathys, Ayana] Les douze tribus d'Hattie

Message par Pinky le Mar 13 Oct 2015 - 21:13

Pour ma part Pistou, j'ai interprété les 12 tribus d'Hatti comme un clin d’œil au 12 tribus d'Israël, toutes ayant une particularité. Il en est ainsi pour les 12 enfants d'Hatti
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5801
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathys, Ayana] Les douze tribus d'Hattie

Message par Pistou 117 le Mer 14 Oct 2015 - 13:20


Tu as peut-être raison, Pinky... mais bon, en Israël, c'étaient des vrais tribus, non ?
avatar
Pistou 117
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2650
Age : 52
Localisation : LILLE
Genre littéraire préféré : De tout, partout...
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathys, Ayana] Les douze tribus d'Hattie

Message par Pinky le Mer 14 Oct 2015 - 19:31

à la base, elles ont été créées par une personne dans laquelle il y avait sa famille mais aussi ceux qui se reconnaissaient dans cette proposition de  tribu. Pour Hatti, ses enfants ont tous une particularité pour faire une tribu... et si la subtilité était que nous lecteur, nous nous retrouvions plus particulièrement dans un de ses enfants... dans ce sens nous sommes proches de la tribu telle que l'avait défini la   Genèse, premier livre de  l’Ancien Testament qui  se termine par le récit de l’installation au Pays de Canaan des Hébreux, ou plus exactement des douze fils de Jacob, alias Israël. Ces douze fils sont les fondateurs directs ou indirects des douze tribus.
nous sommes dans la métaphore
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5801
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathys, Ayana] Les douze tribus d'Hattie

Message par Pistou 117 le Jeu 15 Oct 2015 - 19:23


tu as sûrement raison, si je tape "12 tribus" sur un moteur de recherche, je trouve celles d'Israël et d'Hattie Wink
avatar
Pistou 117
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2650
Age : 52
Localisation : LILLE
Genre littéraire préféré : De tout, partout...
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathys, Ayana] Les douze tribus d'Hattie

Message par louloute le Jeu 15 Oct 2015 - 19:51

Merci Pinky et Pistou pour vos critiques  Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10076
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathys, Ayana] Les douze tribus d'Hattie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum