Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu

Aller en bas

Votre avis?

[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Vote_lcap0%[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Vote_lcap67%[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Vote_rcap 67% 
[ 2 ]
[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Vote_lcap0%[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Vote_lcap33%[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Vote_rcap 33% 
[ 1 ]
[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Vote_lcap0%[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Vote_lcap0%[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Empty [Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu

Message par Cassiopée le Sam 4 Avr 2015 - 23:27

[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu 81-nlw10

Dans la ville en feu
Auteur : Michael Connelly
Traduit de l’anglais par Robert Pépin
Éditions : Camann-Levy (Mars 2015)
Collection : Robert Pépin
Nombre de pages : 400
ISBN :  978-2702141564

Quatrième de couverture

1992. Los Angeles est en proie aux émeutes et les pillages font rage quand Harry Bosch découvre, au détour d’une rue sombre, le cadavre d’Anneke Jespersen, une journaliste danoise. À l’époque, impossible pour l’inspecteur de s’attarder sur cette victime qui, finalement, n’en est qu’une parmi tant d’autres pour la police déployée dans la ville en feu. Vingt ans plus tard, au Bureau des Affaires non résolues, Bosch, qui n’a jamais oublié la jeune femme, a enfin l’occasion de lui rendre justice et de rouvrir le dossier du meurtre. Grâce à une douille recueillie sur la scène de crime et une boîte noire remplie d’archives, il remonte la trace d’un Beretta qui le met sur la piste d’individus prêts à tout pour cacher leur crime. Anneke faisait peut-être partie de ces journalistes qui dérangent quand ils fouillent d’un peu trop près ce que d’autres ont tout intérêt à laisser enfoui...

Mon avis


Et toujours la colère….

Harry Bosh est un vieil ami, on se connaît bien lui et moi, il m’est arrivé de lui pardonner ses imperfections mais là, j’ai été ravie de retrouver celui que j’apprécie. Le Harry un peu rebelle,  qui répond « c’est dans mon règlement à moi » lorsqu’on lui dit qu’il prend des libertés avec les textes législatifs. Celui qui a l’esprit toujours en ébullition et qui, même dans les cas extrêmes, raisonne pour trouver une solution. L’homme tenace qui colle aux basques de ceux qui ne lui paraissent pas nets, quitte à le faire avec des chemins de traverse en contournant ce qui le dérange. Et enfin, Harry, père, un vrai, pas un papa parfait non un père avec ses maladresses, ses erreurs, ses défauts mais son amour grand comme ça et c’est l’essentiel. Quelle belle relation avec sa fille !

Quand il est comme cela, malgré sa silhouette imparfaite, son équilibre alimentaire pas très bon, cet enquêteur me séduit. Je le suis pas à pas dans ses  cheminements,  je m’applique à comprendre sa logique, à la deviner,  à me glisser dans son esprit pour anticiper ses réactions et surtout ses déductions.
Car il est comme ça, Bosch, Il ne lâche rien et  ses notes écrites,  ses démarches, ses questions aux uns et aux autres ont autant d’importance que le reste, plus officiel de l’enquête : l’étude des photos, des emplois du temps etc….
Harry c’est, cerise sur le gâteau, un fin mélomane. Il écoute Art Pepper et d’autres… Vous vous prenez à chercher les musiques qu’il évoque tant il en parle bien…. Et vous écoutez en lisant, vous êtes dans l’histoire…..

Cela fait vingt ans qu’il traque des individus louches, il était parti à la retraite puis il a repris du service comme le lui permettait un contrat fait sur mesure mais il faut qu’il reste dans le rang. Pourtant  il n’aime pas qu’on lui dicte sa conduite alors les relations sont parfois tendues avec ses supérieurs mais il n’y attache pas une importance démesurée….
« Moi, les affaires, je les résous . Et pas pour les statistiques que vous envoyez pour les petites présentations Power Point du dixième étage. Non, moi, je les résous pour les victimes. Et leurs familles. »

Cette fois-ci, c’est une jeune journaliste danoise, assassinée en 1992 pendant les émeutes de Los Angelès, qui occupe l’esprit d’Harry. Il n’avait rien trouvé à l’époque et  il a l’occasion de se pencher à nouveau sur cette affaire et peut-être de la résoudre.  Le temps a passé mais notre héros est resté pugnace,  il veut y arriver, pour elle, pour sa famille qui la pleure mais aussi pour lui, pour réussir là où il avait échoué faute de temps. Deux décennies se sont écoulées  et remuer le passé n’est jamais bon.  Il vous entraîne là où vous n’auriez jamais pensé aller et les découvertes sont quelques fois terriblement déstabilisantes.  C’est à ça que nous sommes confrontés dans ce roman,  les événements anciens qui s’éclairent petit à petit. Pas d’action à outrance, une ambiance qui s’installe, un homme qui va son chemin, examinant chaque élément, se remémorant chaque scène, chaque parole … suivant son intuition, son sixième sens, nous dévoilant  ce qui a été, accompagné des  tenants et des aboutissants.

C’est donc un livre comme je les aime où l’esprit a la part belle.
L’écriture est finement ciselée, mettant en place, avec une cadence régulière, des situations en lumière pour que nous arrivions ensemble au coup de projecteur final .

NB : question pour le traducteur  (que je félicite pour son travail): page 273 : le « French Dip » s’appelle Pépin, est- ce une traduction ou un clin d’œil rien que pour vous ?


Dernière édition par Cassiopée le Dim 10 Fév 2019 - 20:10, édité 1 fois
Cassiopée
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 10848
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Empty Re: [Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu

Message par Step le Dim 3 Mai 2015 - 16:23

Merci Cassiopée pour ta présentation, je le mets dans ma liseuse,et hop!

_________________
Je lis:  study

  Mes listes  

----------------------------------------

[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Alpha_22[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Alpha_24[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Alpha_23[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Alpha_25 [Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Mini_110
Step
Step
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 8122
Localisation : France
Emploi/loisirs : Lecture, cinéma, animaux, ....
Genre littéraire préféré : Romans contemporains ou non, policiers/thrillers, un peu tout. Pas de BD
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Empty Re: [Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu

Message par Pistou 117 le Lun 30 Mai 2016 - 22:34

C'est amusant, Cassiopée, que tu aies pensé au traducteur pendant ta lecture. J'ai lu la version originale et j'ai pensé à lui souvent également, me demandant comment il avait bien pu traduire certaines expressions ou surnoms... Il n'a pas dû se marrer tous les jours. Ceci dit, je ne me souviens pas du tout de French Dip, c'est un personnage ? Il faut dire qu'il y en a beaucoup... Sinon, c'est une sauce. Sauce, Pépin... pourquoi pas ? Une référence à Pépin le Bref, qui sait...

J'ai beaucoup apprécié également les références au jazz qu'écoute le héros et ai découvert Art Pepper avec plaisir. Je me suis d'ailleurs rendu compte que mon père avait ses disques quand j'étais enfant. Ca m'a fait quelque chose...

A part cela, je ne partage pas ton enthousiasme. C'est vraiment le polar classique américain sans surprise et j'ai moyennement apprécié. En fait, je préfère, et de loin, les polars français.
Je poste l'image de la version que j'ai lue.

[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu The_bl10
Pistou 117
Pistou 117
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3424
Age : 54
Localisation : LILLE
Genre littéraire préféré : De tout, partout...
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Empty Re: [Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu

Message par Sharon le Sam 9 Fév 2019 - 23:57

Mon avis :

Je ne peux m’empêcher de faire des rapprochements entre les livres que je lis. Dans la ville en feu, comme L’enfant invisible, se passe au début des années 90 et si ce roman se déroule à l’autre bout du pays, le contexte social et multiculturel est le même. Black out de Cécile Delarue abordait aussi la question des émeutes de Los Angeles, et parlait de ce roman : la boucle est donc bouclée.
N’aurait-on pas un peu mis Bosch dans un placard ? Non, presque pas. Il est à l’unité des Affaires non résolues, et le moindre de ses faux pas est guetté – oui, Bosch a parfois des soucis avec sa hiérarchie, parce qu’il est avant tout aux services des victimes, de la justice, et se faire bien voir n’a jamais fait partie de ses objectifs. Il n’a pas oublié ce qui s’est passé vingt ans plus tôt, quand une jeune journaliste étrangère a trouvé la mort au cours des émeutes. Elle était en vacances, mais étant donné tout ce qui se passait à Los Angeles, Bosch, les policiers, n’ont pas vraiment eu beaucoup de temps à consacrer à cette affaire.
Bosch cherche – et finit par trouver, parce qu’il a trouvé un indice, parce qu’il finit par en trouver d’autres et par poser des questions qui risquent de fâcher un peu, pour ne pas dire beaucoup. On prend toujours des risques en remuant le passé – parce qu’un crime qui a eu lieu vingt ans plus tôt, cela veut dire un coupable libre depuis vingt ans. Il est donc suffisamment malin pour ne pas s’être fait prendre, et il a une vie certainement suffisamment bien installée pour ne pas avoir envie que cela s’arrête. Si vous m’avez suivi, vous avez donc compris que l’adversaire est sans doute :
– dangereux ;
– aux aguets.
Bosch, qui sait lire les indices et remonter les pistes, l’a bien compris. Ce n’est pas comme s’il n’avait pas l’habitude de prendre des risques. Il se penche, aussi, sur la personnalité de la victime, lui redonnant, si j’ose dire, une existence, là où trop souvent, les victimes ne sont… eh bien, qu’un corps mort de plus avant que l’on mette la main sur le coupable. Nous découvrons réellement qui était Anneke Jespersen et le vide qu’elle a laissé derrière elle. Nous reparlons aussi d’événements qui ont eu lieu au début des années 90 – je veux parler de la guerre du Golfe, que l’on a quasiment oublié aujourd’hui, comme si cette guerre « sanitaire », avec ses « frappes chirurgicales » – je me souviens du vocabulaire de l’époque – n’avait pas eu d’impact sur ceux qui l’ont faite.
Un polar qui nous emmène loin, dans le temps et dans l’espace, un polar qui montre que certains ne reculent devant rien pour le pouvoir. Un polar rempli de rebondissement, qui plaira aux fans d’Harry Bosch, mais aussi à ceux qui voudraient le découvrir.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 9072
Age : 41
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

https://deslivresetsharon.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu Empty Re: [Connelly, Michael] Harry Bosch - Tome 19: Dans la ville en feu

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum