Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Sulzer, Alain Claude] Une mesure de trop

Aller en bas

votre avis

[Sulzer, Alain Claude] Une mesure de trop Vote_lcap0%[Sulzer, Alain Claude] Une mesure de trop Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Sulzer, Alain Claude] Une mesure de trop Vote_lcap0%[Sulzer, Alain Claude] Une mesure de trop Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Sulzer, Alain Claude] Une mesure de trop Vote_lcap100%[Sulzer, Alain Claude] Une mesure de trop Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Sulzer, Alain Claude] Une mesure de trop Vote_lcap0%[Sulzer, Alain Claude] Une mesure de trop Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Sulzer, Alain Claude] Une mesure de trop Vote_lcap0%[Sulzer, Alain Claude] Une mesure de trop Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Sulzer, Alain Claude] Une mesure de trop Vote_lcap0%[Sulzer, Alain Claude] Une mesure de trop Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Sulzer, Alain Claude] Une mesure de trop Empty [Sulzer, Alain Claude] Une mesure de trop

Message par la grande astrance le Mer 1 Avr 2015 - 19:19

Septembre, 2013
272 pages
traduit de l'allemand par : Johannes HONIGMANN
ISBN 978-2-330-02248-8
prix indicatif : 22, 00€
[Sulzer, Alain Claude] Une mesure de trop 97823310

Résumé sur la 4éme de couverture :
Le brusque silence est plus bruyant qu'un coup de cymbales. Alors qu'il est en train d'interpréter la Sonate pour piano n° 29 de Beethoven, Marek Olsberg, pianiste de renommée mondiale, s'interrompt, ferme le piano, se lève et quitte l'estrade sur ces mots : «C'est tout.» Ce geste inouï ne va pas seulement ouvrir des perspectives inattendues dans la carrière bien rodée d'Olsberg, il va aussi bouleverser la vie des autres personnages venus assister au concert. Ainsi Esther, en rentrant chez elle plus tôt que prévu, découvre que son mari mène une double vie et que derrière le respectable chirurgien un peu guindé se cache un cochon lubrique. Astrid, la fidèle secrétaire qui a consacré sa vie au grand musicien, voit disparaître sa raison de vivre. Des existences vont être bousculées, des secrets révélés, des intimités trahies.
Alain Claude Sulzer dévoile ici la labilité des consciences que cache la fausse sécurité de vies en apparence bien rangées. Une comédie cruelle et légère sur les étranges retournements du destin, sur le hasard et sur le désir irrépressible de changement.

Alain Claude Sulzer est né en 1953 à Riehen près de Bâle, où il vit. Un garçon parfait (Jacqueline Chambon, 2008) a obtenu le prix Schiller en Suisse en 2005, le prix Médicis étranger en 2008, et le prix de la Radio suisse romande en 2009.
Également parus aux Editions Jacqueline Chambon : Leçons particulières (2009) et Une autre époque (2011).


bien tentant donc !
alors il a été rejoindre la pile des emprunts à la médiathèque ( j'achète peu ! ) et lu en 2 jours ...
peu habituée à la littérature allemande, j'ai eu un peu de mal avec le style parfois un peu indigeste, mais j'ai bu un verre d'eau et ....lol!

nous rencontrons Marek, pianiste virtuose qui va interrompre son récital [ là encore une fois, le rédacteur de 4éme en a trop dit, cette sortie inattendue a lieu dans la seconde moitié du livre , j'aurais aimé qu'il nous laisse la surprise] et plusieurs personnages fort différents les uns les autres, spectateurs ou pas et ce que cet événement va impacter

le  titre en allemand n'a été bien traduit ( à mon humble avis )
un petit tour sur les traducteurs du net m'apprend que Aus den Fugen peut  se traduire par  :
être mis sens dessus dessous ou à partir de l'articulation et Fugen (en musique) :fugues
je sens le jeu de mots subtil et qui nous échappe en français

j'ai été sensible au destin de certains personnages et le fin du livre m'a donné envie d'imaginer une suite. ce n'est pas le roman de l'année mais si vous le croisez ne le laissez pas sur le rayonnage !
la grande astrance
la grande astrance
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 428
Age : 63
Localisation : isere
Emploi/loisirs : psychomotricienne //le scrabble et la randonnée
Genre littéraire préféré : les auteurs nordiques surtout les policiers
Date d'inscription : 15/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum