Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Delbo, Charlotte] Auschwitz et après - Tome 1: Aucun de nous ne reviendra

Aller en bas

Avez-vous aimé ce livre?

100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Delbo, Charlotte] Auschwitz et après - Tome 1: Aucun de nous ne reviendra

Message par erina92 le Sam 4 Avr 2015 - 17:54



Broché: 182 pages
Editeur : Editions de Minuit (1 mars 1970)
Collection : Documents
Langue : Français

Quatrième de couverture: Charlotte Delbo (1913-1985) fut l'assistante de Louis Jouvet avant-guerre. Résistante avec son mari durant l'Occupation, ils furent arrêtés tous deux. Lui fusillé, elle déportée pour Auschwitz-Birkenau. Comment dire cela ? par quelle langue noire faire l’énoncé d’une telle atrocité ? Comme si c'était aussi simple, comme si ce fait était égal aux autres – alors que rien jamais ne pourra justifier de telles horreurs.
Vers la fin de la guerre, elle fut changée de camp. Sa nouvelle destination, à peine moins sinistre que la précédente : Ravensbrück.

À la libération du camp, elle reprendra son activité théâtrale aux côtés de Louis Jouvet. Des 230 femmes parties avec elle dans le convoi de Compiègne pour Auschwitz, seules 49 d’entre elles reviendront ; seules ces quelques femmes auront pu passer – mais à quel prix ! –, entre les griffes du massacre sans nom. Et pour quel retour ? Pour quelle vie ? Y a-t-il seulement une vie possible après ce là-bas, après cet enfer terrestre ?
Ce n'est qu'au tout début des années 70 que Charlotte Delbo décidera de faire publier son amère trilogie déchirante : Auschwitz et après.

D’un tel témoignage on ne ressort pas. Car lire de tout son être, c’est entrer nu dans la chair vivante du silence. Mais ici, dans la plaie de cet ouvrage, le silence est un squelette décharné qui claque au vent : drapeau de chair déchirée. On entre dans ce livre comme dans la peau morte d’un serpent – avec pour seul habit, la squame rayée des déportées. On pénètre dans le froid terrible des appels qui durent toute la nuit pour ces fantômes de femmes qui ne savent plus ce que c’est que le jour, qui n’ont que la lumière crue et maladive des lampes électriques pour tout soleil ; on sent la diarrhée qui colle aux jambes amaigries, desséchées de leur pulpe vitale ; on éprouve la soif tenace, l’absence de salive qui vous fait la bouche comme un gros ballon de colle ; on perçoit l’immonde cacophonie de hurlements rauques, de voix hystériques. Oui, “la mort est un maître venu d’Allemagne” ainsi que l’écrivait Paul Celan dans son Todesfuge, sa Fugue de mort.

Que celui qui ne craint pas d’être bouleversé – ébranlé au plus profond de lui-même – ; que celui-là seul ose donc s’aventurer dans cette œuvre. Si des lambeaux de son cœur restent accrochés dans les barbelés des mots, c’est que sa lecture n’aura pas été vaine.

Comme le disait le Christ à la Bienheureuse Angèle de Foligno dans ses visions extatiques : « Ce n’est pas pour rire que je t’ai aimée !... »
Et ce n’est pas non plus pour rire que Charlotte Delbo a témoigné.
Puisque notre société est devenue celle du “rire” sur commande – qui est d’ailleurs tout sauf le rire franc et sincère de la joie –, que chaque ricaneur insipide se le tienne pour dit et passe son chemin !

Mon avis:
J'ai eu envie de lire ce livre après avoir entendu Charlotte Delbo lors d'un entretien radiophonique. J'ai eu le coup de foudre pour cette femme, sa joie de vivre et sa dignité. Elle disait que c'était la solidarité et le fait d'être restée humaine qui l'avaient aidée à survivre.
Et ce livre est un choc littéraire. Chaque phrase est déchirante mais dans la retenue, c'est vraiment magnifique. Je vais m'empresser de lire la suite.
avatar
erina92
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 46
Localisation : saint-gilles-pligeaux
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : roman, thé@tre,poésie
Date d'inscription : 14/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Delbo, Charlotte] Auschwitz et après - Tome 1: Aucun de nous ne reviendra

Message par marie do le Sam 4 Avr 2015 - 18:11

J'ai été étonnée de trouver les 3 en ebook, je me suis empressée de les télécharger.
Merci de m'avoir fait découvrir ces romans qui ont l'air passionnants !
avatar
marie do
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3915
Age : 52
Localisation : corse
Genre littéraire préféré : Assez varié : thriller, roman historique, contemporain, bd .....
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Delbo, Charlotte] Auschwitz et après - Tome 1: Aucun de nous ne reviendra

Message par erina92 le Sam 4 Avr 2015 - 18:44

Comme tu le verras, ce ne sont pas des romans (en tout cas pas le 1): ce sont des instants de vie. Mais c'est tellement intense que l'on est absorbé comme dans un roman.
avatar
erina92
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 46
Localisation : saint-gilles-pligeaux
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : roman, thé@tre,poésie
Date d'inscription : 14/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Delbo, Charlotte] Auschwitz et après - Tome 1: Aucun de nous ne reviendra

Message par lili78 le Lun 30 Avr 2018 - 11:34

Résistante durant l’occupation, Charlotte est arrêtée et déportée à Auschwitz. Elle livre ici son témoignage.
Aucun de nous ne reviendra est le premier volume d’une trilogie qui forme le témoignage de Charlotte Delbo sur les camps de concentration.
Ce texte est livré sous forme de tranche de vie (ou de survie devrais-je dire). Mais plus encore, c’est un chant poétique d’une force magistrale.
L’horreur des camps ? On connaît déjà : la mort qui rôde, la faim, la soif, le froid, la maladie, la perversité des gardiens, mais aussi, la débrouille, l’entraide, la survie pour un jour de plus. Mais tout cela livré sous la plume de Chalotte Delbo est un chef-d’œuvre absolu !
Un énorme coup de cœur !

Extraits : « Il y a des gens qui arrivent et des gens qui partent. Mais il est une gare où ceux-là qui arrivent sont justement ceux-là qui partent. Une gare où ceux qui arrivent ne sont jamais arrivés, où ceux qui sont partis ne sont jamais revenus. (...) Ils ne savent pas qu’à cette gare-là on n’arrive pas. Ils attendent le pire - ils n’attendent pas l’inconcevable ».


Charlotte Delbo
avatar
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2375
Age : 46
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Delbo, Charlotte] Auschwitz et après - Tome 1: Aucun de nous ne reviendra

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum