Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Divry, Sophie ] la condition pavillonnaire

Aller en bas

votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Divry, Sophie ] la condition pavillonnaire

Message par la grande astrance le Dim 15 Mar 2015 - 13:59

Éditions Noir sur Blanc
Notabilia

Date de parution : 21/08/2014
272 p., 17.00 €
ISBN 978-2-88250-347-3


La condition pavillonnaire nous plonge dans la vie parfaite de M.-A., avec son mari et ses enfants, sa petite maison. Tout va bien et, cependant, il lui manque quelque chose. L’insatisfaction la ronge, la pousse à multiplier les exutoires : l’adultère, l’humanitaire, le yoga, ou quelques autres loisirs proposés par notre société, tous vite abandonnés. Le temps passe, rien ne change dans le ciel bleu du confort. L’héroïne est une velléitaire, une inassouvie, une Bovary… Mais pouvons-nous trouver jamais ce qui nous comble ? Un roman profond, moderne, sensible et ironique sur la condition féminine, la condition humaine.

mon avis :
j'avais beaucoup aimé la Cote 400 ( voir sur ce site) et hâte de retrouver la plume de Sophie DIVRY
je dois dire que là , je suis déçue :
le sujet est pourtant accrocheur mais je n'ai pas adhéré
A cause du style d'écriture ? : l'auteur s'adresse à M-A ( la Marie Alice de  desperate housewifes ?) à la 2éme personne du singulier donc ( tu vas, tu fais ...) et décrit de façon extrêmement détaillée sa vie de l'enfance à l'adolescence puis sa vie d'adulte.
Au début, j'ai trouvé cela original, mais très vite je me suis lassée : je n'ai pas trouvé ma place de lecteur malgré nos âges très proches , c'est une histoire entre elles 2
elle épouse, enfante, trompe son mari, subit tous les désagréments de la vie quotidienne et nous l'observons à travers l’œil de l'auteur d'où une mise  à distance qui freine l'émergence de tout affect
la société change , çà c'est assez bien rendu , un peu caricatural tout de même  sur certains passages

M-A navigue à vue, je ne l'ai pas trouvée "velléitaire" , on  perçoit peu ses émotions et pour tout dire elle m'a agacée ( tout comme Madame Bovary d'ailleurs !)
alors un avis en demi-teinte en attendant les vôtres
avatar
la grande astrance
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 402
Age : 62
Localisation : isere
Emploi/loisirs : psychomotricienne //le scrabble en ligne- astrance chez Word Biz
Genre littéraire préféré : les auteurs nordiques surtout les policiers
Date d'inscription : 15/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Divry, Sophie ] la condition pavillonnaire

Message par louloute le Dim 15 Mar 2015 - 15:17

Merci La grande Astrance pour ta critique   Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 11170
Age : 49
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Divry, Sophie ] la condition pavillonnaire

Message par Algue le Dim 18 Mar 2018 - 21:18

Je ne connaissais pas Sophie Divry et l'ai découverte avec ce livre, acheté un peu par hasard avant un long trajet en train où je l'ai lu d'une traite. Le tutoiement adressé par la narratrice à son héroïne m'avait frappée quand j'avais feuilleté le roman à la librairie et c'est ce qui m'avait décidée à sauter le pas.

J'ai été touchée par le portrait de M.-A. et à travers elle celui de sa mère. Chacune à son tour jette un regard sans complaisance sur sa propre famille, cherche (et parvient) à s'échapper à son milieu pour enfin atteindre cette condition pavillonnaire où l'on ne manque de rien. Une maison, deux voitures, un joli jardin, des vacances dans le Sud avec mari et enfants ... et pourtant M.-A. se sent trompée. A dix-sept ans, elle attendait tellement plus de la vie d'adulte !

Comme le dit la Grande Astrance il manque certainement au personnage principal un but dans la vie, un objectif plus précis qu'avoir tout ce qu'il faut. Et même si elle cherche, ce n'est pas facile de savoir comment trouver le bonheur. Bien sûr cette conclusion est très simple, mais j'ai trouvé qu'elle était habilement démontrée. Je me suis reconnue dans la jeune M.-A. pleine d'illusions et pourtant en pleine déroute dès qu'elle quitte sa chambre d'enfant pour un studio d'étudiante. Pour moi ce livre aide à se sentir moins seule face aux fardeaux de la vie quotidienne.

Algue
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 346
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 31/08/2012

http://algue.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Divry, Sophie ] la condition pavillonnaire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum